Sept siècles après sa rédaction, la prophétie de Mika relative au Messie s’est réalisée : Jésus est né à Bethléhem. Environ 30 ans plus tard, en 29 de notre ère, la première partie de la prophétie de Daniel concernant la venue du Messie s’est aussi réalisée : Jésus s’est fait baptiser et il est devenu le Messie lorsque Dieu a déversé sur lui son esprit saint. La « semence » tant attendue est arrivée exactement au moment prévu !

Jésus a tout de suite commencé son ministère, « annonçant la bonne nouvelle du royaume de Dieu » (Luc 8:1). Conformément à ce qui avait été prédit, il s’est montré bon et doux, et il s’est sincèrement intéressé aux autres. Son enseignement, donné avec amour, était pratique. Jésus a guéri « toutes sortes d’infirmités », prouvant ainsi que Dieu était avec lui (Matthieu 4:23). Des gens de tout âge affluaient vers lui et pouvaient s’exclamer, comme l’a fait un de ses disciples : « Nous avons trouvé le Messie » ! (Jean 1:41).

Jésus a annoncé que juste avant que son Royaume prenne les pleins pouvoirs, le monde connaîtrait des guerres, des tremblements de terre et beaucoup d’autres problèmes. Il a encouragé chacun à être attentif à ces évènements (Marc 13:37).

Jésus était un homme parfait et il est resté obéissant à Dieu. Mais il avait des ennemis, qui l’ont finalement fait tuer. Par sa mort, il a fourni l’offrande parfaite qui permettrait de racheter pour nous ce qu’Adam et Ève avaient perdu : la perspective de vivre éternellement dans le Paradis.

Comme les prophéties l’avaient annoncé, Jésus est mort et Dieu l’a ressuscité en tant que créature spirituelle trois jours plus tard. Jésus est alors apparu à plus de 500 de ses disciples. Avant de monter au ciel, il a chargé ses disciples de proclamer la bonne nouvelle le concernant, lui et son Royaume, aux « gens d’entre toutes les nations » (Matthieu 28:19). Ont-ils accompli cette mission avec sérieux ?

(Matthieu ; Marc ; Luc ; Jean ; 1 Corinthiens.)