“ CELUI qui n’aime pas ne connaît pas Dieu, lit-on dans la Bible, car Dieu est amour. ” (1 Jean 4:8, Bible en français courant). La bonne religion devrait donc logiquement enseigner l’amour du prochain.

Bon nombre de religions s’occupent avec beaucoup de dévouement des malades, des personnes âgées et des défavorisés. Elles encouragent les fidèles à mettre en pratique cette exhortation de l’apôtre Jean : “ Celui qui a de quoi vivre en ce monde, s’il voit son frère dans le besoin sans se laisser attendrir, comment l’amour de Dieu pourrait-il demeurer en lui ? Mes enfants, nous devons aimer : non   pas avec des paroles et des discours, mais par des actes et en vérité. ” — 1 Jean 3:17, 18, La Bible de la Liturgie.

Oui, mais en temps de guerre ? Le commandement divin “ Tu aimeras ton prochain comme toi-même ” deviendrait-il brusquement caduc parce qu’un chef d’État décide d’entrer en conflit avec un pays voisin ? — Matthieu 22:39, Traduction Œcuménique de la Bible.

“ Si vous vous aimez les uns les autres, alors tous sauront que vous êtes mes disciples ”, a dit Jésus (Jean 13:35, Bible en français courant). Pendant que vous considérez les points qui suivent, demandez-vous : ‘ Les membres de la religion à laquelle je pense se contentent-ils de “ paroles ” ? Ou bien manifestent-ils leur amour “ par des actes ” envers tous et en toutes circonstances ? ’

THÈME : La guerre.

CE QU’ENSEIGNE LA BIBLE :

Jésus a dit à ses disciples : “ Aimez vos ennemis ; faites du bien à ceux qui vous haïssent. ” — Luc 6:27, Bible de Darby.

Alors que des soldats venaient arrêter Jésus, Pierre a saisi son arme pour défendre son ami. C’est là que Jésus a eu cette formule célèbre : “ Remets ton épée à sa place, car tous ceux qui se serviront de l’épée mourront par l’épée. ” — Matthieu 26:52, Parole vivante.

Jean, pour sa part, a écrit : “ C’est ainsi que se manifeste la différence entre les enfants de Dieu et les enfants du diable : celui qui ne fait pas ce qui est juste n’appartient pas à Dieu, pas plus que celui qui n’aime pas son frère. En effet, voici le message que vous avez entendu dès le commencement : aimons-nous les uns les autres. Que personne ne suive donc l’exemple de Caïn, qui appartenait au diable et qui a égorgé son frère. ” — 1 Jean 3:10-12, Bible du Semeur.

QUESTION :

Cette religion s’en tient-elle à une stricte neutralité en cas de conflit ?

THÈME : La politique.

CE QU’ENSEIGNE LA BIBLE :

Après avoir été témoins des miracles de Jésus, certains ont souhaité le voir prendre une part active dans la politique de leur pays. Quelle a été sa réaction ? “ Jésus, sachant qu’ils allaient venir s’emparer de lui pour le faire roi, s’enfuit à nouveau dans la montagne, tout seul. ” — Jean 6:15, Bible de Jérusalem.

Quand Jésus a été arrêté, on l’a accusé faussement d’être un agitateur. Comment a-t-il réfuté cette calomnie ? “ Mon royaume n’est pas de ce monde. Si mon royaume était de ce monde, mes gens auraient combattu pour que je ne sois pas livré aux Juifs. Mais mon royaume n’est pas d’ici. ” — Jean 18:36, Bible de Jérusalem.

Dans une prière, Jésus a dit à son Père : “ [J’ai donné aux disciples] ta parole, et le monde les a haïs parce qu’ils n’appartiennent pas au monde, comme moi je n’appartiens  pas au monde. ” — Jean 17:14, Bible en français courant.

QUESTION :

Cette religion refuse-t-elle de se mêler de politique, même si cela peut valoir à ses membres les foudres de certains hommes politiques ?

THÈME : Les préjugés.

CE QU’ENSEIGNE LA BIBLE :

Au moment où, pour la première fois de l’Histoire, des non-Juifs allaient devenir chrétiens, Pierre a expliqué que “ Dieu ne fait pas de favoritisme et que dans toute nation celui qui le craint et qui pratique la justice lui est agréable ”. — Actes 10:34, 35, Segond 21.

Aux chrétiens du Ier siècle, Jacques a écrit : “ Mes frères, gardez-vous de toutes formes de favoritisme : c’est incompatible avec la foi en notre glorieux Seigneur Jésus-Christ. Supposez, en effet, qu’un homme vêtu d’habits somptueux, portant une bague en or entre dans votre assemblée, et qu’entre aussi un pauvre en haillons. Si, voyant l’homme somptueusement vêtu, vous vous empressez autour de lui et vous lui dites : ‘ Veuillez vous asseoir ici, c’est une bonne place ! ’ tandis que vous dites au pauvre : ‘ Tenez-vous là, debout, ou asseyez-vous par terre, à mes pieds ’, ne faites-vous pas des différences parmi vous, et ne portez-vous pas des jugements fondés sur de mauvaises raisons ? ” — Jacques 2:1-4, Bible du Semeur.

QUESTION :

Cette religion enseigne-t-elle que tous les humains sont égaux devant Dieu et bannit-elle en son sein toute discrimination raciale ou sociale ?

Quelle religion apprend à ses fidèles à faire tomber les barrières politiques, raciales et sociales qui divisent les humains ?