Aller au contenu

Aller au sommaire

La Bible est réellement inspirée de Dieu

La Bible est réellement inspirée de Dieu

QU’ENTENDAIT au juste l’apôtre Paul lorsqu’il affirmait que la Bible est “ inspirée de Dieu ” ? (2 Timothée 3:16.) Paul, qui écrivait en grec, a employé un terme qui signifie littéralement “ soufflée par Dieu ”. Il voulait donc dire que Dieu, par le moyen de son esprit saint, a guidé les écrivains de la Bible dans leur travail. De ce fait, tout ce qu’ils ont écrit s’accordait avec la pensée de Dieu.

Ces “ hommes [les écrivains de la Bible] ont parlé de la  part de Dieu, comme ils étaient portés par l’esprit saint ”. (2 Pierre 1:21.) C’est pourquoi Paul a aussi désigné les livres de la Bible par l’expression “ les Saintes Écritures ”, ajoutant qu’elles ont le pouvoir de communiquer “ la sagesse qui conduit au salut par la foi ”. — 2 Timothée 3:15, Traduction Œcuménique de la Bible.

Beaucoup contestent la paternité divine de la Bible. Ils mettent aussi en doute l’intégrité de la Bible. L’archéologue Sir Charles Marston évoque d’ailleurs “ le dédain avec lequel certains ont regardé les récits de la Bible ”. Des détracteurs virulents ne voient en elle qu’un “ vieux ramas de mythes et de contes de fées * ”.

Comment se faire une opinion ?

Comment se fait-on une opinion de quelqu’un ?

Alors, peut-on faire confiance à la Bible ? Il est important que vous vous fassiez votre propre opinion. En effet, à partir du moment où l’on soupçonne la Bible d’être d’origine humaine, elle n’aura que peu ou pas d’influence sur notre comportement et nos raisonnements. Mais, si la Bible contient bel et bien des messages divins, il serait déraisonnable, voire catastrophique, de ne pas en tenir compte. — 1 Thessaloniciens 2:13.

Comment se faire un avis sur la question ? Quand on veut se faire une opinion de quelqu’un, ce n’est qu’en le côtoyant suffisamment longtemps que l’on parvient à savoir s’il est vraiment honnête et digne de confiance. Il en va de même de la Bible. Apprenez à la connaître ; ne prenez pas pour argent comptant des thèses qui reposent sur des spéculations ou des partis pris tenaces. Donnez-vous la peine d’examiner les faits qui parlent en faveur de son inspiration divine.

Trahie par ses “ amis ”

Ne vous laissez pas décontenancer par le fait que de soi-disant amis de la Bible contestent son authenticité et son exactitude.  Actuellement, signale le New Dictionary of Theology, la plupart des biblistes, bien que se déclarant chrétiens, “ parlent des Écritures comme d’un récit purement humain ”.

De nombreux théologiens remettent en question l’identité des rédacteurs des livres de la Bible. Certains prétendent par exemple que le livre d’Isaïe n’a pas été écrit par Isaïe. Il s’agirait selon eux d’un livre rédigé des siècles après lui. Ainsi, dans son Concise Bible Commentary, Lowther Clarke affirme que ce livre est “ l’œuvre de nombreux auteurs ayant vécu à des époques différentes ”. Mais ces théologiens passent sous silence les témoignages de Jésus Christ et de ses disciples qui à plusieurs reprises ont attribué ce livre à Isaïe. — Matthieu 3:3 ; 15:7 ; Luc 4:17 ; Jean 12:38-41 ; Romains 9:27, 29.

Certains sont allés encore plus loin. Citons John Dummelow qui explique que les prophéties contenues dans le livre de Daniel ne sont “ ni plus ni moins que des histoires du passé auxquelles on a donné des airs de prédictions antiques ”. Là encore, ces détracteurs font l’impasse sur le témoignage de Jésus Christ lui-même. En effet, Jésus a annoncé à ses disciples l’apparition de “ la chose immonde qui cause la désolation, dont a parlé Daniel le prophète ”. (Matthieu 24:15.) Un chrétien peut-il penser que Jésus Christ lui-même aurait avalisé la supercherie, qu’il aurait cité en toute connaissance de cause une prophétie fabriquée après coup ? Certainement pas !

“ Est-ce que ça change quelque chose ? ”

“ Mais, direz-vous, est-ce que ça change quelque chose de savoir qui a écrit tel ou tel livre de la Bible ? ” Oui, ça change tout ! Que penseriez-vous d’un document que vous tenez pour les dernières volontés d’un ami si un jour on vous laissait entendre qu’en réalité ce n’est pas lui qui l’a rédigé ? Imaginez que des spécialistes vous révèlent qu’il s’agit d’un faux, que ce sont en fait ses collègues qui ont cru bon de mettre par écrit ce qu’ils estimaient être ses dernières volontés. Ce document ne perdrait-il pas du crédit à vos yeux ? Vous auriez sans doute du mal à croire que ce document reflète vraiment les souhaits de votre ami !

Or, c’est exactement ce qui est arrivé à la Bible. Du coup, on comprend pourquoi tant de personnes, même si elles se disent chrétiennes, ne font aucun cas des commandements bibliques sur l’honnêteté, la morale sexuelle, etc. D’ailleurs, on entend parfois cette réflexion : “ Oui, mais ça, c’est l’Ancien Testament ! ” comme si cette partie de la Bible était sans grand intérêt. C’est oublier un peu vite que c’est à l’Ancien Testament que l’apôtre Paul faisait allusion quand il parlait des ‘ Saintes Écritures inspirées de Dieu ’.

“ Mais, objecterez-vous, on ne peut quand même pas fermer les yeux sur les preuves qu’avancent tous ces archéologues et ces spécialistes ! ” Vous avez raison. Nous sommes grandement redevables aux biblistes qui, par leurs travaux d’érudition, ont cherché à reconstituer le texte original de la Bible. On ne nie pas qu’au fil des siècles, à force de copiages et de recopiages,  de petites erreurs se sont effectivement glissées dans le texte biblique. Cela dit, des erreurs minimes ne justifient pas que l’on taxe l’ensemble de l’ouvrage de récit purement humain.

Ne doutez pas des “ Saintes Écritures ”

Nous sommes grandement redevables aux biblistes qui ont cherché à reconstituer le texte original de la Bible.

Juste avant de rappeler que la Bible est inspirée de Dieu, Paul a souligné l’utilité de ce récit inspiré. “ Dans les derniers jours ”, a-t-il écrit, “ les hommes méchants et les imposteurs avanceront vers le pire, gens qui égarent et qui s’égarent. ” (2 Timothée 3:1, 13). À l’époque déjà, des hommes qui passaient pour ‘ des sages et des intellectuels ’ recouraient à “ des raisonnements persuasifs ” pour abuser les gens et miner leur foi en Jésus Christ (1 Corinthiens 1:18, 19 ; Colossiens 2:4, 8). Pour protéger son ami Timothée contre l’influence de ces individus, Paul l’a invité à ‘ rester attaché à tout ce qu’il avait appris depuis son enfance grâce aux Saintes Écritures ’ venant de Dieu. — 2 Timothée 3:14, 15, Bible du Semeur.

Or, nous vivons aujourd’hui ces “ derniers jours ”. Il faut donc plus que jamais prendre à cœur l’encouragement de Paul. Ne sous-estimez pas le danger des raisonnements souvent très “ persuasifs ” de certains érudits. Au contraire, comme les chrétiens du Ier siècle, protégez votre foi en vous en remettant à ce que vous avez lu dans la Bible, qui est vraiment inspirée de Dieu.

Les Témoins de Jéhovah seront heureux de vous montrer pourquoi on peut avoir confiance dans la Bible. Vous découvrirez entre autres que les conseils qu’elle donne ont toujours été salutaires, qu’elle est tout aussi fiable quand elle parle de sujets scientifiques, qu’elle est cohérente du début à la fin et que ses prophéties se réalisent infailliblement. Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à écrire aux éditeurs de cette revue. Les Témoins de Jéhovah ont déjà aidé des millions de personnes qui étaient sans a priori à se convaincre que la Bible est vraiment la Parole de Dieu.

^ § 4 La Bible a dit vrai, trad. L. Clarence, Paris, Plon, 1935, p. 11, 2.