Irène pensait que les similitudes entre les anatomies de différents organismes soutenaient la théorie de l’évolution. Cependant, son travail sur les prothèses de jambe l’a amené à se poser des questions sur ses convictions.