IAN a grandi avec un père alcoolique. S’il avait tout ce qu’il faut matériellement, il lui manquait le soutien affectif qu’il aurait tant voulu recevoir de son père. “ Je n’avais pas beaucoup d’affection pour lui, en grande partie à cause de son vice et de la façon dont il traitait ma mère. ” Peu à peu, Ian s’est mis à douter de l’existence de Dieu. “ Je me disais : ‘ Si Dieu existe vraiment, pourquoi laisse-​t-​il les gens souffrir ? ’ ”

Pourquoi cette question ?

Même si vous êtes plutôt épargné par les problèmes, votre sens de la justice se révolte certainement quand vous voyez des innocents souffrir. Mais si, comme Ian, vous êtes vous-​même éprouvé ou si l’un de vos proches tombe malade ou meurt, la question des souffrances vous touche particulièrement.

Les réponses de certains :

Des personnes croient que Dieu permet les souffrances pour nous enseigner l’humilité et la compassion. D’autres croient qu’on souffre dans la vie actuelle pour des péchés commis dans une vie passée.

Que sous-entendent ces réponses ?

Que Dieu est insensible aux souffrances des humains, et donc qu’on peut difficilement l’aimer. Aussi, que Dieu est cruel.

Qu’enseigne la Bible ?

La Bible dit clairement que Dieu n’est pas responsable des souffrances humaines. “ Il ne faut jamais dire au moment de l’épreuve : ‘ Dieu veut me faire tomber ! ’ Car, si Dieu est à l’abri de tout mal, de son côté il ne cherche à faire tomber personne. ” (Jacques 1:13, Bible des Peuples). D’ailleurs, l’idée que Dieu soit responsable des souffrances ne cadre pas avec sa personnalité révélée dans la Bible.

En effet, une des principales qualités de Dieu est l’amour (1 Jean 4:8). Pour souligner cela, la Bible lui prête des sentiments semblables à ceux d’une mère dans cette réflexion consignée en Isaïe 49:15 : “ Une femme peut-​elle oublier son nourrisson, afin de ne pas  avoir pitié du fils de son ventre ? Ces femmes même peuvent oublier, mais moi je ne t’oublierai pas. ” Peut-​on imaginer une mère faire délibérément du mal à son bébé ? Non ! Une mère aimante cherche à soulager les souffrances de son enfant. Pareillement, Dieu ne fait pas souffrir des innocents. — Genèse 18:25.

N’empêche que des innocents souffrent. D’où la question : ‘ Si Dieu se soucie de nous et s’il est tout-puissant, pourquoi n’élimine-​t-​il pas les causes de souffrance ? ’

Il n’a pas encore mis un terme aux souffrances pour de bonnes raisons. En voici juste une : Souvent, la cause des souffrances, ce sont des humains. Beaucoup de gens violents et tyranniques ne veulent pas changer. Donc, pour supprimer une cause majeure de souffrance, Dieu devra éliminer ces humains.

L’apôtre Pierre explique pourquoi il ne l’a pas encore fait : “ Jéhovah n’est pas lent en ce qui concerne sa promesse, comme certains considèrent la lenteur, mais il est patient avec vous, parce qu’il ne veut pas que qui que ce soit périsse, mais il veut que tous parviennent à la repentance. ” (2 Pierre 3:9). La patience de Dieu est une expression de l’amour et de la miséricorde qui le caractérisent.

Cependant, Jéhovah va agir bientôt. Il va “ rendre la tribulation à ceux qui [...] font subir la tribulation ” aux innocents. Ceux qui font injustement souffrir les autres “ subiront la punition judiciaire d’une destruction éternelle ”. — 2 Thessaloniciens 1:6-9.

Ian, cité en introduction, a trouvé des réponses valables à ses questions sur les souffrances. Ce qu’il a appris a changé son regard sur la vie. Lisez son récit dans l’article suivant, intitulé « La Bible transforme des vies ».