Aller au contenu

HASARD OU CONCEPTION ?

La posture en V de la piéride du chou

Avant de pouvoir prendre leur envol, les papillons ont besoin que le soleil réchauffe les muscles qu’ils utilisent pour voler. Mais quand le temps est nuageux, la piéride du chou parvient à s’envoler plus rapidement que les autres papillons. Qu’est-​ce qui lui donne cet avantage ?

Considérez ceci : Avant de décoller, beaucoup d’espèces de papillons se prélassent au soleil les ailes fermées ou déployées à l’horizontale. La piéride du chou, quant à elle, positionne ses ailes en V. En fait, d’après des recherches, pour un réchauffement optimal, chaque aile du papillon doit être positionnée à un angle de 17 degrés par rapport à la position fermée. Cette posture permet de concentrer l’énergie solaire sur les muscles du vol, situés dans le thorax, et de les réchauffer en vue du décollage.

Des scientifiques de l’université d’Exeter (Angleterre) ont cherché à améliorer l’efficacité des panneaux solaires en s’inspirant de la posture en V de la piéride du chou. Ils ont ainsi découvert qu’il était possible d’augmenter la production d’énergie de près de 50 %.

Les chercheurs ont également remarqué que la surface des ailes de ce papillon était très réfléchissante. En imitant sa posture en V et la structure réfléchissante de ses ailes, ils ont conçu des panneaux solaires plus légers et plus efficaces. Au vu des résultats, le professeur Richard ffrench-Constant, un membre de l’équipe de recherche, a déclaré que la piéride du chou était « un expert dans la récolte de l’énergie solaire ».

Qu’en pensez-​vous ? La posture en V de la piéride du chou est-​elle le produit du hasard ? Ou d’une conception ?