Le 11 novembre 1918 a pris fin la Première Guerre mondiale. Ce jour-​là, les commerces ont fermé et les gens se sont mis à danser dans les rues. Mais la fête n’a pas duré. Une autre menace, plus terrible encore que la mitrailleuse, planait déjà...

En juin 1918, la grippe espagnole avait gagné les champs de bataille français. Rapidement, le virus a montré à quel point il était mortel. Par exemple, en quelques mois, il a tué en France plus de soldats américains que les balles ennemies. Quand ils sont repartis dans leur pays à la fin de la guerre, les soldats ont emporté la grippe avec eux. La maladie s’est alors répandue dans le monde entier.

Les années d’après-guerre ont également été marquées par la famine et de graves difficultés économiques. En 1918, une bonne partie de l’Europe souffrait de la faim. En 1923, la monnaie allemande n’avait presque plus de valeur. Six ans plus tard, l’économie mondiale s’est effondrée. Et finalement, en 1939, la Seconde Guerre mondiale a débuté ; celle-ci était en quelque sorte le prolongement de la première. Qu’est-​ce qui était derrière cette succession de catastrophes ?

LE SIGNE DES DERNIERS JOURS

Les prophéties bibliques nous permettent de voir ce qui se cache derrière certains évènements historiques. Cela se vérifie particulièrement avec la Première Guerre mondiale. Jésus avait annoncé une époque où « nation se lèver[ait] contre nation » et où famines et maladies frapperaient la terre entière (Matthieu 24:3, 7 ; Luc 21:10, 11). Il avait expliqué à ses disciples que ces fléaux feraient partie du signe des derniers jours. On trouve d’autres détails dans le livre biblique de la Révélation, qui établit un lien entre ces fléaux et une guerre qui s’est déroulée dans les cieux (voir  l’encadré  « Une guerre dans les cieux aux conséquences sur la terre »).

La Révélation décrit aussi quatre cavaliers, qu’on appelle parfois les quatre cavaliers de l’Apocalypse. Trois d’entre eux représentent les catastrophes dont Jésus a parlé : guerres, famines et maladies (voir l’encadré  « Les quatre cavaliers sont-​ils vraiment en marche ? »). Manifestement, la Première Guerre mondiale a entraîné une période de troubles qui se poursuit encore de nos jours. La Bible révèle que c’est Satan le Diable qui en est à l’origine (1 Jean 5:19). Quelqu’un l’arrêtera-​t-​il un jour ?

La Révélation nous rassure : Satan n’a plus qu’une « courte période » (Révélation 12:12). Voilà pourquoi il est furieux et fait s’abattre des malheurs terribles sur la terre. Mais ces malheurs sont aussi la preuve que les jours de Satan sont comptés.

LES ŒUVRES DU DIABLE SERONT DÉTRUITES

La Première Guerre mondiale a bel et bien marqué un tournant dans l’Histoire. L’humanité est alors entrée dans une ère de guerre totale, qui  a entraîné des révolutions et une perte de confiance dans les dirigeants humains. Cette guerre a aussi apporté la preuve éclatante que Satan, le chef invisible du monde, a été chassé du ciel (Révélation 12:9). Il se comporte depuis comme un dictateur haineux qui sait que sa fin est proche. Lorsque celle-ci arrivera, la période de troubles déclenchée par la Première Guerre mondiale s’achèvera enfin.

L’examen des prophéties bibliques donne de bonnes raisons de croire que Jésus Christ, qui est Roi dans les cieux, va bientôt « détruire les œuvres du Diable » (1 Jean 3:8). Des millions de personnes prient pour que le Royaume de Dieu vienne. Est-​ce votre cas ? Grâce à ce Royaume, ceux qui ont foi en Dieu verront enfin sa volonté, et non celle de Satan, s’accomplir sur la terre (Matthieu 6:9, 10). Sous le Royaume de Dieu, il n’y aura plus jamais de guerre mondiale ; d’ailleurs, il n’y aura plus de guerre du tout ! (Psaume 46:9). Que diriez-​vous d’en apprendre plus sur ce Royaume et sur la façon dont vous pouvez connaître l’époque où la paix régnera sur la terre ? (Isaïe 9:6, 7).

^ § 20 Voir le chapitre 8 du livre Qu’enseigne réellement la Bible ?, publié par les Témoins de Jéhovah.