• ANNÉE DE NAISSANCE : 1982

  • PAYS D’ORIGINE : RÉPUBLIQUE DOMINICAINE

  • ANCIENNEMENT : MORMON

MON PARCOURS :

Né à Saint-Domingue, en République dominicaine, je suis le dernier de quatre enfants. Étant instruits, mes parents désiraient que nous grandissions dans un environnement social favorable. Quatre ans avant ma naissance, ils ont rencontré des missionnaires mormons. Impressionnés par la tenue soignée et les belles manières des jeunes hommes, ils ont décidé de se joindre à l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, ou Église mormone. Sur l’île, nous étions l’une des premières familles à le faire.

Enfant, j’aimais les activités récréatives organisées par l’Église. L’accent était mis sur la vie de famille et les valeurs morales, et ça me plaisait. J’étais fier d’être mormon. Mon objectif : devenir missionnaire.

Quand j’ai eu 18 ans, ma famille a émigré aux États-Unis pour que je poursuive mes études. Un an plus tard, ma tante et mon oncle, qui sont Témoins de Jéhovah, sont venus nous voir en Floride. Ils nous ont invités à un grand rassemblement religieux, et je les ai accompagnés. Quelle surprise de voir tout le monde chercher les versets dans la Bible et prendre des notes ! Du coup, j’ai demandé un papier et un stylo et j’ai fait comme eux.

Après cette assemblée, ma tante et mon oncle ont proposé d’aider le missionnaire en herbe que j’étais à mieux connaître la Bible. Je me suis dit que c’était une bonne idée, vu qu’à l’époque j’en savais plus sur le Livre de Mormon que sur la Bible.

COMMENT LA BIBLE A CHANGÉ MA VIE :

Lorsque ma tante et mon oncle me téléphonaient, ils m’encourageaient toujours à comparer mes croyances avec les enseignements bibliques. Ils voulaient que je découvre la vérité par moi-même.

 J’adhérais à quantité de croyances mormones sans vraiment savoir si elles étaient en accord avec les Écritures. Un jour, ma tante m’a envoyé le numéro de Réveillez-vous ! du 8 novembre 1995. Cette revue, publiée par les Témoins de Jéhovah, contenait des articles sur ma religion. Je me suis alors aperçu que beaucoup d’enseignements mormons m’étaient inconnus. Je suis allé vérifier sur le site officiel des mormons si Réveillez-vous ! disait vrai. Et c’était le cas ! J’en ai encore trouvé confirmation lorsque j’ai visité les musées mormons dans l’Utah.

J’avais toujours cru que le Livre de Mormon et la Bible se complétaient. Mais en y regardant de plus près, j’ai relevé des contradictions entre ces deux livres. Par exemple, en Ézékiel 18:4 la Bible affirme que l’âme meurt, alors qu’en Alma 42:9 le Livre de Mormon déclare : « L’âme ne pouvait jamais mourir. »

En plus de ces contradictions, le nationalisme encouragé par les mormons me troublait. Ils enseignent par exemple que le jardin d’Éden se trouvait aux États-Unis, dans le comté de Jackson (Missouri). Des prophètes de l’Église disent également que, « lorsque viendra le jour où le royaume de Dieu régnera, le drapeau des États-Unis flottera fièrement et sans souillure sur la hampe de la liberté et de l’égalité des droits * ».

Je me suis demandé, avec un scénario pareil, ce qui allait arriver à mon pays d’origine, et à tous les autres. Un soir, j’ai reçu un coup de fil d’un jeune mormon qui suivait une formation pour devenir missionnaire. Je lui ai parlé de ma préoccupation et je lui ai demandé franco : « Si les États-Unis entraient en guerre contre un autre pays, serais-tu prêt à te battre contre les mormons du camp adverse ? » J’ai été sidéré quand il m’a dit oui ! Je me suis mis à creuser davantage les enseignements de ma religion et j’ai interrogé des dirigeants de l’Église. Ils m’ont expliqué que les réponses que je cherchais relevaient du mystère, mais qu’un jour la lumière se ferait plus claire.

Déçu, je me suis remis en question et j’ai réfléchi aux raisons qui me poussaient à vouloir être missionnaire. En fait, ce qui m’attirait, c’était le côté humanitaire. Et puis, quand on devient missionnaire, on acquiert un certain statut. Mais pour ce qui est de Dieu, j’en savais finalement très peu. Même si j’avais parcouru la Bible plusieurs fois, je ne lui accordais pas vraiment de valeur. Je n’avais aucune idée de ce que Dieu avait l’intention de faire pour la terre et les humains.

CE QUE CELA M’A APPORTÉ :

En étudiant la Bible avec l’aide des Témoins de Jéhovah, j’ai découvert entre autres choses le nom de Dieu, ce qui se passe après la mort et le rôle de Jésus dans l’accomplissement du dessein divin. Enfin ! je me familiarisais avec ce merveilleux livre. Et j’aimais communiquer à d’autres les vérités que j’apprenais. J’avais toujours su que Dieu existait, mais désormais il était mon meilleur ami et mes prières étaient plus profondes. Je me suis fait baptiser Témoin de Jéhovah le 12 juillet 2004, et 6 mois plus tard j’ai commencé à consacrer 70 heures par mois à l’évangélisation.

Par la suite, j’ai passé cinq ans au siège mondial des Témoins de Jéhovah, à Brooklyn (New York). Là, j’ai eu le bonheur de participer à la production de bibles et de publications bibliques bénéfiques à des millions de personnes sur la terre. Aujourd’hui, je continue d’aider mon prochain à connaître Dieu, et j’y prends toujours autant de plaisir !

^ § 14 J. A. Widtsoe, Discours de Brigham Young, Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, 1951, chap. 31.