Les Témoins de Jéhovah brisent-ils les familles ou les aident-ils à être plus fortes ?

Les Témoins de Jéhovah brisent-ils les familles ou les aident-ils à être plus fortes ?

Les Témoins de Jéhovah cherchent à fortifier tant leurs familles que celles de leurs prochains. Dieu est le Créateur de la famille, et nous le respectons comme tel (Genèse 2:21-24 ; Éphésiens 3:14, 15). Dans la Bible, Dieu enseigne des principes qui aident des couples du monde entier à être très unis et heureux.

Ce que font les Témoins de Jéhovah pour aider les familles à être plus fortes

Nous nous efforçons de suivre les conseils de la Bible parce qu’ils nous aident à devenir de meilleurs maris, de meilleures femmes et de meilleurs parents (Proverbes 31:10-31 ; Éphésiens 5:22–6:4 ; 1 Timothée 5:8). Grâce aux principes pleins de sagesse de la Bible, même des familles mixtes sur le plan religieux sont heureuses (1 Pierre 3:1, 2). Voici d’ailleurs ce qu’ont dit des personnes qui ne sont pas Témoins de Jéhovah et dont les conjoints sont devenus Témoins :

  • « Nos six premières années de vie commune ont été marquées par beaucoup de disputes et de déceptions. Une fois devenue Témoin de Jéhovah, Ivete s’est montrée plus tendre et plus patiente. Les changements qu’elle a faits ont sauvé notre couple » (Clauir, Brésil).

  • « Quand mon mari, Chansa, a commencé à étudier la Bible avec les Témoins de Jéhovah, je n’étais pas d’accord parce que je pensais qu’ils brisaient les familles. Mais je me suis rendu compte que la Bible a en fait aidé notre couple » (Agness, Zambie).

Dans notre activité d’évangélisation, nous montrons à notre prochain comment, grâce à l’application des conseils sages de la Bible, on peut :

  • Bien choisir un conjoint

  • Survivre à la première année de mariage

  • Gérer les relations avec les beaux-parents

  • Gérer l’argent

  • Arrêter de se disputer

  • Apprendre à pardonner

  • Éduquer les enfants

La conversion religieuse est-​elle source de conflits dans un couple ?

Il faut le reconnaître, il arrive que le changement de religion soit un facteur de tensions. En 1998, un rapport de l’institut de sondage Sofres a révélé que 1 couple sur 20 dont l’un des conjoints était Témoin avait rencontré des difficultés quand celui-ci s’était converti.

Jésus a prédit que ceux qui suivraient ses enseignements connaîtraient parfois des conflits familiaux (Matthieu 10:32-36). À propos des reproches qu’on faisait aux chrétiens sous l’Empire romain, l’historien Will Durant écrit : « Le christianisme, disait-​on, provoquait la ruine des foyers *. » Certains Témoins de Jéhovah font face aux mêmes accusations aujourd’hui. Doit-​on en conclure que c’est le conjoint Témoin qui est à l’origine des disputes dans le couple ?

Cour européenne des droits de l’homme.

La Cour européenne des droits de l’homme a dû se prononcer sur l’accusation selon laquelle les Témoins de Jéhovah brisent les familles. Elle déclare à ce sujet que les membres non Témoins d’une famille sont souvent à l’origine des conflits lorsqu’ils refusent « d’accepter et de respecter la liberté de leur parent de pratiquer et de manifester sa religion ». Elle ajoute : « Toutes les familles mixtes sur le plan religieux vivent cette situation ; les Témoins de Jéhovah ne font pas exception *. » Même quand ils se heurtent à l’intolérance religieuse, les Témoins de Jéhovah s’efforcent d’appliquer ce conseil de la Bible : « Ne rendez à personne le mal pour le mal. [...] Si possible, pour autant que cela dépend de vous, vivez en paix avec tous les hommes » (Romains 12:17, 18).

Se marier seulement avec un autre Témoin de Jéhovah : pourquoi ?

Les Témoins suivent le commandement de la Bible de se marier « seulement avec un disciple du Seigneur », c’est-à-dire avec quelqu’un qui partage leur foi (1 Corinthiens 7:39). Non seulement cet ordre a un fondement biblique, mais il est aussi réaliste. Par exemple, selon un article de 2010 du Journal of Marriage and Family, « les conjoints qui ont la même religion, les mêmes pratiques et les mêmes croyances * » ont souvent de meilleures relations de couple.

Cependant, les Témoins de Jéhovah n’encouragent pas leurs fidèles à se séparer de leur conjoint non Témoin. La Bible dit : « Si un frère a une femme qui n’est pas croyante mais qui est d’accord pour rester avec lui, qu’il ne la quitte pas ; et si une femme a un mari qui n’est pas croyant mais qui est d’accord pour rester avec elle, qu’elle ne quitte pas son mari » (1 Corinthiens 7:12, 13). Les Témoins de Jéhovah suivent cette instruction.

^ par. 17 Voir Histoire de la civilisation, « César et le Christ », trad. J. Marty, Lausanne, Rencontre, vol. III, 1963, p. 320.

^ par. 18 Voir l’arrêt rendu dans l’affaire Témoins de Jéhovah de Moscou et autres c. Russie, p. 26-27, § 111.

^ par. 20 Voir Journal of Marriage and Family, vol. 72, no 4, août 2010, p. 963.