QUE VEULENT DIRE CES VERSETS ?

Romains 10:13 : « Quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé »

Romains 10:13 : « Quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé »

 « Tous ceux qui feront appel au nom de Jéhovah seront sauvés » (Romains 10:13, Traduction du monde nouveau).

 « Quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé » (Romains 10:13, La Bible de Jérusalem).

Signification de Romains 10:13

 Dieu est impartial ; il offre à tous les humains la possibilité d’être sauvés et d’obtenir la vie éternelle, peu importent leur nationalité, leur race ou leur condition sociale. Toutefois, pour bénéficier de ces bienfaits, nous devons faire appel au nom de Jéhovah a, c’est-à-dire au nom du Dieu Tout-Puissant (Psaume 83:18).

 Dans la Bible, l’expression « faire appel au nom de Jéhovah » signifie plus que connaître le nom de Dieu et l’utiliser dans notre culte (Psaume 116:12-14). Cette expression implique de faire confiance à Dieu et de rechercher son soutien (Psaume 20:7 ; 99:6).

 Le nom de Dieu était important pour Jésus Christ. Voici les tout premiers mots de la prière qu’il a donnée en modèle : « Notre Père qui es dans les cieux, que ton nom soit sanctifié », ou rendu saint (Matthieu 6:9). Il a aussi expliqué que, pour obtenir la vie éternelle, nous devons apprendre à connaître la personne qu’il y a derrière ce nom, lui obéir et l’aimer (Jean 17:3, 6, 26).

 Comment savons-​nous que Jéhovah est le « Seigneur » mentionné en Romains 10:13 dans la Bible de Jérusalem ? Parce que ce verset est une citation de Joël 2:32, qui en hébreu (sa langue d’origine), contient le nom de Dieu b, et non le titre « Seigneur ».

Contexte de Romains 10:13

 En Romains chapitre 10, la Bible explique que pour avoir l’approbation de Dieu, il faut avoir foi en Jésus Christ (Romains 10:9). Ce raisonnement est appuyé par plusieurs citations de l’Ancien Testament. Une personne montre sa foi en faisant une « déclaration publique » qui consiste notamment à proclamer la bonne nouvelle du salut aux non-croyants. Ils ont ainsi la possibilité de développer la foi qui mène à la vie (Romains 10:10, 14, 15, 17).

Lire Romains chapitre 10, accompagné de notes explicatives et de renvois à d’autres versets.

a Le nom de Dieu figure environ 7 000 fois dans les manuscrits bibliques anciens. En hébreu, ce nom apparaît sous la forme de quatre lettres, appelées Tétragramme. Il est couramment rendu par « Jéhovah » en français. Cependant, certains biblistes préfèrent le rendre par « Yahvé », ou « Yahweh ».

b Il est probable que les rédacteurs chrétiens de la Bible aient conservé le nom de Dieu quand ils ont cité des versets de l’Ancien Testament qui contenaient ce nom. Un dictionnaire biblique fait ce commentaire : « Des éléments indiquent que le Tétragramme, le Nom divin, Yahweh, figurait dans certaines citations, voire toutes, de l’A[ncien] T[estament] faites dans le N[ouveau] T[estament] lors de la rédaction initiale des documents du NT » (The Anchor Bible Dictionary, volume 6, page 392).