Première lettre aux Corinthiens 11​:​1-34

  • « Imitez-​moi » (1)

  • Principe de l’autorité ; la femme doit se couvrir la tête (2-16)

  • La célébration du Repas du Seigneur (17-34)

11  Imitez-​moi, comme moi-​même j’imite le Christ+.  Je vous félicite parce qu’en toutes choses vous vous souvenez de moi et que vous respectez soigneusement les traditions comme je vous les ai transmises.  Mais je veux que vous sachiez que le chef de tout homme, c’est le Christ+, que le chef de la femme, c’est l’homme+, et que le chef du Christ, c’est Dieu+.  Tout homme qui prie ou qui prophétise en ayant la tête couverte fait honte à son chef ;  mais toute femme qui prie ou qui prophétise+ la tête découverte fait honte à son chef, car c’est exactement comme si elle était une femme à la tête rasée.  En effet, si une femme ne se couvre pas la tête, autant qu’elle se fasse tondre les cheveux ; mais s’il est honteux pour une femme d’être tondue ou rasée, elle devrait se couvrir.  Un homme ne doit pas avoir la tête couverte, puisqu’il est l’image et la gloire de Dieu+ ; mais la femme, elle, est la gloire de l’homme.  En effet, l’homme n’est pas venu de la femme ; c’est la femme qui est venue de l’homme+.  De plus, l’homme n’a pas été créé pour la femme ; c’est la femme qui a été créée pour l’homme+. 10  Voilà pourquoi la femme doit avoir un signe d’autorité sur la tête, à cause des anges+. 11  Cependant, parmi les disciples du Seigneur, la femme est indissociable de l’homme, et l’homme est indissociable de la femme. 12  Car de même que la femme vient de l’homme+, de même aussi l’homme vient par la femme ; mais tout vient de Dieu+. 13  Jugez par vous-​mêmes : Est-​il convenable qu’une femme prie Dieu la tête découverte ? 14  La nature elle-​même ne vous enseigne-​t-​elle pas que c’est une honte pour l’homme d’avoir les cheveux longs, 15  mais que c’est une gloire pour la femme d’avoir les cheveux longs ? En effet, la chevelure lui a été donnée pour lui servir de voile. 16  Et si quelqu’un veut défendre une autre coutume, nous, nous n’en avons pas d’autre, et les assemblées* de Dieu non plus. 17  Puisque j’en suis à vous donner des instructions, je ne vous félicite pas, car lorsque vous vous réunissez, ce n’est pas pour le meilleur, mais pour le pire. 18  Tout d’abord, j’entends dire que, lorsque votre assemblée se réunit, il y a des divisions parmi vous ; et je crois que c’est en partie vrai. 19  Car il va même y avoir des courants dissidents parmi vous+, pour qu’on distingue clairement ceux d’entre vous qui sont approuvés. 20  Quand vous vous réunissez tous ensemble, ce n’est pas vraiment pour manger le Repas du Seigneur+. 21  En effet, quand vient le moment de le manger, chacun prend d’abord son propre repas, si bien que l’un a faim, tandis que l’autre est ivre. 22  N’avez-​vous pas des maisons où manger et boire ? Ou méprisez-​vous l’assemblée de Dieu, et faites-​vous honte à ceux qui n’ont rien ? Que voulez-​vous que je vous dise ? Dois-​je vous féliciter ? Non, je ne vous félicite pas. 23  Car moi, ce que j’ai reçu du Seigneur, je vous l’ai transmis : que le Seigneur Jésus, la nuit+ où il allait être trahi, a pris du pain 24  et, après avoir dit une prière de remerciement*, il l’a rompu et a dit : « Ceci représente* mon corps+, qui est pour vous. Continuez à faire cela en souvenir de moi+. » 25  Il a fait la même chose avec la coupe+ aussi, après le repas. Il a dit : « Cette coupe représente* la nouvelle alliance+ que mon sang validera+. Continuez à faire cela, chaque fois que vous la boirez, en souvenir de moi+. » 26  Car chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous continuez à proclamer la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne. 27  Par conséquent, celui qui mange le pain ou boit la coupe du Seigneur alors qu’il n’en est pas digne sera coupable envers le corps et le sang du Seigneur. 28  Que chacun commence par s’examiner sérieusement+ pour être sûr que ce qu’il fait est bien, et qu’ensuite seulement il mange de ce pain et boive de cette coupe. 29  En effet, celui qui mange et boit sans discerner le corps mange et boit sa propre condamnation. 30  Voilà pourquoi beaucoup parmi vous sont faibles et malades, et un bon nombre dorment dans la mort*+. 31  Mais si nous nous examinions sérieusement, nous ne serions pas jugés. 32  Cependant, quand nous sommes jugés, nous sommes corrigés par Jéhovah*+, afin que nous ne soyons pas condamnés avec le monde+. 33  Par conséquent, mes frères, lorsque vous vous réunissez pour manger ce repas, attendez-​vous les uns les autres. 34  Si quelqu’un a faim, qu’il mange chez lui, afin que, lorsque vous vous réunissez, ce ne soit pas pour être condamnés+. Pour ce qui est des autres questions, je les réglerai quand je viendrai.

Notes

Ou « congrégations ».
Litt. « est ».
Ou « rendu grâce ».
Litt. « est ».
Prob. la mort spirituelle.