Aller au contenu

Aller au sommaire

73HISTOIRE

Le dernier bon roi d’Israël

Le dernier bon roi d’Israël

JOSIAS n’avait que huit ans lorsqu’il devint roi du royaume des deux tribus. C’était encore un enfant, qui, dans les débuts de son règne, eut besoin des conseils et de l’expérience d’autrui.

La huitième année de son règne, Josias commença à rechercher Jéhovah. Il suivit l’exemple de bons rois tels que David, Josaphat et Ézéchias. Puis il entreprit, au sortir de l’adolescence, une lutte sans merci contre l’idolâtrie.

Depuis longtemps, la plupart des Israélites se conduisaient très mal. Ils servaient de faux dieux. Josias et ses hommes durent donc s’attaquer à la fausse religion et l’abolir dans le pays. L’entreprise était de taille, les idolâtres étant légion. Vous voyez ici Josias et ses hommes occupés à briser des idoles.

Par la suite, Josias chargea trois hommes de la réparation du temple de Jéhovah. On leur remit l’argent recueilli parmi le peuple et qui devait servir à cette remise en état. Or, pendant qu’eux et d’autres travaillaient au temple, le grand prêtre Hilkiah trouva sur les lieux le livre de la loi, celle que Jéhovah avait fait écrire jadis à Moïse. Ce livre était perdu depuis des années.

On apporta le livre à Josias, qui demanda que lecture en fût faite devant lui. Le roi, en écoutant, se rendit compte que le peuple n’observait pas la loi de Jéhovah. Si profonde fut son affliction qu’il déchira ses vêtements. Puis il dit: ‘Jéhovah est en colère contre nous parce que nos pères n’ont pas observé les lois écrites dans ce livre.’

Josias chargea alors le grand prêtre Hilkiah de découvrir quel sort Jéhovah leur réservait. Hilkiah alla consulter la prophétesse Huldah. Celle-ci lui dit de transmettre à Josias ce message de Jéhovah: ‘Le malheur va s’abattre sur Jérusalem et ses habitants parce qu’ils m’ont abandonné, qu’ils ont servi d’autres dieux et que le pays s’est corrompu. Mais parce que toi, Josias, tu as fait ce qui est droit, le malheur ne se déchaînera pas de ton vivant.’

II Chroniques 34:1-28.