PANAYIOTA a grandi sur une île de la Méditerranée. Adolescente, elle s’est passionnée pour la politique. Plus tard, elle est devenue secrétaire d’un parti politique dans son village. Elle faisait même du porte-à-porte pour collecter des fonds pour son parti. Toutefois, avec le temps, Panayiota a perdu ses illusions. Les membres du parti avaient beau s’appeler entre eux « camarades », le favoritisme, l’ambition, les désaccords et la jalousie étaient toujours là.

Daniel a été élevé dans une famille très pratiquante d’Irlande. Malheureusement, il garde un mauvais souvenir de l’hypocrisie des prêtres qui buvaient, jouaient et volaient l’argent de la quête, tout en lui prêchant qu’il brûlerait en enfer s’il péchait.

Jeffery a consacré la plus grande partie de sa vie professionnelle à commercialiser et à vendre des navires pour des armateurs basés en Grande-Bretagne et aux États-Unis. Il a souvent vu ses clients et ses concurrents recourir à la fraude lors de négociations avec des fonctionnaires. Faisant preuve d’hypocrisie, ils étaient prêts à dire n’importe quoi pour obtenir un contrat.

Hélas ! ce ne sont pas des cas isolés. Aujourd’hui, l’hypocrisie est monnaie courante dans presque chaque composante de la société — la politique, la religion et le commerce. Notons que le mot « hypocrite » vient d’un terme grec désignant un acteur de théâtre, qui portait souvent un masque, ou un orateur. Ce terme a fini par désigner quelqu’un qui joue la comédie pour tromper les autres ou pour atteindre des objectifs égoïstes.

Les victimes de l’hypocrisie peuvent ressentir de vives émotions, comme l’amertume, la colère et la rancœur. Dépitées, elles pourraient se demander : « L’hypocrisie disparaîtra-t-elle un jour ? » Heureusement, la Parole de Dieu nous donne des raisons de croire que cela arrivera.

CE QUE DIEU ET SON FILS PENSENT DE L’HYPOCRISIE

La Bible nous apprend que le premier à avoir fait preuve d’hypocrisie n’est pas un humain, mais une créature spirituelle invisible. Tôt dans l’histoire de l’humanité, Satan le Diable s’est servi d’un serpent comme d’un masque et s’est fait passer pour un bienfaiteur afin de tromper la première femme, Ève (Genèse 3:1-5). Depuis, beaucoup d’humains se font passer pour ce qu’ils ne sont pas dans le but de tromper les autres ou de satisfaire leurs objectifs égoïstes.

Quand la nation de l’Israël antique est tombée dans le piège du faux culte et de l’hypocrisie religieuse, Dieu l’a avertie plusieurs fois des conséquences qui en découleraient. Par le moyen du prophète  Isaïe, Jéhovah a déclaré : « Ce peuple s’est approché avec sa bouche, et [...] ils ne m’ont glorifié que de leurs lèvres, et [...] ils ont éloigné de moi leur cœur » (Isaïe 29:13). Comme la nation ne s’est pas réformée, Dieu a permis la destruction du centre religieux d’Israël, Jérusalem et son temple, par des puissances étrangères : d’abord les Babyloniens, en 607 avant notre ère, puis les armées romaines, en 70 de notre ère. Ainsi, Dieu ne tolère pas l’hypocrisie indéfiniment.

En revanche, Dieu et son Fils, Jésus, aiment les humains honnêtes et sincères. Par exemple, au début du ministère de Jésus, un homme du nom de Nathanaël est venu vers lui. En le voyant, Jésus s’est exclamé : « Voyez : un véritable Israélite, en qui il n’y a pas de tromperie » (Jean 1:47). Nathanaël, aussi appelé Barthélemy, est devenu l’un des 12 apôtres (Luc 6:13-16).

Jésus a passé du temps avec ses disciples et leur a enseigné la pensée de Dieu. Il ne devait pas y avoir d’hypocrisie parmi eux. En guise d’avertissement, Jésus a sévèrement condamné les comportements hypocrites des chefs religieux de l’époque. Voyons quelques-uns de ces comportements.

Ils pratiquaient la « justice » afin d’être vus des autres. Jésus a dit à ses auditeurs : « Prenez bien garde de ne pas pratiquer votre justice devant les hommes, pour être remarqués par eux [...], comme font les hypocrites. » Il leur a aussi dit de faire des dons de miséricorde « en secret », c’est-à-dire à l’abri des regards. Ils devaient prier en privé, et non pour être vus des autres. Leur culte serait alors authentique et approuvé par son Père (Matthieu 6:1-6).

Ils étaient prompts à critiquer. Jésus a dit : « Hypocrite ! retire d’abord la poutre de ton œil, et alors tu verras clairement comment retirer la paille de l’œil de ton frère » (Matthieu 7:5). Lorsqu’un individu attire l’attention sur les défauts des autres alors que lui-même en a de plus gros, il se fait passer pour ce qu’il n’est pas. « Tous, en effet, ont péché et n’atteignent pas à la gloire de Dieu » (Romains 3:23).

Ils avaient de mauvaises intentions. Un jour, des disciples des Pharisiens et des gens du parti d’Hérode ont posé à Jésus une question au sujet de l’impôt. Pour le flatter, ils lui ont dit : « Enseignant, nous savons que tu es véridique et que tu enseignes la voie de Dieu avec vérité. » Puis ils ont voulu le piéger en lui demandant : « Est-il permis ou non de payer à César l’impôt par tête ? » Il leur a répondu : « Pourquoi me mettez-vous à l’épreuve, hypocrites ? » Avec justesse, Jésus les a traités d’hypocrites parce qu’en réalité, ils ne cherchaient pas une réponse à leur question, mais essayaient « de le prendre au piège dans ses paroles » (Matthieu 22:15-22).

Les vrais chrétiens manifestent « l’amour qui vient d’un cœur pur, d’une bonne conscience et d’une foi sans hypocrisie » (1 TIMOTHÉE 1:5).

La fondation de la congrégation chrétienne, à la Pentecôte 33 de notre ère, a permis de créer un environnement où la vérité et l’honnêteté se sont épanouies. Les vrais chrétiens ont fait de gros efforts pour extirper de leur personnalité toute tendance hypocrite. Par exemple, Pierre, un des 12 apôtres, a encouragé ses frères chrétiens à manifester l’« obéissance à la vérité » et « une affection fraternelle sans hypocrisie » (1 Pierre 1:22). L’apôtre Paul, quant à lui, a exhorté ses compagnons à pratiquer « l’amour qui vient d’un cœur pur, d’une bonne conscience et d’une foi sans hypocrisie » (1 Timothée 1:5).

LA PUISSANCE DE LA PAROLE DE DIEU

Les enseignements de Jésus et des apôtres, contenus dans la Bible, sont aussi puissants aujourd’hui qu’ils l’étaient au Ier siècle. L’apôtre Paul a d’ailleurs écrit : « La parole de Dieu est vivante et puissante ; elle est plus acérée qu’aucune épée à double tranchant et elle pénètre jusqu’à la division de l’âme et de l’esprit, des jointures et de leur moelle, et elle est à même de discerner les pensées et les intentions du cœur » (Hébreux 4:12). Parce qu’ils ont appris à connaître les enseignements bibliques et se sont efforcés de les mettre en pratique dans leur vie, beaucoup ont rejeté l’hypocrisie et se sont mis à poursuivre la  sincérité et l’honnêteté. Revenons aux trois personnes mentionnées en introduction.

« J’y ai vu des personnes manifester un amour véritable et s’intéresser sincèrement aux autres » (PANAYIOTA).

La vie de Panayiota a complètement changé le jour où elle a accepté d’aller à un office des Témoins de Jéhovah dans une de leurs Salles du Royaume. Elle n’a vu personne faire étalage de sa justice pour impressionner les autres. Elle dit : « J’y ai vu des personnes manifester un amour véritable et s’intéresser sincèrement aux autres, ce que je n’avais jamais vu durant toutes mes années de politique. »

Panayiota s’est mise à étudier la Bible, a fait des progrès, puis s’est fait baptiser. C’était il y a 30 ans. Aujourd’hui, elle déclare : « Ce n’est pas en faisant du porte-à-porte pour mon parti politique que j’ai trouvé le véritable sens de la vie, mais quand j’ai commencé à proclamer le Royaume de Dieu, le seul gouvernement capable d’établir un monde juste. »

« Je ne pouvais pas continuer à me faire passer pour ce que je n’étais pas auprès de mes compagnons chrétiens » (DANIEL).

Daniel a fait de beaux progrès dans la congrégation chrétienne et s’est vu confier des responsabilités. Quelques années plus tard, il a commis une erreur de jugement et sa conscience a commencé à le troubler. « Ayant en mémoire l’hypocrisie que j’avais vue des années avant dans mon ancienne religion, dit-il, j’ai senti que je n’avais pas d’autre choix que d’abandonner mes attributions de service. Je ne pouvais pas continuer à me faire passer pour ce que je n’étais pas auprès de mes compagnons chrétiens. »

Au bout d’un certain temps, Daniel a estimé qu’il pouvait retrouver des attributions de service tout en conservant une bonne conscience, et, avec joie, il a de nouveau accepté des responsabilités dans la congrégation. Cette honnêteté inhabituelle est une caractéristique de ceux qui servent Dieu sans hypocrisie. Ils apprennent à « retir[er] [...] la poutre » de leur œil avant de proposer de « retirer la paille » de l’œil de leur frère.

« Je ne pouvais plus être un vendeur rusé et menteur [...]. Ma conscience avait été influencée par des versets bibliques » (JEFFERY).

Jeffery, qui a consacré sa vie au monde des affaires, dit : « À mesure que ma connaissance de la Bible augmentait, je comprenais que je ne pouvais plus être un vendeur rusé et menteur, prêt à toutes les promesses pour obtenir un contrat. Ma conscience avait été influencée par des versets bibliques comme Proverbes 11:1, qui dit qu’“une balance trompeuse est chose détestable pour Jéhovah”. » Contrairement à ceux qui ont posé à Jésus la question au sujet de l’impôt, Jeffery a appris à agir envers ses compagnons chrétiens et les personnes non Témoins sans arrière-pensées.

Les millions de Témoins de Jéhovah du monde entier font leur possible pour appliquer ce qu’ils apprennent dans la Bible. Ils s’efforcent de « revêtir la personnalité nouvelle qui a été créée selon la volonté de Dieu dans une justice et une fidélité vraies » (Éphésiens 4:24). Nous vous encourageons à découvrir qui sont les Témoins de Jéhovah, quelles sont leurs croyances et comment ils peuvent vous aider à en savoir plus sur le monde nouveau promis par Dieu, un monde où « habitera la justice » et où l’hypocrisie aura disparu (2 Pierre 3:13).