Aller au contenu

Aller au sommaire

 DE L’AIDE POUR LES FAMILLES | LA VIE DE COUPLE

Comment s’excuser

Comment s’excuser

LE DÉFI

Vous venez de vous disputer avec votre conjoint. « Je n’ai pas à m’excuser, vous dites-vous. Ce n’est pas moi qui ai commencé ! »

Vous faites comme si de rien n’était, mais la tension subsiste. Vous réfléchissez de nouveau à l’idée de présenter des excuses, mais vous êtes incapable de prononcer ces simples mots : « Je suis désolé. »

POURQUOI C’EST COMPLIQUÉ

Votre amour-propre. Charles *, un homme marié, avoue : « Parfois, à cause de mon ego, j’ai du mal à dire “je suis désolé”. » Par excès d’amour-propre, vous pourriez vous sentir trop gêné pour reconnaître votre part de responsabilité.

Votre point de vue. Vous pensez peut-être que des excuses ne s’imposent que si vous êtes responsable du problème. Jill, une femme mariée, confie : « Quand je sais que j’ai entièrement tort, c’est facile de dire “je suis désolée”. Mais quand nous avons tous les deux dit des choses que nous regrettons, c’est difficile. C’est vrai, pourquoi serait-ce à moi de m’excuser si nous sommes tous les deux fautifs ? »

Vous pensez peut-être que votre refus de vous excuser est d’autant plus justifié que ce qui s’est passé est, selon vous, entièrement de la faute de votre conjoint. « Quand vous pensez sincèrement que vous n’avez rien fait de mal, dit Joseph, qui est marié, ne pas s’excuser est une façon de clamer son innocence. »

Votre éducation. Vous avez peut-être grandi dans un foyer où s’excuser était rare. Dans ce cas, vous n’avez sans doute pas appris à reconnaître vos torts. Comme vous n’avez pas été exercé à faire des excuses sincères dans votre enfance, vous n’avez jamais acquis cette habitude une fois adulte.

 CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE

Les excuses peuvent éteindre les flammes d’une dispute.

Pensez à votre conjoint. Rappelez-vous une situation où quelqu’un vous a présenté des excuses et le bien que vous avez ressenti alors. Pourquoi ne pas faire en sorte que votre conjoint ressente la même chose ? Même si vous ne pensez pas avoir tort, vous pouvez vous excuser pour la peine qu’il a éprouvée ou pour les conséquences involontaires de vos actes. Vos paroles peuvent aider votre conjoint à se sentir mieux. (Principe biblique : Luc 6:31.)

Pensez à votre couple. Voyez les excuses non comme une défaite pour vous, mais comme une victoire pour votre couple. Une personne qui reste offensée est « plus inaccessible qu’une ville forte », déclare Proverbes 18:19 (Traduction Œcuménique de la Bible). Lorsque chacun est sur la défensive, rétablir la paix est difficile, voire impossible. Par contre, quand vous vous excusez, vous empêchez la situation d’empirer. En réalité, vous faites passer votre couple avant vous. (Principe biblique : Philippiens 2:3.)

Soyez prompt à vous excuser. C’est vrai qu’il peut être difficile de s’excuser quand les torts sont partagés. Mais les erreurs de votre conjoint ne justifient pas vos propres erreurs. Donc, ne tardez pas à vous excuser — ne vous imaginez pas que le temps réglera le problème. En vous excusant, vous aiderez votre conjoint à s’excuser à son tour. Et plus vous le ferez, plus cela vous sera facile. (Principe biblique : Matthieu 5:25.)

Soyez sincère. Faire des excuses ne signifie pas se trouver des excuses. Et dire, peut-être avec une pointe de sarcasme, « je suis désolé que tu le prennes aussi mal » n’est pas du tout une façon de s’excuser ! Acceptez votre part de responsabilité et admettez la peine que votre conjoint ressent, que cette peine soit, à votre sens, justifiée ou non.

Soyez réaliste. Comme tout le monde, il vous arrivera de faire des erreurs. Acceptez-le humblement. Même si, dans une situation donnée, vous pensez être irréprochable, admettez que votre version des faits est sans doute incomplète. « Dans une dispute, dit la Bible, le premier a raison ; mais l’autre se présente, et tout est à revoir » (Proverbes 18:17, Bible des peuples). Vous serez plus enclin à vous excuser si vous avez une vision réaliste de vous-même et de vos défauts.

^ § 7 Certains prénoms ont été changés.