Faut-​il être naïf pour croire que les morts vont revivre ? L’apôtre Paul n’était pas de cet avis. Il a écrit sous inspiration divine : « Si c’est dans cette vie seulement que nous avons espéré en Christ, nous sommes les plus à plaindre de tous les hommes. Cependant, maintenant Christ a été relevé d’entre les morts, les prémices de ceux qui se sont endormis dans la mort » (1 Corinthiens 15:19, 20). Pour Paul, la résurrection était une certitude. En fait, elle était garantie par la résurrection de Jésus lui-​même * (Actes 17:31). C’est d’ailleurs pour cette raison que Paul a appelé Jésus « les prémices » : il était le premier à avoir été ressuscité pour la vie éternelle. Et s’il était le premier, en toute logique, d’autres seraient ressuscités.

Job a dit à Dieu : « Tu languiras après l’œuvre de tes mains » (Job 14:14, 15).

Vous pouvez avoir confiance en l’espoir de la résurrection pour une autre raison. Jéhovah est le Dieu de vérité. Il « ne peut mentir » (Tite 1:2). Jéhovah n’a jamais menti et ne mentira jamais. Ferait-​il miroiter l’espoir de la résurrection aux humains, démontrant même qu’il est capable de le réaliser, pour ensuite revenir sur sa parole ? C’est tout bonnement absurde !

Qu’est-​ce qui a poussé Jéhovah à prévoir la résurrection ? Son amour. « Si un homme robuste meurt, peut-​il revivre ? a demandé Job. Tu appelleras, et moi je te répondrai. Tu languiras après l’œuvre de tes mains » (Job 14:14, 15). Job était convaincu que son Père céleste plein d’amour aurait le vif désir de le ressusciter. Dieu a-​t-​il changé ? « Je suis Jéhovah ; je n’ai pas changé », lit-​on en Malaki 3:6. Dieu est toujours aussi impatient de voir revivre les morts, heureux et en bonne santé. Et c’est ce que souhaite tout parent qui a perdu un enfant.  Mais la différence, c’est que Dieu est capable de réaliser ce qu’il souhaite (Psaume 135:6).

La mort est un problème redoutable, mais Dieu détient la solution parfaite.

Jéhovah donnera à son Fils la capacité de procurer une joie sans bornes à ceux qui pleurent un être aimé. Quels sentiments la résurrection inspire-​t-​elle à Jésus ? Jésus a vu la détresse des sœurs et des amis de Lazare avant de le ramener à la vie, et il s’est « laiss[é] aller aux larmes » (Jean 11:35). Une autre fois, près de Naïn, il a rencontré une veuve qui venait de perdre son unique fils. Jésus a été « pris de pitié pour elle, et il lui [a] dit : “Cesse de pleurer” ». Il a aussitôt ressuscité son fils (Luc 7:13). Jésus est donc profondément sensible à la peine et au deuil. Quelle joie ce sera pour lui de transformer la tristesse en allégresse sur toute la terre !

Êtes-​vous touché par le deuil ? Peut-être pensez-​vous que la mort est un problème sans solution. Mais la solution existe bel et bien : Dieu, par l’intermédiaire de son Fils, ressuscitera les morts. N’oubliez jamais qu’il veut que vous en soyez témoin. Il veut vous voir serrer de nouveau dans vos bras ceux que vous aimez. Songez aux projets que vous ferez ensemble avec un avenir éternel devant vous, sans jamais être séparés par la mort !

Lionel, cité précédemment, raconte : « Un jour, on m’a parlé de la résurrection. Au début, j’avais du mal à y croire et je ne faisais pas confiance à la personne qui m’en avait parlé. Mais j’ai examiné la Bible et j’ai constaté que c’était vrai ! J’ai tellement hâte de revoir mon grand-père. »

Voulez-​vous en savoir plus ? Les Témoins de Jéhovah seront heureux de vous montrer dans votre propre bible ce qui les convainc que la résurrection aura lieu *.

^ § 3 Vous trouverez des preuves de la résurrection de Jésus dans le livre La Bible : Parole de Dieu ou des hommes ?, pages 78-86, publié par les Témoins de Jéhovah.

^ § 9 Voir le chapitre 7 du livre Qu’enseigne réellement la Bible ?, publié par les Témoins de Jéhovah.