Esther 3​:​1-15

3  Après cela, le roi Assuérus accorda à Aman+ fils de Hamedata l’Agaguite+ une grande autorité. Il lui donna une position plus élevée que celle de tous les autres princes qui étaient avec lui+.  Tous les fonctionnaires du roi qui étaient à la porte du palais royal s’inclinaient et se prosternaient devant Aman, car c’est ce que le roi avait ordonné à son sujet. Mais Mardochée, lui, refusait de s’incliner ou de se prosterner.  Alors les fonctionnaires du roi qui étaient à la porte du palais royal demandèrent à Mardochée : « Pourquoi ne respectes-​tu pas le commandement du roi ? »  Jour après jour ils lui posaient la même question, mais il ne les écoutait pas. Comme Mardochée leur avait révélé qu’il était Juif+, ils en informèrent Aman pour voir s’il tolérerait son comportement+.  Quand Aman s’aperçut que Mardochée refusait de s’incliner ou de se prosterner devant lui, la fureur l’envahit+.  Il voulut donc tuer Mardochée. Mais tuer* seulement Mardochée ne lui sembla pas suffisant. En effet, on lui avait révélé à quel peuple Mardochée appartenait. À partir de ce moment-​là, Aman chercha à exterminer tout le peuple de Mardochée, c’est-à-dire tous les Juifs qui vivaient dans le royaume d’Assuérus.  Dans la 12année+ du règne d’Assuérus, le 1er mois, c’est-à-dire le mois de nisan*, on jeta le pour+ (c’est-à-dire le sort) devant Aman pour déterminer le jour et le mois les plus propices. Le sort désigna le 12mois, c’est-à-dire le mois d’adar*+.  Aman dit alors au roi Assuérus : « Il y a un certain peuple dispersé et disséminé parmi les peuples+ dans toutes les provinces* de ton royaume+. Leurs lois sont différentes de celles de tous les autres peuples, et ils n’obéissent pas aux lois du roi. Ce n’est donc pas dans l’intérêt du roi de les laisser tranquilles.  Si cela paraît bon au roi, qu’on publie un décret ordonnant leur extermination. Je donnerai 10 000 talents* d’argent aux fonctionnaires pour qu’ils les versent à la trésorerie du roi*. » 10  Alors le roi ôta la bague à cacheter+ de sa main et la donna à Aman+ fils de Hamedata l’Agaguite+, qui était l’ennemi des Juifs. 11  Puis le roi dit à Aman : « L’argent et le peuple te sont donnés. Fais-​en ce que tu veux. » 12  Alors, les secrétaires du roi+ furent convoqués le 13jour du 1er mois. Ils mirent par écrit+, dans l’écriture* de chaque province et dans la langue de chaque peuple, tous les ordres qu’Aman adressait aux satrapes* du roi, aux gouverneurs qui étaient en fonction dans les provinces et aux princes des différents peuples. Le décret fut écrit au nom du roi Assuérus et scellé avec la bague du roi+. 13  On envoya alors les lettres par l’intermédiaire de coursiers* à toutes les provinces du roi. Elles donnaient l’ordre de tuer, détruire et exterminer tous les Juifs, jeunes et vieux, femmes et enfants, en un seul jour, le 13jour du 12mois, c’est-à-dire le mois d’adar+, et aussi de se saisir de leurs biens+. 14  Un exemplaire de ce document devait être publié dans chaque province pour servir de loi, et son contenu devait être proclamé à tous les peuples, afin qu’ils se préparent pour ce jour-​là. 15  Les coursiers partirent rapidement+ sur l’ordre du roi, et la loi fut publiée dans Suse+ la citadelle. Le roi et Aman s’assirent alors pour boire, mais les habitants de Suse, eux, étaient sous le choc.

Notes

Litt. « porter la main sur ».
Ou « districts administratifs ».
1 talent : 34,2 kg. Voir app. B14.
Ou p.-ê. « je verserai 10 000 talents d’argent à la trésorerie royale pour ceux qui feront le travail ».
Ou « manière d’écrire ».
Ou « courriers ». Litt. « coureurs ».

Notes d'étude

Documents multimédias