Aller au contenu

Aller au sous-menu

Les Témoins de Jéhovah

Français

Pourquoi les Témoins de Jéhovah sont-ils politiquement neutres ?

Les Témoins de Jéhovah sont politiquement neutres pour des raisons religieuses basées sur ce que la Bible enseigne. Nous ne faisons pas partie de groupes de pression, nous ne votons pas pour des partis ou des candidats politiques, nous ne cherchons pas à occuper des postes au gouvernement, et nous ne participons pas aux actions menées en vue de changer de gouvernement. Nous pensons que la Bible donne de solides raisons de suivre cette ligne de conduite.

  • Nous suivons l’exemple de Jésus, qui n’a pas accepté de fonction politique (Jean 6:15). Il a demandé à ses disciples de ne « pas [faire] partie du monde » et leur a clairement expliqué qu’ils ne devaient pas prendre position sur les questions politiques (Jean 17:14, 16 ; 18:36 ; Marc 12:13-17).

  • Nous sommes fidèles au Royaume de Dieu, dont Jésus a parlé quand il a dit : « Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans toute la terre habitée » (Matthieu 24:14). Nous sommes des représentants du Royaume de Dieu et nous sommes chargés d’annoncer sa venue. C’est pourquoi nous restons neutres dans les affaires politiques de tous les pays, y compris celui dans lequel nous vivons (2 Corinthiens 5:20 ; Éphésiens 6:20).

  • En restant neutres, nous pouvons parler librement de la bonne nouvelle à des personnes de tous bords politiques. Nous désirons montrer par nos paroles et nos actions notre conviction que le Royaume de Dieu réglera les problèmes de l’humanité (Psaume 56:11).

  • Comme nous ne sommes pas touchés par les divisions politiques, une réelle fraternité nous unit, quel que soit notre pays (Colossiens 3:14 ; 1 Pierre 2:17). Par contre, les religions qui se mêlent de politique provoquent des divisions parmi leurs fidèles (1 Corinthiens 1:10).

Nous respectons les gouvernements. Même si nous ne faisons pas de politique, nous respectons l’autorité du gouvernement qui dirige le pays dans lequel nous vivons, ce qui est en accord avec ce commandement de la Bible : « Que toute âme soit soumise aux autorités supérieures » (Romains 13:1). Nous obéissons aux lois, nous payons nos impôts et nous soutenons les efforts du gouvernement visant au bien-être des citoyens. Plutôt que de chercher à renverser le gouvernement en place, nous suivons le conseil de la Bible de prier pour les « rois et [...] tous ceux qui sont haut placés », particulièrement quand ils sont appelés à prendre des décisions relatives à la liberté de culte (1 Timothée 2:1, 2).

Nous respectons aussi le droit des autres de faire leurs propres choix politiques. Par exemple, nous ne perturbons pas les élections ni ne cherchons à empêcher ceux qui veulent voter de le faire.

Notre neutralité est-elle une idée nouvelle ? Non. C’est la position qu’avaient adoptée les apôtres et d’autres premiers chrétiens vis-à-vis des autorités gouvernementales. Le livre Au-delà des bonnes intentions (angl.) fait remarquer : « Même s’ils s’estimaient en devoir de respecter les autorités, les premiers chrétiens ne voyaient pas l’utilité de participer à la vie politique. » Le livre Sur le chemin de la civilisation (angl.) ajoute que les premiers chrétiens « n’occupaient aucune charge politique ».

Notre neutralité politique est-elle une menace pour la sécurité nationale ? Non. Nous sommes des citoyens pacifiques dont les autorités gouvernementales n’ont rien à craindre. En 2001, un rapport publié par l’Académie nationale des sciences d’Ukraine commentait ainsi notre neutralité politique : « Aujourd’hui, certains n’apprécient pas la position des Témoins de Jéhovah ; c’est principalement pour la même raison qu’ils ont été l’objet d’accusations de la part des régimes totalitaires nazi et communiste du passé. » Cependant, même sous la répression soviétique, les Témoins sont « restés des citoyens respectueux des lois. Avec honnêteté et désintéressement, ils ont travaillé dans des fermes collectives et des installations industrielles ; ils ne représentaient aucune menace pour le régime communiste ». De la même manière aujourd’hui, concluait le rapport, les croyances et les pratiques religieuses des Témoins de Jéhovah « ne mettent en péril la sécurité et l’intégrité d’aucun État ».