Aller au contenu

Aller au sommaire

Fais confiance à Jéhovah et vis pour toujours !

Fais confiance à Jéhovah et vis pour toujours !

« Fais confiance à Jéhovah de tout ton cœur et ne te fie pas à ton intelligence » (PROV. 3:5).

CANTIQUES : 3, 8

1. Pourquoi avons-​nous tous besoin de réconfort ?

NOUS avons tous besoin de réconfort. Nous devons peut-être faire face à de nombreuses inquiétudes et déceptions. Ou alors nous souffrons en raison d’une maladie, de la vieillesse ou de la mort d’un être aimé. Certains d’entre nous subissent des mauvais traitements. Et la violence augmente autour de nous. Ces « temps difficiles à supporter » prouvent que nous vivons « les derniers jours » et que le monde nouveau est maintenant très proche (2 Tim. 3:1). Mais peut-être que nous attendons depuis longtemps que les promesses de Jéhovah se réalisent, et que notre vie est de plus en plus difficile. Alors où trouver du réconfort ?

2, 3. a) Que savons-​nous au sujet d’Habacuc ? b) Pourquoi allons-​nous examiner le livre d’Habacuc ?

2 Intéressons-​nous au livre d’Habacuc. Le nom « Habacuc » signifie probablement « étreinte ardente ». Cela peut désigner soit l’étreinte de Jéhovah quand il nous réconforte (c’est comme s’il nous prenait dans ses bras avec tendresse), soit la nôtre quand nous nous accrochons à lui avec confiance. Même si la Bible donne peu de détails sur Habacuc, son livre est vraiment encourageant. Le prophète a posé des questions très intéressantes à Dieu. Et comme Jéhovah savait que nous tirerions profit de leur conversation, il lui a demandé de la mettre par écrit (Hab. 2:2).

3 Tout ce que la Bible révèle au sujet d’Habacuc se résume à cette conversation. Mais son livre fait partie de « toutes les choses qui ont été écrites autrefois » et qui ont été préservées « afin que, grâce à notre endurance et à la consolation des Écritures, nous ayons l’espérance » (Rom. 15:4). Comment ce livre peut-​il nous être utile personnellement ? Il peut nous aider à comprendre ce que signifie faire confiance à Jéhovah. Et il nous donne l’assurance que nous pouvons garder notre paix intérieure malgré les épreuves. Examinons-​le plus en détail.

PRIE JÉHOVAH

4. Pourquoi Habacuc était-​il angoissé ?

4 (Lire Habacuc 1:2, 3.) Habacuc vivait à une époque très difficile. Les gens autour de lui étaient méchants et violents, ce qui le rendait très triste. Partout où il regardait, il voyait les Israélites se traiter de façon cruelle et injuste. Il se demandait : « Quand cette méchanceté prendra-​t-​elle fin ? Pourquoi Jéhovah n’intervient-​il pas ? » Comme il se sentait impuissant, il a supplié Dieu de faire quelque chose. Il commençait peut-être à se dire que Jéhovah ne s’intéressait plus à son peuple ou qu’il tardait à agir. As-​tu déjà ressenti le même genre de sentiments ?

5. Que nous apprend le fait que Jéhovah a veillé à ce qu’Habacuc mette par écrit ses inquiétudes ? (voir l’illustration du titre).

5 Habacuc posait-​il ces questions parce qu’il n’avait plus confiance en Jéhovah et en ses promesses ? Pas du tout ! En recherchant l’aide de Jéhovah pour surmonter ses inquiétudes et ses doutes, il montrait qu’il lui faisait toujours confiance. S’il était troublé, c’était parce qu’il ne comprenait pas pourquoi Jéhovah attendait avant d’intervenir et le laissait souffrir autant. Le fait que Jéhovah a veillé à ce qu’Habacuc mette par écrit ses inquiétudes nous enseigne une leçon importante : nous ne devons pas avoir peur de le prier au sujet de nos inquiétudes et de nos doutes. D’ailleurs, il nous invite à lui dire tout ce que nous ressentons (Ps. 50:15 ; 62:8). Et Proverbes 3:5 déclare : « Fais confiance à Jéhovah de tout ton cœur et ne te fie pas à ton intelligence. » Habacuc connaissait probablement ces paroles, et il les a appliquées dans sa vie.

6. Pourquoi est-​il important de prier ?

6 Comme Habacuc avait confiance en Jéhovah, qu’il considérait comme son Ami et son Père, il a pris l’initiative de se rapprocher de lui. Au lieu de se laisser paralyser par l’inquiétude ou d’essayer de régler les choses lui-​même, il lui a confié ses sentiments. C’est un bon exemple pour nous. Jéhovah, qui « écout[e] la prière », nous invite à lui montrer que nous lui faisons confiance en lui parlant de nos inquiétudes (Ps. 65:2). Nous sentirons alors qu’il nous réconforte, comme s’il nous prenait tendrement dans ses bras, et qu’il nous guide (Ps. 73:23, 24). Même si notre situation est très pénible, il nous aidera à comprendre comment il la considère, et donc à voir les choses de façon plus équilibrée. Prier est un des meilleurs moyens de montrer à Jéhovah que nous lui faisons confiance.

ÉCOUTE JÉHOVAH

7. Comment Jéhovah a-​t-​il réagi quand Habacuc lui a confié ses inquiétudes ?

7 (Lire Habacuc 1:5-7.) Après avoir dit à Jéhovah ce qui l’inquiétait, Habacuc s’est peut-être demandé comment celui-ci allait réagir. En Père plein d’amour, Jéhovah a compris qu’Habacuc souffrait et qu’il était en train de l’appeler à l’aide. Il ne lui a donc pas fait de reproches. Il l’a plutôt informé de ce qui allait bientôt arriver aux habitants infidèles de Juda. En fait, Habacuc a peut-être été le premier à qui Jéhovah a révélé que son jugement était très proche.

8. Pourquoi Habacuc a-​t-​il été surpris par la réponse de Jéhovah ?

8 Jéhovah a expliqué à Habacuc qu’il était prêt à agir. Il allait utiliser les Chaldéens, c’est-à-dire les Babyloniens, pour punir les habitants de Juda qui se montraient méchants et violents. En utilisant l’expression « de votre vivant », il indiquait que son jugement aurait lieu au cours de la vie d’Habacuc ou de celle des Israélites de son époque. Habacuc ne s’attendait pas du tout à cette réponse. En effet, les Babyloniens étaient impitoyables. Ils étaient encore plus violents que les Israélites, qui eux au moins connaissaient les normes de Jéhovah. Alors pourquoi Jéhovah allait-​il se servir de cette nation cruelle et païenne pour punir son peuple ? Cela n’allait faire qu’augmenter les souffrances de Juda. Comment aurais-​tu réagi à la place d’Habacuc ?

9. Quelles autres questions Habacuc a-​t-​il posées ?

9 (Lire Habacuc 1:12-14, 17.) Même si Habacuc comprenait que c’était pour punir les méchants que Jéhovah allait utiliser les Babyloniens, il restait troublé. Mais humblement, il continuait de considérer Jéhovah comme son « Rocher » (Deut. 32:4 ; Is. 26:4). Confiant dans l’amour et la bonté de Dieu, il n’a pas eu peur de lui poser d’autres questions, comme : Pourquoi n’agissait-​il pas immédiatement ? Pourquoi allait-​il permettre que les choses s’aggravent en Juda et que son peuple souffre encore plus ? Pourquoi le Tout-Puissant garderait-​il le silence et tolérerait-​il que la méchanceté l’emporte ? Après tout, Jéhovah est le « Saint » et ses « yeux [sont] trop purs pour regarder le mal ».

10. Pourquoi pourrions-​nous parfois nous sentir comme Habacuc ?

10 Parfois, nous pourrions nous sentir comme Habacuc. Nous écoutons Jéhovah. Avec une entière confiance, nous lisons et étudions sa Parole, ce qui renforce notre espérance. De plus, nous sommes attentifs aux rappels que l’organisation nous fournit au sujet des promesses de Dieu. Malgré tout, nous continuons peut-être à nous demander quand nos souffrances cesseront. Dans ce cas, tirons leçon de ce qu’Habacuc a fait ensuite.

ATTENDS QUE JÉHOVAH AGISSE

11. À quoi Habacuc était-​il déterminé ?

11 (Lire Habacuc 2:1.) La conversation qu’Habacuc a eue avec Jéhovah l’a apaisé. Il a donc décidé d’attendre avec confiance que Jéhovah agisse. Ce n’était pas un sentiment passager, car par la suite il a de nouveau exprimé sa détermination en disant : « J’attends calmement le jour de la détresse » (Hab. 3:16). D’autres serviteurs de Dieu ont eux aussi attendu patiemment qu’il agisse. Leur exemple nous encourage à faire de même (Mich. 7:7 ; Jacq. 5:7, 8).

12. Qu’apprenons-​nous d’Habacuc ?

12 Qu’apprenons-​nous de la détermination d’Habacuc ? Premièrement, nous ne devons jamais arrêter de prier Jéhovah au sujet de nos difficultés. Deuxièmement, il nous faut écouter ce que Jéhovah nous dit par le moyen de sa Parole et de son organisation. Et troisièmement, nous devons attendre patiemment que Jéhovah agisse et être convaincus qu’il nous soulagera au moment qu’il a fixé. Si nous imitons Habacuc, nous garderons notre paix intérieure et nous serons capables d’endurer. Notre espérance nous aidera à patienter et à rester joyeux quelles que soient nos épreuves (Rom. 12:12).

13. Comment Jéhovah a-​t-​il réconforté Habacuc ?

13 (Lire Habacuc 2:3.) Cela a sûrement plu à Jéhovah qu’Habacuc décide d’attendre patiemment qu’il agisse. Le Tout-Puissant savait très bien ce que son prophète endurait. Il l’a donc réconforté avec amour en lui donnant l’assurance qu’il le soulagerait très bientôt. Il lui a dit en quelque sorte : « Sois patient, et fais-​moi confiance. Je vais répondre à ta prière, même si tu as l’impression que ça prend du temps. » Jéhovah a rappelé à Habacuc qu’il avait déjà fixé le moment où il allait réaliser ses promesses. Il l’a donc encouragé à continuer d’attendre. Son attente serait récompensée.

Pourquoi sommes-​nous déterminés à servir Jéhovah de notre mieux ? (voir le paragraphe 14).

14. À quoi devrions-​nous être déterminés quand nous subissons des épreuves ?

14 Nous aussi, nous devons attendre que Jéhovah agisse et écouter attentivement ce qu’il nous dit. Cela renforcera notre confiance en lui et nous aidera à garder notre paix intérieure en période d’épreuves. Jésus nous a encouragés à ne pas nous concentrer sur « les temps ou les époques » que Dieu ne nous a pas révélés (Actes 1:7). Nous devons être convaincus que Jéhovah sait quel est le meilleur moment pour agir. Alors, continuons à attendre avec humilité, patience et foi tout en utilisant notre temps pour le servir de notre mieux (Marc 13:35-37 ; Gal. 6:9).

CEUX QUI FONT CONFIANCE À JÉHOVAH VIVRONT POUR TOUJOURS

15, 16. a) Quelles promesses le livre d’Habacuc contient-​il ? b) Que nous enseignent ces promesses ?

15 Jéhovah a promis : « Le juste vivra par sa foi », et : « La terre sera remplie de la connaissance de la gloire de Jéhovah » (Hab. 2:4, 14 ; note à « fidélité »). En effet, Dieu promet la vie éternelle à ceux qui sont patients et qui lui font confiance.

16 Réfléchissons à la promesse contenue en Habacuc 2:4. Elle est tellement importante que l’apôtre Paul l’a citée trois fois dans ses lettres ! (Rom. 1:17 ; Gal. 3:11 ; Héb. 10:38). Si nous gardons foi en Jéhovah malgré nos difficultés, nous pouvons être sûrs que nous verrons ses promesses se réaliser. Manifestement, il veut que nous regardions au-delà du moment présent, en nous concentrant sur notre espérance.

17. Quelle assurance Jéhovah donne-​t-​il à ceux qui lui font confiance ?

17 Le livre d’Habacuc contient un enseignement puissant pour nous qui vivons les derniers jours : Jéhovah promet la vie éternelle à chaque personne qui a foi en lui. Continuons donc à renforcer notre confiance en lui, quelles que soient nos difficultés ou nos inquiétudes. Ce que Jéhovah a dit à Habacuc nous donne l’assurance qu’il nous soutiendra et qu’il nous sauvera. Il nous demande de lui faire confiance et d’attendre avec patience l’époque où son Royaume dirigera la terre. Tous les humains l’adoreront alors dans la paix et la joie (Mat. 5:5 ; Héb. 10:36-39).

FAIS CONFIANCE À JÉHOVAH ET SOIS JOYEUX !

18. Quel effet les paroles de Jéhovah ont-​elles eu sur Habacuc ?

18 (Lire Habacuc 3:16-19.) Ce que Jéhovah avait dit plus tôt à Habacuc a eu un effet considérable sur celui-ci. Il s’est senti poussé à méditer sur les choses impressionnantes que Jéhovah avait faites pour son peuple par le passé, ce qui a renforcé davantage encore sa confiance en lui. À présent, il était sûr que Jéhovah allait bientôt agir ! Cela l’a réconforté, même s’il savait qu’il continuerait peut-être à souffrir encore quelque temps. Finis les doutes : il était convaincu que Jéhovah le sauverait ! En fait, ce qu’il a dit au verset 18 constitue l’un des plus grands témoignages de confiance contenus dans la Bible. Des biblistes pensent que ces paroles signifient littéralement : « Je sauterai de joie à cause du Seigneur ; je danserai en tournant sur moi-​même, car je prends vraiment plaisir en Dieu. » Nous aussi, nous pouvons avoir une telle confiance en Jéhovah. Il ne nous fait pas seulement de magnifiques promesses concernant l’avenir ; il nous donne aussi l’assurance qu’il est en train de travailler à leur réalisation.

19. Comment pouvons-​nous être réconfortés par Jéhovah, comme Habacuc l’a été ?

19 La leçon essentielle à retenir du livre d’Habacuc, c’est que nous devons garder confiance en Jéhovah (Hab. 2:4). Pour cela, il nous faut renforcer notre relation avec lui. Qu’est-​ce qui nous y aidera ? 1) Continuons à prier pour lui dire tout ce qui nous préoccupe. 2) Écoutons attentivement ce que Dieu nous dit par le moyen de sa Parole et de son organisation. 3) Attendons avec foi et patience que Jéhovah réalise ses promesses. C’est ce qu’Habacuc a fait. Il était très angoissé au début de sa conversation avec Jéhovah, mais à la fin, il était confiant et joyeux ! Si nous l’imitons, nous serons nous aussi réconfortés par notre Père céleste, comme si nous étions dans ses bras. Pourrions-​nous trouver meilleur réconfort dans ce monde méchant ?