Aller au contenu

Aller au sommaire

Qui dirige le peuple de Dieu aujourd’hui ?

Qui dirige le peuple de Dieu aujourd’hui ?

« Souvenez-​vous de ceux qui vous dirigent » (HÉB. 13:7).

CANTIQUES : 125, 43

1, 2. Après l’ascension de Jésus au ciel, qu’est-​ce que les apôtres se sont peut-être demandé ?

SUR le mont des Oliviers, les apôtres de Jésus fixent le ciel. Ils viennent de voir leur maître et ami, Jésus, s’élever puis être caché par un nuage (Actes 1:9, 10). Pendant deux ans, Jésus les a enseignés, encouragés et guidés. Mais le voilà parti. Que vont-​ils faire ?

2 Jésus a donné à ses disciples une mission : « Vous serez mes témoins non seulement à Jérusalem, mais aussi dans toute la Judée et la Samarie, et jusque dans la région la plus lointaine de la terre » (Actes 1:8). Comment pourront-​ils s’acquitter de leur mission ? Certes, Jésus leur a assuré qu’ils recevront bientôt de l’esprit saint (Actes 1:5). Mais pour prêcher dans le monde entier, il faudra une direction et de l’organisation. Dans le passé, Jéhovah a dirigé et organisé son peuple par des représentants visibles. Dès lors, les apôtres se demandent peut-être s’il va maintenant établir un nouveau conducteur.

3. a) Après l’ascension de Jésus au ciel, quelle décision importante les apôtres fidèles ont-​ils prise ? b) Qu’allons-​nous étudier dans cet article ?

3 Moins de deux semaines plus tard, les disciples ont consulté les Écritures, prié Dieu de les guider et choisi Matthias pour être le 12apôtre à la place de Judas Iscariote (Actes 1:15-26). Pourquoi cette décision était-​elle si importante pour eux et pour Jéhovah ? Matthias venait combler un besoin essentiel en matière d’organisation *. Jésus n’avait pas choisi ses apôtres seulement pour l’accompagner dans son ministère, mais aussi pour jouer un rôle crucial parmi le peuple de Dieu. Quel était ce rôle, et comment Jéhovah, par l’intermédiaire de Jésus, les a-​t-​il aidés à le remplir ? Quelle disposition semblable existe-​t-​il aujourd’hui ? Enfin, comment pouvons-​nous nous « souven[ir] de ceux qui [n]ous dirigent », surtout de ceux qui composent « l’esclave fidèle et avisé » ? (Héb. 13:7 ; Mat. 24:45).

UN COLLÈGE VISIBLE DIRIGÉ PAR UN CONDUCTEUR INVISIBLE

4. Au Ier siècle, quel rôle les apôtres et les autres anciens de Jérusalem jouaient-​ils ?

4 À la Pentecôte 33 de n. è., les apôtres ont commencé à assumer la direction de la congrégation chrétienne. Ce jour-​là, « Pierre se leva avec les onze » et présenta des vérités salvatrices à une grande foule de Juifs et de prosélytes (Actes 2:14, 15). Beaucoup sont devenus croyants. Après cela, ces nouveaux chrétiens « étaient assidus à l’enseignement des apôtres » (Actes 2:42). Les apôtres géraient les ressources financières de la congrégation (Actes 4:34, 35). Ils pourvoyaient aux besoins spirituels du peuple de Dieu. « Nous serons assidus à la prière et au ministère de la parole », ont-​ils dit (Actes 6:4). Et ils envoyaient des chrétiens expérimentés faire progresser l’évangélisation dans de nouveaux territoires (Actes 8:14, 15). Plus tard, d’autres anciens oints d’esprit ont été ajoutés aux apôtres pour administrer les congrégations. En tant que collège central, ces frères donnaient une direction à l’ensemble des congrégations (Actes 15:2).

5, 6. a) Comment l’esprit saint a-​t-​il rendu capable le collège central ? (voir illustration du titre). b) Comment les anges ont-​ils aidé le collège central ? c) Comment la Parole de Dieu a-​t-​elle guidé le collège central ?

5 Les chrétiens du Ier siècle reconnaissaient que le collège central était dirigé par Jéhovah Dieu, par l’intermédiaire de son Conducteur, Jésus. Comment pouvaient-​ils en être sûrs ? Premièrement, c’est l’esprit saint qui a rendu capable le collège central (Jean 16:13). Même si l’esprit saint a été répandu sur tous les chrétiens oints, il a particulièrement aidé les apôtres et les autres anciens de Jérusalem à remplir leur rôle de surveillants. Par exemple, en 49 de n. è., l’esprit saint a guidé le collège central pour prendre une décision sur la question de la circoncision. Les congrégations ont suivi cette direction et ont « continu[é] à s’affermir dans la foi et à croître en nombre de jour en jour » (Actes 16:4, 5). En outre, la lettre qui communiquait cette décision révèle que le collège central manifestait le fruit de l’esprit de Dieu, notamment l’amour et la foi (Actes 15:11, 25-29 ; Gal. 5:22, 23).

6 Deuxièmement, le collège central était aidé par les anges. Avant que Corneille se fasse baptiser, devenant le premier chrétien gentil incirconcis, un ange lui a dit d’envoyer chercher l’apôtre Pierre. Après que Pierre a prêché à Corneille et à sa famille, l’esprit saint a été répandu sur eux, bien que les hommes n’aient pas été circoncis. Cela a incité les apôtres et les autres frères à se soumettre à la volonté de Dieu en admettant les Gentils incirconcis dans la congrégation chrétienne (Actes 11:13-18). Par ailleurs, les anges ont favorisé et accéléré l’activité de prédication que dirigeait le collège central (Actes 5:19, 20). Troisièmement, le collège central était guidé par la Parole de Dieu. Que ce soit pour régler des questions doctrinales ou donner des directives en matière d’organisation, ces anciens oints d’esprit étaient guidés par les Écritures (Actes 1:20-22 ; 15:15-20).

7. Pourquoi peut-​on dire que c’est Jésus qui dirigeait les chrétiens du Ier siècle ?

7 Même si le collège central avait autorité dans la congrégation primitive, il reconnaissait que son Conducteur était Jésus. « Il [Christ] a donné certains comme apôtres », a écrit l’apôtre Paul. « Grandissons par l’amour en toutes choses en celui qui est la tête, Christ » (Éph. 4:11, 15). Plutôt que de prendre pour nom celui d’un apôtre en vue, « les disciples furent par une providence divine appelés chrétiens », mot qui signifie « disciples de Christ » (Actes 11:26). C’est vrai, Paul a parlé de l’importance de « ten[ir] ferme les traditions », c’est-à-dire les pratiques fondées sur les Écritures, transmises par les apôtres et les autres hommes qui dirigeaient. Toutefois, il a ajouté : « Mais je veux que vous sachiez que le chef de tout homme [y compris de chaque membre du collège central], c’est le Christ ; [...] et le chef du Christ, c’est Dieu » (1 Cor. 11:2, 3). Oui, c’est Christ Jésus, invisible et glorifié, qui dirigeait la congrégation, sous la direction de son Chef, Jéhovah Dieu.

« NOTRE ŒUVRE N’EST PAS CELLE D’UN HOMME »

8, 9. À partir de la fin du XIXsiècle, quel rôle important frère Russell a-​t-​il joué ?

8 À la fin du XIXsiècle, Charles Russell et certains de ses collaborateurs se sont efforcés de rétablir le vrai christianisme. Pour leur permettre de diffuser la vérité biblique dans différentes langues, la Zion’s Watch Tower Tract Society a été enregistrée en 1884, avec frère Russell comme président *. Remarquable étudiant de la Bible, frère Russell a dénoncé sans crainte la fausseté de dogmes comme la Trinité et l’immortalité de l’âme. Il a discerné que le retour de Christ serait invisible et que « les temps fixés des nations » s’achèveraient en 1914 (Luc 21:24). Frère Russell a donné sans compter temps, énergie et ressources pour communiquer ces vérités. À cette époque charnière, il a clairement été utilisé par Jéhovah et par le chef de la congrégation.

9 Frère Russell ne recherchait pas la gloire des hommes. En 1896, il a écrit : « Nous ne voulons aucun hommage, aucune révérence, ni pour nous-​même ni pour nos écrits ; nous ne désirons pas non plus être appelé Révérend ou Rabbi. Nous ne voulons pas non plus que qui que ce soit se réclame de notre nom. » Il a dit plus tard : « L’œuvre que nous effectuons n’est pas celle d’un homme. »

10. a) Quand Jésus a-​t-​il établi « l’esclave fidèle et avisé » ? b) Explique comment le Collège central a progressivement été différencié de la Watch Tower Society.

10 En 1919, trois ans après la mort de frère Russell, Jésus a établi « l’esclave fidèle et avisé ». Dans quel but ? Pour donner à ses domestiques « leur nourriture en temps voulu » (Mat. 24:45). Même durant ces débuts, un petit groupe de frères oints qui servait au siège mondial, à Brooklyn (État de New York), préparait de la nourriture spirituelle et la distribuait aux disciples de Jésus. L’expression « collège central » est apparue dans nos publications dans les années 40. On pensait à l’époque que le Collège central coïncidait en gros avec les administrateurs de la Watch Tower Bible and Tract Society. Mais en 1971, on l’a différencié de la Watch Tower Society — instrument juridique et non pas biblique — et de ses administrateurs. Désormais, des frères oints étaient intégrés au Collège central sans être membres du conseil d’administration de l’association. Depuis quelques années, des frères responsables parmi les « autres brebis » sont au conseil d’administration de la Watch Tower Society et d’autres associations utilisées par les serviteurs de Dieu. Cela permet au Collège central de s’attacher à fournir un enseignement et une direction spirituels (Jean 10:16 ; Actes 6:4). La Tour de Garde du 15 juillet 2013 a expliqué que « l’esclave fidèle et avisé » est un petit groupe de frères oints qui composent le Collège central.

Le collège central, dans les années 50.

11. Comment fonctionne le Collège central ?

11 Le Collège central prend les décisions importantes de manière collective. Comment ? Il se réunit chaque semaine, ce qui favorise une bonne communication et l’unité entre ses membres (Prov. 20:18). Chaque année, c’est un membre différent qui préside les réunions, car aucun n’est considéré comme supérieur aux autres (1 Pierre 5:1). De même, les six comités du Collège central changent de président chaque année. Et chaque membre de ce collège se considère, non pas comme le chef de ses frères, mais comme un des « domestiques » nourris par l’esclave fidèle et soumis à sa direction.

Depuis qu’il a été établi, en 1919, l’esclave fidèle prépare la nourriture spirituelle pour le peuple de Dieu (voir paragraphes 10, 11).

« QUEL EST DONC L’ESCLAVE FIDÈLE ET AVISÉ ? »

12. Puisque le Collège central n’est ni inspiré ni infaillible, quelles questions se posent ?

12 Le Collège central n’est ni inspiré ni infaillible. Il peut donc se tromper sur des questions doctrinales ou d’organisation. D’ailleurs, l’Index des publications des Témoins de Jéhovah contient l’entrée « Compréhensions affinées », qui liste les modifications apportées à notre compréhension biblique depuis 1870. Bien sûr, Jésus ne nous a pas dit que son esclave fidèle produirait une nourriture spirituelle parfaite. Alors comment pouvons-​nous répondre à sa question : « Quel est donc l’esclave fidèle et avisé ? » (Mat. 24:45). Quelles preuves avons-​nous que c’est le Collège central qui remplit ce rôle ? Examinons les mêmes éléments, au nombre de trois, que ceux qui ont guidé le collège central du Ier siècle.

13. Comment l’esprit saint aide-​t-​il le Collège central ?

13 L’action de l’esprit saint. L’esprit saint permet au Collège central de saisir des vérités bibliques jusque-​là incomprises. Par exemple, arrête-​toi sur la liste des compréhensions affinées, évoquée au paragraphe précédent. Le mérite de la découverte et de l’explication de ces « choses profondes de Dieu » ne peut assurément revenir à aucun humain ! (lire 1 Corinthiens 2:10). Le Collège central adhère aux paroles suivantes de l’apôtre Paul : « Ces choses, nous en parlons aussi, non pas avec des paroles qu’enseigne la sagesse humaine, mais avec celles qu’enseigne l’esprit » (1 Cor. 2:13). Après des siècles d’apostasie et de ténèbres spirituelles, comment expliquer la progression rapide dans la compréhension spirituelle depuis 1919 autrement que par l’action de l’esprit saint ?

14. D’après Révélation 14:6, 7, comment les anges aident-​ils le peuple de Dieu aujourd’hui ?

14 L’aide des anges. Le Collège central assume la tâche colossale de diriger une œuvre mondiale de prédication impliquant plus de huit millions d’évangélisateurs. Pourquoi cette œuvre est-​elle si fructueuse ? Notamment parce que les anges y participent (lire Révélation 14:6, 7). Très souvent, des proclamateurs ont rendu visite à des personnes qui venaient de prier Dieu de les aider * ! Les progrès de l’œuvre de prédication et d’enseignement malgré une opposition acharnée dans certains pays ne sont possibles que grâce à une aide suprahumaine.

15. Quel contraste y a-​t-​il entre le Collège central et les chefs de la chrétienté ? Donne un exemple.

15 La direction de la Parole de Dieu (lire Jean 17:17). Réfléchis à ce qui s’est passé en 1973. La Tour de Garde du 1er septembre posait cette question : « Les personnes qui n’ont pas renoncé à l’usage du tabac remplissent-​elles les conditions requises pour le baptême ? » Et de répondre : « Les Écritures montrent que non. » La Tour de Garde citait plusieurs versets éloquents, puis expliquait pourquoi un fumeur non repentant devait être excommunié (1 Cor. 5:7 ; 2 Cor. 7:1). Elle déclarait : « [Ces règles] ne sont pas le résultat d’une attitude arbitraire ou dictatoriale. Cette sévérité vient en réalité de Dieu, qui s’exprime dans sa Parole écrite. » Y a-​t-​il une autre organisation religieuse qui soit prête à se reposer entièrement sur la Parole de Dieu, même lorsque cela pose de réelles difficultés à certains de ses membres ? Un ouvrage récent sur la religion aux États-Unis observe : « Les responsables de la chrétienté revoient régulièrement leurs enseignements pour les aligner sur les croyances et les opinions de plus en plus acceptées par leurs membres et la société en général. » Puisque le Collège central fonde ses décisions sur la Parole de Dieu, et non sur l’opinion populaire, qui dirige en réalité le peuple de Dieu aujourd’hui ?

« SOUVENEZ-​VOUS DE CEUX QUI VOUS DIRIGENT »

16. Cite une première façon de nous souvenir du Collège central.

16 (Lire Hébreux 13:7.) Le verbe rendu par « se souvenir » peut aussi être traduit par « mentionner ». Une façon de te souvenir de ceux qui nous dirigent est de mentionner le Collège central dans tes prières (Éph. 6:18). Réfléchis à sa responsabilité de fournir la nourriture spirituelle, de diriger l’œuvre mondiale de prédication et de gérer les offrandes. Il a vraiment besoin de nos prières persistantes !

17, 18. a) Comment coopérer avec le Collège central ? b) Comment notre prédication soutient-​elle l’esclave fidèle et Jésus ?

17 Bien entendu, nous ne nous souvenons pas du Collège central qu’en paroles. Nous devons aussi coopérer avec sa direction. Il nous la donne au moyen de nos publications, de nos réunions et de nos assemblées. De plus, il nomme les surveillants de circonscription, qui à leur tour nomment les anciens des congrégations. Les surveillants de circonscription et les anciens se souviennent du Collège central en suivant de près ses instructions. Chacun de nous démontre son respect pour notre Conducteur, Jésus, en étant obéissant et soumis aux hommes par lesquels il nous dirige (Héb. 13:17).

18 Une autre façon encore de nous souvenir du Collège central est de nous dépenser dans la prédication. Paul a exhorté les chrétiens à imiter la foi de ceux qui les dirigeaient. L’esclave fidèle manifeste une foi remarquable en favorisant et en propageant avec zèle la bonne nouvelle du Royaume. Es-​tu une des autres brebis qui soutient les oints dans cette œuvre vitale ? Imagine ta joie quand ton Conducteur, Jésus, dira : « Dans la mesure où vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » (Mat. 25:34-40).

19. Pourquoi es-​tu résolu à suivre notre Conducteur, Jésus ?

19 Quand Jésus est retourné au ciel, il n’a pas abandonné ses disciples (Mat. 28:20). Il savait combien l’esprit saint, les anges et la Parole de Dieu l’avaient aidé dans son rôle de conducteur quand il était sur terre. C’est pourquoi il fournit aujourd’hui la même aide à l’esclave fidèle. Les chrétiens oints qui composent cet esclave « continuent à suivre l’Agneau où qu’il aille » (Rév. 14:4). Aussi, en suivant leur direction, nous suivons notre Conducteur, Jésus. Bientôt, il nous conduira à la vie éternelle (Rév. 7:14-17). Aucun dirigeant humain ne peut faire une telle promesse !

^ par. 3 Il semble que Jéhovah avait prévu que les 12 apôtres constituent les « douze pierres de fondement » de la Nouvelle Jérusalem (Rév. 21:14). Il n’a donc pas été nécessaire de remplacer les apôtres fidèles lorsqu’ils ont achevé leur vie terrestre.

^ par. 8 Depuis 1955, cette association est connue sous le nom de Watch Tower Bible and Tract Society of Pennsylvania.

^ par. 14 Voir « Rends pleinement témoignage au sujet du Royaume de Dieu », p. 58-59.