Aller au contenu

LA BIBLE TRANSFORME DES VIES

« J’avais apparemment tout ce dont je pouvais rêver »

  • ANNÉE DE NAISSANCE : 1962

  • PAYS D’ORIGINE : Canada

  • ANCIENNEMENT : Menait une vie immorale

MON PARCOURS

Je suis né à Montréal, la plus grande ville de la province canadienne du Québec. Ma sœur, mes deux frères et moi avons été élevés par des parents aimants dans l’agréable quartier Rosemont. Ensemble, on menait une vie tranquille et paisible.

Enfant, la Bible m’attirait. Je me souviens qu’à 12 ans, je lisais le récit de la vie de Jésus dans le Nouveau Testament et j’aimais beaucoup ça. Touché par l’amour et la compassion de Jésus, j’avais envie de devenir comme lui. Malheureusement, en grandissant, j’ai peu à peu perdu cette envie et j’ai commencé à fréquenter des personnes qui avaient une mauvaise influence sur moi.

Mon père était saxophoniste. Il m’a non seulement donné son saxophone, mais il m’a aussi donné son amour pour la musique, qui est devenue mon principal centre d’intérêt. J’aimais tellement la musique que j’ai rapidement appris à jouer de la guitare. Par la suite, avec quelques amis, j’ai formé un groupe de rock, et on a participé à plusieurs concerts. Des producteurs célèbres de l’industrie musicale m’ont remarqué et sont venus me faire une offre. J’ai signé un contrat avec une grande maison de disques. Ma musique est devenue assez populaire et passait régulièrement à la radio au Québec.

J’avais apparemment tout ce dont je pouvais rêver. J’étais jeune, célèbre, et je gagnais beaucoup d’argent en faisant ce que j’aimais. La journée, je m’entraînais à la salle de sport, je donnais des interviews, je faisais des séances de dédicace et je participais à des émissions télévisées. La nuit, je donnais des concerts et je faisais la fête. Plus jeune, j’avais déjà commencé à boire pour affronter la foule, mais j’ai fini par prendre de la drogue. J’avais également un comportement irresponsable et une vie immorale.

Certains enviaient mon mode de vie parce que je semblais heureux. Mais au fond de moi, je ressentais un grand vide, particulièrement quand j’étais seul. J’étais déprimé et angoissé. Et hélas ! alors que j’étais au sommet de ma carrière, deux de mes producteurs sont morts du sida. Ça m’a bouleversé ! J’aimais la musique, mais le mode de vie qui allait avec me dégoûtait.

COMMENT LA BIBLE A CHANGÉ MA VIE

Malgré mon succès, je me rendais compte que le monde allait vraiment mal. Je me demandais pourquoi il y avait tant d’injustices et pourquoi Dieu ne faisait rien. En fait, je priais souvent Dieu pour avoir des réponses. Lors d’une pause au cours d’une tournée, j’ai recommencé à lire la Bible. Même si je ne comprenais pas grand-chose à ce que je lisais, j’en ai conclu que la fin du monde devait être proche.

En lisant la Bible, j’ai découvert qu’en une occasion, Jésus avait jeûné pendant 40 jours dans le désert (Matthieu 4:1, 2). Je me suis dit que si je faisais la même chose, Dieu se révélerait peut-être à moi. J’ai donc fixé une date. Deux semaines avant de commencer mon jeûne, deux Témoins de Jéhovah ont frappé à ma porte, et je les ai invités à rentrer comme si je les attendais. J’ai regardé l’un des deux Témoins, Jacques, droit dans les yeux et je lui ai demandé : « Comment pouvons-​nous savoir que nous vivons les derniers jours de ce monde ? » En réponse, il a ouvert sa Bible et a lu 2 Timothée 3:1-5. Je les ai ensuite bombardés de plein d’autres questions ; j’étais impressionné par la logique de leurs réponses, qui étaient toujours basées sur la Bible. Après quelques discussions, j’ai réalisé que je n’avais pas besoin de jeûner.

J’ai commencé à étudier régulièrement la Bible avec les Témoins. Finalement, j’ai coupé mes cheveux longs et je me suis mis à assister à tous les offices qui avaient lieu à la Salle du Royaume près de chez moi. L’accueil chaleureux que j’y ai reçu m’a encore plus convaincu que j’avais enfin trouvé la vérité.

Bien sûr, pour mettre en pratique ce que j’apprenais en étudiant la Bible, je devais faire de grands changements dans ma vie. Tout d’abord, je devais arrêter de me droguer et abandonner mon mode de vie immoral. Je devais aussi rejeter mon état d’esprit égocentrique et m’intéresser plus aux autres. Comme j’élevais seul mes deux enfants, je devais apprendre à m’occuper d’eux affectivement et spirituellement. J’ai donc laissé tomber ma carrière de musicien et j’ai accepté un emploi peu rémunéré dans une usine.

Ça n’a pas été facile de faire tous ces changements. Dans mon combat contre la drogue, j’ai dû surmonter des symptômes de manque et j’ai fait quelques rechutes (Romains 7:19, 21-24). Abandonner mon mode de vie immoral a été vraiment difficile. En plus, j’étais épuisé par mon nouveau travail et découragé par mon faible salaire. Il me fallait trois mois pour gagner ce que je gagnais en seulement deux heures quand j’étais musicien.

La prière m’a aidé à persévérer dans mes efforts pour changer, même si c’était difficile. J’ai aussi constaté qu’il est indispensable de lire la Bible régulièrement. Certains versets bibliques m’ont beaucoup encouragé. Il y avait par exemple 2 Corinthiens 7:1, qui encourage les chrétiens à se purifier de tout ce qui salit la chair et l’esprit. Un autre verset qui m’a donné l’assurance que je pouvais me défaire de mes mauvaises habitudes est Philippiens 4:13. Il dit : « Pour toutes choses, j’ai de la force grâce à celui qui me donne de la puissance. » Jéhovah a répondu à mes prières et m’a finalement aidé à comprendre et à appliquer les vérités bibliques. Cela m’a incité à lui vouer ma vie (1 Pierre 4:1, 2). Je me suis fait baptiser Témoin de Jéhovah en 1997.

CE QUE CELA M’A APPORTÉ

Je suis convaincu que si j’avais gardé mon ancien mode de vie, je serais mort à l’heure qu’il est. Mais au lieu de ça, je suis vraiment heureux aujourd’hui ! Ma merveilleuse femme, Elvie, est une vraie bénédiction. Nous sommes tous les deux évangélisateurs à plein temps et, ensemble, nous aimons enseigner la Bible aux autres. Cela me procure beaucoup de joie et de satisfaction. Je suis vraiment reconnaissant à Jéhovah de m’avoir attiré à lui (Jean 6:44).