« Je suis allé faire des courses, mais je n’ai trouvé que des biscuits... 10 000 fois plus cher que d’habitude ! Le lendemain, il n’y avait plus du tout de nourriture dans les magasins » (Paul, Zimbabwe).

« Mon mari m’a fait asseoir et m’a annoncé qu’il nous quittait. Comment supporter cette trahison ? Que deviendraient mes enfants ? » (Janet, États-Unis).

« Dès que les sirènes se déclenchent, je cours me mettre à l’abri et reste couchée à terre tandis que les roquettes explosent. Des heures après, mes mains tremblent encore » (Alona, Israël).

À notre époque, critique et difficile à supporter, les sujets d’inquiétude ne manquent pas (2 Timothée 3:1). Beaucoup sont durement touchés par des crises économiques, l’éclatement de la famille, la guerre, des épidémies meurtrières et des catastrophes d’origine naturelle ou humaine. À cela s’ajoutent diverses préoccupations personnelles : « La grosseur que je viens de me découvrir est-elle un cancer ? », « Dans quel monde mes petits-enfants vont-ils grandir ? ».

L’inquiétude n’est pas toujours mauvaise. Il est normal d’être stressé avant un examen, un entretien d’embauche ou une participation à un spectacle. Une peur raisonnée du danger peut nous éviter de nous blesser. Mais une inquiétude extrême ou permanente est destructrice. Une étude récente sur plus de 68 000 adultes révèle qu’une inquiétude même modérée augmente le risque de mort prématurée. Jésus a donc posé cette question à juste titre : « Qui d’entre vous, en s’inquiétant, peut ajouter une seule coudée à la durée de sa vie ? » Personne ne vit plus longtemps parce qu’il s’inquiète. C’est pourquoi Jésus donne ce conseil : « Cessez de vous inquiéter » (Matthieu 6:25, 27). Mais comment est-ce possible ?

Trois mesures nous y aideront : faire preuve de sagesse pratique, cultiver une foi authentique en Dieu et développer une espérance solide pour l’avenir. Même si nous ne sommes pas dans une situation critique aujourd’hui, ce pourrait être le cas demain. Voyons donc comment la sagesse pratique, la foi et l’espérance ont aidé Paul, Janet et Alona à surmonter leurs inquiétudes.