Existe-​t-​il des preuves que les chrétiens ont fui la Judée avant la destruction de Jérusalem en 70 de notre ère ?

“ Quand vous verrez Jérusalem entourée par des armées qui campent, alors sachez que sa désolation s’est approchée. Alors, que ceux qui sont en Judée se mettent à fuir vers les montagnes, et que ceux qui sont au milieu d’elle s’éloignent. ” (Luc 21:20, 21). Voilà les instructions que Jésus a données à ses disciples concernant la destruction qui allait s’abattre sur Jérusalem. Existe-​t-​il des preuves que les disciples ont tenu compte de cet avertissement ?

Plusieurs décennies après la mort de Jésus, une armée romaine menée par Cestius Gallus est entrée en Palestine pour réprimer une révolte. Cette invasion est confirmée par Josèphe, historien juif de l’époque. Les légionnaires ont entouré Jérusalem et semblaient certains de la prendre quand, soudain, Gallus leur a ordonné de battre en retraite. Selon Eusèbe, historien de l’Église, les chrétiens de Judée ont saisi cette occasion pour s’enfuir vers Pella, ville de la région montagneuse de la Décapole.

Quelques années plus tard, en 70 de notre ère, une autre armée romaine commandée par le général Titus est revenue et a assiégé la capitale juive. Cette fois, les soldats ont fini le travail inachevé par Gallus en détruisant la ville. Des centaines de milliers de personnes ont été prises au piège dans Jérusalem et sont mortes.

Qui étaient les “ fils des prophètes ” ?

Les récits bibliques sur les prophètes Samuel, Éliya et Élisha parlent d’hommes appelés les “ fils des prophètes ”. Par exemple, pour nommer Yéhou roi d’Israël, Élisha a envoyé “ un des fils des prophètes ” l’oindre. — 2 Rois 9:1-4.

Des biblistes pensent que cette expression se rapporte à une école ou à une association coopérative de prophètes plutôt qu’à la descendance littérale des prophètes. Selon une revue biblique (Journal of Biblical Literature), les membres de ces groupes étaient certainement des personnes qui “ se dévouaient au service de Yahweh [Jéhovah] sous la direction d’un prophète qui était [...] leur père spirituel ”. (2 Rois 2:12.) En effet, le récit de l’onction de Yéhou parle de l’envoyé d’Élisha comme du “ serviteur du prophète ”. — 2 Rois 9:4.

Les “ fils des prophètes ” semblent avoir mené une vie simple. Un de ces groupes de l’époque d’Élisha est décrit construisant son propre lieu d’habitation à l’aide d’une hache empruntée (2 Rois 6:1-5). Il est aussi fait référence à la veuve d’un “ des fils des prophètes ”, ce qui prouve que certains d’entre eux étaient mariés (2 Rois 4:1). À l’évidence, les Israélites fidèles appréciaient les fils des prophètes, car la Bible rapporte qu’un jour ils leur ont offert de la nourriture. — 2 Rois 4:38, 42.