Aller au contenu

Aller au sommaire

SECTION 4

L’Auteur de ce livre extraordinaire

L’Auteur de ce livre extraordinaire

ALORS que 96 % des Américains affirment croire en Dieu, la proportion est bien inférieure en Europe et en Asie. Reste que, même dans les pays dont la majorité des habitants ne croient pas en un Dieu personnel, un certain nombre ne repoussent pas l’idée qu’une force inconnue fut la cause première de l’univers matériel. Yukichi Fukuzawa, pédagogue renommé dont le portrait figure sur les billets de 10 000 yens, a écrit un jour : « Le ciel, dit-​on, ne crée pas un homme supérieur ou inférieur à un autre. » Par le mot « ciel », M. Fukuzawa entendait un principe de la nature qui aurait produit les humains. Beaucoup acceptent la notion d’un « ciel » abstrait tel que celui-là. Ainsi, le Prix Nobel Kenichi Fukui disait croire en une grande structure de l’univers, équivalente à « Dieu » dans la terminologie religieuse, mais qu’il appelait, lui, « idiosyncrasie de la nature ».

Gauche : Yukichi Fukuzawa ; droite : Kenichi Fukui

2 Ces intellectuels croyaient que quelque chose ou quelqu’un d’éternel a mis en mouvement tout ce dont l’univers se compose. Pourquoi ? Voyons plutôt : le Soleil, étoile si grosse qu’elle pourrait contenir un million de planètes comme la nôtre, n’est pourtant qu’un atome dans la Voie lactée. Quant à la Voie lactée, elle n’est qu’une des milliards de galaxies qui peuplent l’univers. Il semble, au vu d’observations scientifiques, que ces galaxies s’éloignent les unes des autres à grande vitesse. La mise en mouvement de l’univers a certainement nécessité une formidable énergie. De qui ou de quoi cette énergie a-​t-​elle émané ? « Levez bien haut vos yeux et voyez. Qui a créé ces choses ? » demande la Bible. La réponse : « C’est Celui qui fait sortir — selon le nombre — l’armée qu’elles sont ; il les appelle toutes par leur nom. Par suite de l’abondance de l’énergie vive, car il est aussi vigoureux en force, pas une ne manque » (Isaïe 40:25, 26). Ce texte indique qu’il y avait quelqu’un pour mettre l’univers en mouvement, ce quelqu’un étant la Source de l’« énergie vive ».

Galaxie du Sombrero

3 Songez aussi à la vie sur la terre. Aurait-​elle pu apparaître spontanément, comme le prétendent les évolutionnistes ? Le biochimiste Michael Behe affirme : « Même si la science a énormément progressé dans la compréhension des mécanismes chimiques de la vie, l’élégance et la complexité des systèmes biologiques au niveau moléculaire ont paralysé toute tentative d’explication de leurs origines. [...] Beaucoup de scientifiques ont péremptoirement soutenu détenir déjà, ou sous peu, des explications, mais on ne trouve dans la littérature scientifique spécialisée rien qui étaye ces assertions. Plus important, compte tenu de la structure des systèmes [biomoléculaires] eux-​mêmes, il y a des raisons impérieuses de penser qu’il sera à jamais impossible de donner une explication darwinienne des mécanismes de la vie. »

« On peut comparer la forme que prend une protéine donnée [...] à un puzzle en trois dimensions », dit Michael Behe. Et un organisme humain contient probablement des centaines de milliers de ces puzzles. Les scientifiques essaient d’en pénétrer les mystères, mais qui les a inventés ?

4 Êtes-​vous vraiment à l’aise avec la théorie qui veut que la vie humaine soit venue à l’existence sans aucune intervention intelligente ? Prenons l’exemple de ce que certains appellent « l’objet le plus complexe de l’univers », le cerveau humain, et voyons quelles conclusions il est possible de tirer. « Le rendement des ordinateurs neuronaux les plus puissants [...] représente, selon l’expression du professeur Richard Restak, environ un dix-millième de la capacité [...] d’une mouche. » Le cerveau d’un humain est, lui, infiniment supérieur à celui d’une mouche. Il est conçu pour apprendre des langues. Il s’autorépare, récrit des programmes, augmente sa capacité. Vous admettez certainement que même un superordinateur doté de seulement « un dix-millième de la capacité [...] d’une mouche » a eu un concepteur intelligent. Et pas le cerveau humain * ?

5 Il y a quelque trois millénaires, en un temps où les humains n’avaient pas percé les prodiges de leur constitution physique, un rédacteur de la Bible s’est exclamé après avoir médité sur la formation du corps humain : « Je te louerai de ce que, d’une si redoutable manière, je suis fait si merveilleusement. Tes œuvres sont prodigieuses, et mon âme le sait parfaitement. » Sans connaître les molécules d’ADN, il a écrit aussi : « Tes yeux ont vu mon embryon, et dans ton livre étaient inscrites toutes ses parties » (Psaume 139:14, 16). De qui parlait ce psalmiste ? Qui a fait tout apparaître dans l’univers par le moyen de « l’abondance de l’énergie vive » ?

Qu’est-​ce qui est le plus performant ? Le superordinateur neuronal ou une simple mouche ?

6 Le premier verset de la Bible dit : « Au commencement Dieu créa les cieux et la terre » (Genèse 1:1). Dieu est aussi l’Auteur de la Bible, Celui qui en inspira le contenu. Il se révèle être une personne avec qui nous pouvons nouer une relation passionnante.

^ par. 4 Ce sujet est approfondi dans les chapitres 2 à 4 de Y a-​t-​il un Créateur qui se soucie de vous ? publié par les Témoins de Jéhovah.