Puisque Jéhovah * est le Créateur de toutes choses et qu’il est tout-puissant, beaucoup ont tendance à le rendre responsable de tout ce qui se passe dans le monde, y compris de ce qui ne va pas. Mais notez ce que la Bible dit au sujet de Dieu :

  •  « Jéhovah est juste dans toutes ses voies » (Psaume 145:17).

  •  « Toutes ses voies sont justice. Dieu de fidélité, chez qui il n’y a pas d’injustice ; il est juste et droit » (Deutéronome 32:4).

  •  « Jéhovah est plein de tendre affection et miséricordieux » (Jacques 5:11).

Dieu ne provoque pas les malheurs. Mais se pourrait-il qu’il incite ses créatures à mal agir ? Impossible. La Bible dit : « Que personne, lorsqu’il est dans l’épreuve, ne dise : “Je suis en train d’être éprouvé par Dieu.” » Pourquoi ? « Car Dieu ne peut être éprouvé par des choses mauvaises et lui-même n’éprouve personne de cette façon » (Jacques 1:13). Jamais Dieu ne mettrait quelqu’un à l’épreuve en l’incitant à mal agir. Si Dieu n’y est pour rien, alors pourquoi le malheur frappe-t-il ?

AU MAUVAIS ENDROIT AU MAUVAIS MOMENT

La Bible indique une raison pour laquelle les humains souffrent : « Temps et événement imprévu leur arrivent à tous » (Ecclésiaste 9:11). Lorsque des imprévus comme des accidents se produisent, si nous en sommes victimes, c’est bien souvent parce que nous nous trouvions au mauvais endroit au mauvais moment. Il y a presque 2 000 ans, Jésus Christ a parlé de 18 personnes qui sont mortes dans l’effondrement d’une tour (Luc 13:1-5). Cela ne leur est pas arrivé à cause d’une éventuelle mauvaise action ; elles se trouvaient simplement là au moment où la tour s’est effondrée. Plus récemment, en janvier 2010, un tremblement de terre a ravagé Haïti. Il a coûté la vie à plus de 300 000 personnes, selon le gouvernement haïtien. Tous ces gens sont morts, peu importe la vie qu’ils menaient. La maladie aussi peut frapper n’importe qui à tout moment.

Pourquoi Dieu ne protège-t-il pas les innocents du malheur ?

Certains se demandent : « Dieu ne pourrait-il pas empêcher de tels malheurs ? Ou au moins protéger les innocents ? » Si Dieu agissait ainsi, cela signifierait qu’il sait à l’avance quels malheurs vont se produire. Il ne fait aucun doute qu’il a le pouvoir de connaître l’avenir, mais la question à se poser est celle-ci : Choisit-il d’utiliser ce pouvoir en toutes circonstances ? (Isaïe 42:9).

On lit dans la Bible : « Dieu est dans les cieux ; tout ce qu’il a pris plaisir à faire, il l’a fait » (Psaume 115:3). Jéhovah fait ce qu’il estime devoir faire, pas forcément tout ce qu’il  est capable de faire. Cela s’applique aussi à ce qu’il décide de savoir à l’avance. Par exemple, quand la méchanceté s’est répandue dans les villes de Sodome et de Gomorrhe, Dieu a dit au patriarche Abraham : « Je suis bien résolu à descendre pour voir s’ils agissent tout à fait selon la clameur à ce sujet, qui est venue jusqu’à moi ; et, sinon, je peux le savoir » (Genèse 18:20, 21). Pendant un temps, Jéhovah n’a pas cherché à savoir à quel point les habitants de ces villes étaient méchants. Il peut donc, dans certains cas, choisir de ne pas tout savoir (Genèse 22:12). Ce n’est absolument pas un signe d’imperfection ou de faiblesse de sa part. Puisque « parfaite est son action », Dieu utilise son pouvoir de connaître l’avenir en fonction des objectifs qu’il souhaite atteindre ; il ne force jamais les humains à suivre une certaine voie * (Deutéronome 32:4). Qu’en conclure alors ? Tout simplement que Dieu utilise son pouvoir de manière sélective et au moment où il le veut.

Pourquoi Dieu ne protège-t-il pas les innocents de la criminalité ?

EST-CE LA FAUTE DES HUMAINS ?

Les humains sont en partie responsables des malheurs qui se produisent. Notez ce processus décrit dans la Bible : « Chacun est éprouvé en se laissant entraîner et séduire par son propre désir. Puis le désir, quand il a été fécondé, donne naissance au péché ; à son tour, le péché, quand il a été accompli, enfante la mort » (Jacques 1:14, 15). Quand un individu cède à de mauvais désirs, il en subit inévitablement les tristes conséquences (Romains 7:21-23). Comme le montre l’Histoire, les humains ont commis des actes atroces et ont causé d’immenses souffrances. De plus, des hommes mauvais peuvent influencer d’autres personnes, et ainsi répandre la méchanceté (Proverbes 1:10-16).

Les humains ont commis des actes atroces et ont causé d’immenses souffrances.

Dieu devrait-il intervenir pour empêcher les gens de mal agir ? Réfléchissons à la façon dont l’homme est fait. La Bible dit que Dieu a créé l’homme à son image, c’est-à-dire à sa ressemblance. Les humains ont donc la capacité d’imiter ses qualités (Genèse 1:26). Dieu leur a donné la liberté de choix ; ils peuvent choisir de l’aimer et de lui rester fidèles en faisant ce qui est juste à ses yeux (Deutéronome 30:19, 20). Si Dieu nous obligeait à suivre une certaine voie, cela reviendrait à nous enlever cette liberté. Nous ne serions alors que des machines, qui font exactement ce pour quoi elles ont été programmées ! Il en irait de même si le destin (ou le kismet) dirigeait notre vie. Quel honneur Dieu nous accorde en nous permettant de faire nos propres choix ! Cela ne veut pas dire pour autant que les malheurs dus aux erreurs et aux  mauvais choix de l’homme vont exister indéfiniment.

EST-CE EN RAISON DU KARMA ?

Si vous posiez la question soulevée en couverture à un hindou ou à un bouddhiste, il vous répondrait sans doute : « Des gens bien subissent des malheurs à cause de la loi du karma *. Ils récoltent le fruit de ce qu’ils ont fait au cours de vies passées. »

Mais qu’enseigne la Bible ? Dans le jardin d’Éden, berceau de l’humanité, le Créateur a dit au premier homme, Adam : « De tout arbre du jardin tu peux manger à satiété. Mais quant à l’arbre de la connaissance du bon et du mauvais, tu ne dois pas en manger, car le jour où tu en mangeras, tu mourras à coup sûr » (Genèse 2:16, 17). Si Adam n’avait pas péché en désobéissant à Dieu, il aurait vécu éternellement. La mort était une punition pour avoir désobéi au commandement de Dieu, et à mesure que des enfants sont nés, « la mort s’est étendue à tous les hommes » (Romains 5:12). C’est pourquoi la Bible dit que « le salaire que paie le péché, c’est la mort » (Romains 6:23). Elle affirme également : « Celui qui est mort a été acquitté de son péché » (Romains 6:7). En d’autres termes, quand une personne meurt, elle ne continue pas à payer pour ses péchés.

Des millions de personnes aujourd’hui croient que nos souffrances sont une conséquence du karma. Elles acceptent généralement leurs souffrances et celles des autres sans en être trop perturbées. Mais ce point de vue n’offre aucun espoir de voir les malheurs cesser un jour. Le seul soulagement possible pour un individu est d’être libéré du cycle des réincarnations grâce à une bonne conduite et à une connaissance spéciale. Ces idées sont bien sûr très différentes de ce que la Bible enseigne *.

LE PRINCIPAL RESPONSABLE

Saviez-vous que le principal responsable des souffrances, c’est « le chef du monde », Satan le Diable ? (Jean 14:30).

Le principal responsable de la méchanceté n’est pas l’homme. La Bible parle d’un ange qui à l’origine était fidèle à Dieu, mais qui « n’a pas tenu bon dans la vérité » et a amené le péché dans le monde ; il est connu sous le nom de Satan le Diable (Jean 8:44). Il a provoqué une rébellion dans le jardin d’Éden (Genèse 3:1-5). Jésus l’a appelé le « méchant » et « le chef du monde » (Matthieu 6:13 ; Jean 14:30). La plupart des humains ont suivi Satan en cédant à ses incitations à désobéir aux lois justes de Dieu (1 Jean 2:15, 16). « Le monde entier se trouve au pouvoir du méchant », lit-on en 1 Jean 5:19. D’autres anges sont devenus méchants et se sont joints à Satan. La Bible indique que Satan et ses démons « égar[ent] la terre habitée tout entière », causant du « malheur à la terre » (Révélation 12:9, 12). Le principal responsable de la méchanceté, c’est donc Satan le Diable.

À l’évidence, Dieu n’est pas responsable de nos malheurs et il ne nous fait pas souffrir. Mieux, il a promis d’éliminer la méchanceté, comme l’explique l’article suivant.

^ § 3 Jéhovah est le nom de Dieu révélé dans la Bible.

^ § 11 Pour comprendre pourquoi Dieu permet la méchanceté, voir le chapitre 11 du livre Qu’enseigne réellement la Bible ?, publié par les Témoins de Jéhovah.

^ § 16 Pour en savoir plus sur l’origine de cette loi, voir les pages 8-12 de la brochure Que devient-on quand on meurt ?, publiée par les Témoins de Jéhovah.

^ § 18 Concernant ce que la Bible dit au sujet de la condition des morts et de l’espoir pour les morts, voir les chapitres 6 et 7 du livre Qu’enseigne réellement la Bible ?