Chaque année, les Témoins de Jéhovah produisent plusieurs vidéos qu’ils présentent lors de leurs grands rassemblements. La plupart de ces vidéos étant tournées en anglais, comment peuvent-​elles être comprises lors de rassemblements tenus dans des centaines d’autres langues ? Grâce au doublage : la bande-son des dialogues anglais est remplacée par une bande-son enregistrée dans la langue voulue. Comment ces vidéos doublées sont-​elles accueillies ?

Quelques réactions

Découvrez des réactions de non-Témoins ayant assisté à des rassemblements tenus au Mexique et en Amérique centrale :

  • « Non seulement j’ai compris le film, mais j’avais l’impression d’y être. Il m’est allé droit au cœur » (un assistant à un rassemblement en langue popoluca, tenu dans l’État de Veracruz [Mexique]).

  • « C’était comme si j’étais dans la ville où j’habite, en train de discuter avec un ami. C’était mieux qu’au cinéma, parce que je comprenais tout ! » (un assistant à un rassemblement en langue nahuatl, tenu dans l’État de Nuevo León [Mexique]).

  • « Quand j’ai regardé ces vidéos doublées dans ma langue, j’ai eu l’impression que les personnages s’adressaient directement à moi » (une assistante à un rassemblement en langue chol, tenu dans l’État de Tabasco [Mexique]).

  • « Cette organisation tient vraiment à enseigner les gens dans leur langue maternelle. Elle ne ressemble à aucune autre ! » (un assistant à un rassemblement en langue cakchiquel, tenu à Solola [Guatémala]).

Les Témoins de Jéhovah ne font appel ni à des techniciens ni à des comédiens de doublage professionnels. De plus, ils enregistrent souvent dans des régions isolées et aux ressources limitées. Alors comment font-​ils pour produire des enregistrements de qualité ?

« Il n’y a rien de plus gratifiant »

En 2016, le siège des Témoins de Jéhovah d’Amérique centrale a coordonné le doublage de vidéos en espagnol et en 38 langues indigènes. Environ 2 500 volontaires ont apporté leur aide. Des techniciens et des équipes locales de traduction ont enregistré les bandes-son au siège des Témoins de Jéhovah d’Amérique centrale, dans des antennes de traduction, ou sur d’autres sites au moyen de studios temporaires. Les enregistrements ont eu lieu sur plus de 20 sites, répartis dans les pays suivants : Bélize, Guatémala, Honduras, Mexique et Panama.

Un enregistrement au siège des Témoins de Jéhovah d’Amérique centrale.

Le montage de cabines temporaires d’enregistrement a nécessité beaucoup de travail et d’ingéniosité. L’isolation acoustique a été fabriquée avec les moyens du bord, notamment avec des couvertures et des matelas.

Beaucoup de locuteurs indigènes ayant prêté leur voix ont peu de moyens. Ils ont donc fait de grands sacrifices pour se rendre sur les lieux d’enregistrement les plus proches. Certains ont fait des voyages de 14 heures ! Un père et son fils ont marché environ 8 heures.

Quand elle était petite, Naomi participait avec sa famille à l’installation de studios d’enregistrement temporaires. Elle se souvient : « Nous attendions toujours la semaine d’enregistrement avec impatience. Mon père se dépensait sans compter pour faire la coordination. Quelquefois, ma mère préparait le repas pour une trentaine de volontaires. » Aujourd’hui, Naomi est volontaire dans un bureau de traduction au Mexique. « Je suis extrêmement heureuse, dit-​elle, de consacrer mon temps à aider les gens à entendre le message de la Bible dans leur langue maternelle. Il n’y a rien de plus gratifiant. »

Les rassemblements annuels des Témoins de Jéhovah se tiennent dans le monde entier et sont ouverts au public. Pour plus de renseignements, allez sur la page « RASSEMBLEMENTS ANNUELS ».