Aller au contenu

Aller au sous-menu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Français

La Tour de Garde  |  Mars 2010

La Bible est-elle la Parole de Dieu ?

La Bible est-elle la Parole de Dieu ?

“ Toute Écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour reprendre, pour remettre les choses en ordre, pour discipliner dans la justice, pour que l’homme de Dieu soit pleinement qualifié, parfaitement équipé pour toute œuvre bonne. ” — 2 TIMOTHÉE 3:16, 17.

PAR ce commentaire élogieux, l’apôtre Paul a souligné la valeur éminente de la Bible. Il parlait évidemment des écrits sacrés dont il disposait à l’époque, et qu’on appelle souvent l’Ancien Testament. Mais cela est tout aussi vrai des écrits que nous ont légués les disciples fidèles de Jésus au cours du Ier siècle, et qui portent à 66 le nombre des livres de la Bible.

Partagez-vous le sentiment de Paul ? Pensez-vous que les écrivains de la Bible étaient réellement inspirés par Dieu ? Les chrétiens du Ier siècle en étaient persuadés. Et, pendant des siècles, des chrétiens sincères ont partagé cette opinion. Le théologien anglais John Wycliffe, qui vécut au XIVsiècle, considérait que la Bible était “ la référence absolue en matière de vérité ”. Commentant la déclaration de Paul reproduite plus haut, le Nouveau dictionnaire biblique * affirme que, grâce à l’inspiration divine, la Bible est l’“ expression unique et infaillible de la vérité ”.

La Bible contestée

Ces dernières années, cependant, la Bible a beaucoup perdu de son influence. “ En théorie, explique le Guide illustré des religions dans le monde, tous les chrétiens reconnaiss[ent] l’autorité de la Bible pour guider leurs actions et donner forme à leurs croyances *. ” Dans la  pratique, il en va tout autrement. Aujourd’hui, de nombreuses personnes tiennent la Bible pour un “ amalgame douteux de traditions humaines ”. Pour elles, les rédacteurs bibliques étaient, certes, des hommes d’une grande spiritualité, mais ils restaient sujets à l’erreur ; ils cherchaient à expliquer des notions spirituelles profondes, mais il leur manquait les connaissances pointues dont nous disposons actuellement.

En réalité, très peu de gens considèrent la Bible comme un guide moral. Combien de fois n’entend-on pas dire que les commandements bibliques sont inadaptés à la vie actuelle ? Beaucoup se permettent de les relativiser ou même de tirer un trait dessus quand ça les arrange. Certains soi-disant chrétiens se moquent totalement de ce que la Bible dit sur les péchés sexuels, la malhonnêteté et l’ivrognerie. — 1 Corinthiens 6:9, 10.

Comment expliquer cette dérive ? Il y a près d’un siècle déjà, l’archéologue Sir Charles Marston a mis le doigt sur l’un des facteurs déclenchants. Dans son livre La Bible a dit vrai, il déplorait en effet qu’“ on accepte sans murmurer n’importe quelles spéculations émanant d’écrivains modernes * ” qui contestent l’intégrité du texte de la Bible. Mais n’est-on pas en train de faire la même erreur ? Que faut-il penser des théories des intellectuels qui dénigrent la Bible ? L’article suivant vous apportera quelques éléments de réflexion.

^ § 4 Éditions Emmaüs, Saint-Légier, 1992, p. 605.

^ § 6 Trad. J. Feisthauer, éditions du Centurion, Paris, 1985, p. 367.

^ § 8 Trad. L. Clarence, Paris, Plon, 1935, p. 11.