DES JEUNES TÉMOINS DE JÉHOVAH décident d’aller voir ensemble un film au cinéma. À l’école, tous leurs camarades en parlent. Ils disent que c’est vraiment un bon film. Mais quand les jeunes Témoins arrivent au cinéma, ils voient sur les affiches des femmes habillées de manière choquante et des hommes qui portent de grosses armes. Que vont-ils faire ? Vont-ils quand même aller voir le film ?

Chaque jour, nous devons prendre des décisions. Ces décisions peuvent rendre notre amitié avec Jéhovah plus forte, ou bien l’affaiblir. Il peut arriver que tu décides de faire quelque chose, mais qu’ensuite tu changes d’avis. Pourquoi ? Parce que tu as réfléchi un peu plus, et tu as choisi de faire autre chose. Est-ce que cela signifie que tu ne sais pas prendre une décision ? Ou bien est-ce que tu as eu raison de changer d’avis ?

 Quand il ne faut pas changer d’avis

Nous aimons Jéhovah. C’est pour cela que nous avons décidé de le servir toute notre vie et que nous nous sommes fait baptiser. Nous lui avons promis de rester fidèles, et nous voulons vraiment respecter notre promesse. Mais Satan fait tout ce qu’il peut pour nous en empêcher. (Révélation 12:17) Si nous changeons d’avis, nous risquons de ne pas avoir la vie éternelle.

Il y a plus de 2 600 ans, à Babylone, le roi Neboukadnetsar a construit une idole en or très grande. Il a donné l’ordre à tout le monde d’adorer cette idole. Ceux qui n’obéiraient pas seraient jetés dans le feu. Shadrak, Méshak et Abed-Négo étaient 3 jeunes hommes qui adoraient Jéhovah et qui ne voulaient pas lui déplaire. Donc ils ont refusé d’obéir au roi. Ils étaient prêts à mourir plutôt que de désobéir à Jéhovah. Le roi les a fait jeter dans le feu, mais Jéhovah a fait un miracle pour leur sauver la vie. (Daniel 3:1-27)

Des années après, le prophète Daniel savait qu’il serait jeté au milieu des lions si quelqu’un le voyait prier Jéhovah. Pourtant, il a continué de prier 3 fois par jour. Il avait décidé d’adorer Jéhovah, et il n’a pas changé d’avis. Alors, Jéhovah l’a sauvé « de la patte des lions ». (Daniel 6:1-27)

Aujourd’hui aussi, les adorateurs de Jéhovah respectent la promesse qu’ils lui ont faite. Ils veulent l’adorer toute leur vie. Dans une école en Afrique, des jeunes Témoins ont refusé de saluer un symbole national pendant une cérémonie. L’école a menacé de les renvoyer. Plus tard, le ministre de l’Éducation a parlé avec eux. Ils n’ont pas eu peur, et ils ont expliqué avec respect pourquoi ils agissaient comme cela. Depuis, personne ne leur cause de problème. Ils vont à l’école sans craindre que des gens les forcent à désobéir à Jéhovah.

Joseph a lui aussi vécu une situation très difficile quand sa femme est morte subitement. Les membres de sa famille ont respecté ce qu’il voulait faire pour l’enterrement. Mais les membres de la famille de sa femme ne sont pas Témoins de Jéhovah et ils ont voulu suivre des coutumes qui ne plaisent pas à Jéhovah. Joseph dit : « Comme j’ai refusé ces coutumes, ils ont essayé d’influencer mes enfants. Mais mes enfants sont restés bien décidés à plaire à Jéhovah. Les membres de ma belle-famille ont aussi voulu organiser une veillée dans ma maison. Mais je leur ai dit que s’ils insistaient pour faire cette veillée, ils devraient la faire ailleurs que chez moi. Ils savaient que cette coutume était contraire à mes croyances et à celles de ma femme. Alors, après avoir beaucoup discuté de ce sujet, ils ont fait cette veillée ailleurs. »

Joseph dit aussi : « Pendant cette période difficile, j’ai supplié Jéhovah de nous aider à respecter ses lois. Il a entendu mes prières et il nous a aidés à ne pas nous laisser influencer par les autres. » Joseph et ses enfants n’ont jamais pensé à changer d’avis. Ils voulaient obéir à Jéhovah.

Quand c’est possible de changer d’avis

En l’année 32 après la naissance de Jésus, une femme qui n’était pas Israélite a demandé à Jésus de faire sortir un démon de sa fille. Elle a appelé Jésus plusieurs fois, mais il ne lui a pas répondu. Il a dit à ses disciples : « Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël. » Comme la femme continuait de l’appeler, Jésus lui a dit : « Ce n’est pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens. » Elle a montré qu’elle avait beaucoup de foi, car elle lui a répondu : « Oui, Seigneur ; et pourtant les petits chiens mangent bien des miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. » Jésus a changé d’avis et il a fait sortir le démon de sa fille. (Matthieu 15:21-28)

Jésus était prêt à changer d’avis quand la situation le permettait. De cette façon, il  imitait Jéhovah. Par exemple, un jour les Israélites ont désobéi à Jéhovah. Ils ont adoré un veau en or. Alors Jéhovah a jugé qu’ils méritaient de mourir. Mais Moïse l’a supplié de ne pas les tuer et Jéhovah a bien voulu changer d’avis. (Exode 32:7-14)

Comme Jéhovah et Jésus, l’apôtre Paul était prêt à changer d’avis. Quand il a fait son premier voyage de prédication, Marc l’a abandonné. Donc, Paul ne voulait plus faire d’autres voyages avec lui. Mais, quelques années plus tard, il a dit à Timothée : « Prends Marc et amène-le avec toi, car il m’est utile pour le service. » (2 Timothée 4:11) Sans doute que Paul s’était aperçu que Marc avait changé.

Qu’est-ce que tout cela nous apprend ? Jéhovah est parfait, et pourtant il est prêt à changer d’avis. Pourquoi ? Parce qu’il est bon, patient et plein d’amour. Nous ne sommes pas parfaits, et nous ne voyons pas toujours les choses de la bonne façon. Nous avons donc encore plus de raisons d’être prêts à changer d’avis. Par exemple, n’hésitons pas à changer d’opinion sur une personne quand nous comprenons mieux sa situation.

Parfois nous devrions changer d’avis sur nos objectifs. Par exemple, peut-être que tu étudies la Bible et que tu assistes aux réunions, mais tu préfères te faire baptiser plus tard. Ou bien, tu hésites à être pionnier, alors que ta situation te le permet. Si tu es un frère, tu n’as peut-être pas envie de devenir assistant ministériel ou ancien. (1 Timothée 3:1) Penses-tu que tu pourrais changer d’avis ? Jéhovah t’encourage à choisir ces objectifs. Il veut que tu sois heureux de le servir et de servir les autres.

Parfois, c’est bien de changer d’avis.

Ella sert Jéhovah dans un Béthel en Afrique. Elle raconte : « Quand je suis arrivée au Béthel, je ne savais pas si je resterais  longtemps. Je voulais servir Jéhovah de tout mon cœur mais j’étais habituée à vivre près de ma famille. Au début, elle m’a beaucoup manqué. Mais la sœur qui partageait ma chambre m’a encouragée, alors j’ai décidé de rester. Cela fait maintenant 10 ans que je suis au Béthel. Et je veux continuer de servir mes frères et sœurs ici le plus longtemps possible. »

Quand il faut changer d’avis

Il y a des moments où il faut absolument changer d’avis. Par exemple, Caïn est devenu jaloux de son frère et il a ressenti une grande colère. Dieu a vu que Caïn allait faire quelque chose de mal, alors il l’a encouragé à se calmer. Caïn n’a pas écouté Dieu. Il n’a pas changé d’avis ni de façon de penser. Au lieu de cela, il a tué son frère. (Genèse 4:2-8)

Et si Caïn avait changé d’avis ?

Parlons aussi du roi Ouzziya. Au début, c’était l’ami de Jéhovah et il lui obéissait. Malheureusement, il est devenu très orgueilleux. Un jour, il est allé au temple pour offrir de l’encens. Mais les prêtres étaient les seuls qui avaient le droit d’offrir de l’encens. Ils lui ont ordonné de ne pas faire cela, mais Ouzziya n’a pas changé d’avis. Il s’est mis très en colère et il n’a pas écouté les prêtres. Alors, Jéhovah l’a puni et lui a fait attraper la lèpre, une terrible maladie de la peau. (2 Chroniques 26:3-5, 16-20)

Voici un exemple de notre époque : Joachim s’est fait baptiser en 1955, mais il a été excommunié en 1978. Plus de 20 ans après, il a changé sa façon de penser, il a regretté ses péchés et il a recommencé à adorer Jéhovah. Quand un ancien lui a demandé pourquoi il avait autant attendu, il a répondu : « J’étais en colère et orgueilleux. Je regrette vraiment d’avoir attendu si longtemps, parce que je n’ai jamais douté que les Témoins de Jéhovah enseignent la vérité. »

Nous aussi, nous devrons peut-être parfois changer d’avis. Si nous sommes prêts à le faire, nous resterons les amis de Jéhovah. (Psaume 34:8)