Les Témoins de Jéhovah sont connus pour leur travail de traduction. En novembre 2014, ils avaient traduit la Bible en 125 langues et des ouvrages bibliques en 742 langues. Ce travail inclut aussi la traduction de vidéos. En janvier 2015, la vidéo Que se passe-t-il dans une Salle du Royaume ? était disponible en 398 langues, et la vidéo Pourquoi étudier la Bible ?, en 569 langues. Pourquoi un tel travail ? Et comment l’ont-ils réalisé ?

En mars 2014, le Collège central a demandé aux différents sièges nationaux des Témoins de Jéhovah de traduire et d’enregistrer la partie audio des vidéos dans un maximum de langues pour encourager les personnes à étudier la Bible.

La traduction d’une vidéo se fait en plusieurs étapes. Le texte est tout d’abord traduit par une équipe locale de traducteurs. On choisit ensuite des locuteurs natifs qui prêteront leur voix à chaque personnage de la vidéo. Puis des membres du service audio/vidéo procèdent à l’enregistrement et au montage de la bande son, et incrustent le texte qui apparaîtra à l’image. Enfin, on assemble l’audio, le texte et la vidéo pour obtenir un produit fini qui peut être téléchargé vers le site Web.

Certains sièges nationaux disposaient de studios d’enregistrement et de personnel qualifié. Mais comment l’enregistrement a-t-il été réalisé pour les langues parlées et traduites dans des territoires isolés ?

Partout dans le monde, on a eu recours à des techniciens équipés d’un matériel d’enregistrement mobile. À l’aide d’un micro, d’un ordinateur portable et d’un logiciel d’enregistrement audio, un technicien installait un studio temporaire dans un bureau, dans un lieu de culte (appelé Salle du Royaume) ou chez un particulier. Des locuteurs natifs servaient de lecteurs, de répétiteurs (directeurs artistiques) et de vérificateurs. Une fois l’enregistrement terminé et approuvé, le technicien rangeait son équipement pour se rendre à sa prochaine destination.

Avec ce système, les vidéos étaient produites en trois fois plus de langues qu’auparavant.

Ces vidéos ont eu un effet remarquable sur les personnes. Pour beaucoup, c’était la première fois qu’ils regardaient une vidéo dans leur langue maternelle.

L’une des langues qu’on a enregistrées était le pitjantjatjara, parlée par 2 500 personnes en Australie. L’enregistrement a eu lieu à Alice Spring, ville située dans le territoire du Nord. « Les vidéos ont eu beaucoup de succès. Les habitants les regardaient avec beaucoup d’intérêt. Et ils n’arrêtaient pas de demander où ils pourraient trouver d’autres vidéos comme celles-là, a dit Callan Thomas, qui a participé à l’enregistrement. Les ouvrages dans cette langue sont rares. Quand les habitants écoutent une publication et surtout quand ils regardent une vidéo dans leur langue, ils sont émerveillés. »

Deux Témoins du Cameroun remontaient une rivière en pirogue. Ils se sont arrêtés dans un village pygmée et ont parlé avec le chef, qui était l’instituteur du village. Après avoir appris que sa langue maternelle était le bassa, les frères se sont servis de leur tablette pour lui montrer dans sa langue la vidéo Pourquoi étudier la Bible ? Le chef a été très impressionné et a réclamé des publications imprimées.

Dans un village indonésien, le chef religieux local, opposé aux Témoins de Jéhovah, a brûlé tous les ouvrages que les Témoins avaient distribués dans la région. D’autres villageois ont menacé d’incendier la Salle du Royaume. Par la suite, quatre policiers se sont rendus au domicile d’une femme Témoin et l’ont interrogée, elle et sa famille. Ils voulaient savoir ce qu’il se passait dans la Salle du Royaume. Elle leur a donc montré, en indonésien, la vidéo Que se passe-t-il dans une Salle du Royaume ?

Après avoir regardé la vidéo, un des policiers a fait ce commentaire : « Maintenant, je me rends compte que les gens se sont trompés sur vous et qu’ils ne vous connaissent pas vraiment. » Un autre policier a demandé : « Est-ce que je peux avoir cette vidéo pour la montrer aux autres ? Elle donne des renseignements exacts sur vous. » Désormais la police a une image positive des Témoins et garantit leur protection.

Si vous n’avez pas encore vu ces vidéos, pourquoi ne pas les découvrir dans votre langue ?