Aller au contenu

Aller au sous-menu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Français

La Tour de Garde  |  Mai 2009

 Clés du bonheur familial

Préparez votre adolescent à la vie d’adulte

Préparez votre adolescent à la vie d’adulte

“ Il n’y a pas si longtemps, c’était agréable de discuter avec mes garçons. Ils écoutaient attentivement ce que je disais et ils en tenaient compte sur-le-champ. Mais maintenant qu’ils sont adolescents, on se dispute à propos de tout. Ils remettent même en question nos habitudes cultuelles en demandant par exemple : ‘ Est-ce qu’il faut vraiment parler de la Bible ? ’ Avant qu’ils n’atteignent la puberté, je n’aurais jamais imaginé une telle situation sous mon toit, même si je l’avais observée chez d’autres. ” — Régis *.

AVEZ-VOUS un enfant adolescent ? Dans ce cas, vous assistez à l’une des étapes les plus fascinantes de sa croissance. Sans doute aussi à l’une des plus éprouvantes. Vous reconnaissez-vous dans ces situations :

  • Plus jeune, votre fils était comme un bateau amarré à un quai — vous. À présent, il tire sur les cordages, impatient de prendre le large, et apparemment vous n’êtes pas invité à bord.

  • Petite, votre fille n’avait pas de secrets pour vous. À présent, elle forme un “ club ” avec ses amis et visiblement il ne vous est pas permis d’y adhérer.

Si vous vivez ce genre de situation, n’en concluez pas trop vite que votre enfant devient un rebelle irréformable. Mais alors, que se passe-t-il ? Pour répondre, arrêtons-nous sur le rôle essentiel de l’adolescence dans le développement d’un enfant.

L’adolescence : un cap

Dès l’instant où un enfant vient au monde, sa vie est une succession de premières fois : premiers pas, premier mot, premier jour d’école... Quand leur petit franchit un cap, les parents se réjouissent. Chaque “ exploit ” est une preuve qu’il grandit, chose qui leur tient à cœur.

Bien que les parents ne la voient pas toujours arriver d’un très bon œil, l’adolescence aussi est un cap. Cette appréhension se comprend. Qui est heureux que son enfant docile se métamorphose en un ado lunatique ? Reste qu’il s’agit là d’une phase importante de la croissance. Comment cela ?

La Bible déclare que, le moment venu, “ l’homme quittera son père et sa mère ”. (Genèse 2:24.) Un des rôles majeurs de l’adolescence est de préparer un enfant à ce jour à la fois triste et joyeux. Le jeune adulte devrait alors être en mesure de reprendre à son compte ces paroles de l’apôtre Paul : “ Lorsque j’étais un tout-petit, je parlais comme un tout-petit, je pensais comme un tout-petit, je raisonnais comme un tout-petit ; mais maintenant que je suis devenu un homme, j’ai aboli ce qui est propre au tout-petit. ” — 1 Corinthiens 13:11.

Fondamentalement, c’est ce qui se passe pendant les années de l’adolescence : votre fils ou votre fille se défait de ce qui est propre à l’enfance et apprend à se comporter en jeune adulte responsable, suffisamment mûr et autonome  pour quitter la maison. D’ailleurs, un ouvrage sur le sujet a joliment parlé de cette période de la vie comme d’“ un lent au revoir ”.

Peut-être néanmoins que, pour l’heure, la seule idée que votre “ petit ” ou votre “ petite ” devienne indépendant vous laisse sceptique. Ces questions vous traversent-elles l’esprit :

  • “ Si mon fils n’est pas assez responsable pour maintenir sa chambre en ordre, comment entretiendra-t-il un appartement ? ”

  • “ Si ma fille n’est pas assez sérieuse pour rentrer à l’heure qu’on lui fixe, comment gardera-t-elle un emploi ? ”

Si vous éprouvez de telles inquiétudes, songez que l’indépendance n’est pas une porte qu’un enfant doit juste franchir. C’est une route sur laquelle il voyage et il lui faudra plusieurs années avant d’arriver à destination. Pour l’instant, vous vous rendez bien compte que “ la sottise est attachée au cœur d’un garçon ” ou d’une fille. — Proverbes 22:15.

Bien guidé cependant, votre enfant a toutes les chances de passer de l’état d’adolescent à celui d’adulte responsable aux “ facultés de perception exercées à distinguer et le bien et le mal ”. — Hébreux 5:14.

Clés du succès

Si votre adolescent s’est montré responsable, pouvez-vous lui accorder plus de liberté ?

Pour préparer votre adolescent à la vie d’adulte, vous devez l’aider à développer sa “ raison ”, afin qu’il soit capable de prendre de sages décisions par lui-même (Romains 12:1, 2). Pour atteindre cet objectif, les principes bibliques qui suivent vous seront utiles.

Philippiens 4:5 : “ Que votre nature raisonnable soit connue. ” Votre adolescent vous demande quelque chose, par exemple la permission de rentrer plus tard. Vous refusez aussitôt. Il gémit : “ Tu me traites comme un enfant. ” Avant de répondre : “ Mais tu te comportes comme un enfant ! ” considérez ceci : si les adolescents ont tendance à réclamer plus de liberté qu’ils ne peuvent en assumer, les parents ont parfois tendance à leur en accorder moins qu’ils ne le pourraient. Vous serait-il possible de faire une concession de temps en temps ? Pourquoi ne pas au moins prendre en considération le point de vue de votre enfant ?

FAITES L’ESSAI : Mettez par écrit un domaine ou deux dans lesquels vous pourriez donner un peu plus de liberté à votre adolescent. Puis expliquez-lui que vous lui accordez ce supplément à titre d’essai. S’il en fait un usage responsable, il en obtiendra davantage le moment voulu. Sinon, cette liberté nouvellement acquise sera restreinte. — Matthieu 25:21.

Colossiens 3:21 : “ Parents, n’agacez pas vos enfants, sinon ils vont se décourager. ” — Parole de Vie. Certains parents cherchent à surveiller les moindres faits et gestes de leur adolescent. C’est à peine s’ils ne le cloîtrent pas à la maison pour l’empêcher de faire des bêtises. Ils choisissent ses amis et écoutent ses conversations téléphoniques à son insu. Mais ces méthodes peuvent avoir un effet boomerang. Le confiner ne fera que lui donner l’envie de s’échapper. Critiquer constamment ses amis ne les rendra que plus attirants à ses yeux. Écouter ses conversations le poussera à trouver des moyens de communiquer en cachette avec ses amis. Il est probable que plus vous essaierez d’avoir de l’emprise, moins vous en aurez au final. Et si votre enfant ne s’habitue pas à prendre des décisions par lui-même tant qu’il est à la maison, comment en sera-t-il capable une fois parti ?

FAITES L’ESSAI : La prochaine fois qu’une question vous préoccupe, raisonnez avec votre adolescent sur la façon dont ses choix rejaillissent sur lui. Par exemple, au lieu de critiquer ses amis, dites : “ Et si untel se faisait arrêter parce qu’il a enfreint la loi ? De quoi aurais-tu l’air ? ” Aidez-le à saisir comment ses choix rehausseront ou terniront sa réputation. — Proverbes 11:17, 22 ; 20:11.

Éphésiens 6:4 : “ N’irritez pas vos enfants, mais continuez à les élever dans la discipline et  les avertissements de Jéhovah. ” Le terme rendu par “ avertissements ” implique davantage que transmettre des informations. Il signifie faire appel à la conscience morale de manière à influencer les actions. C’est particulièrement important quand un jeune entre dans l’adolescence. André, père de famille, explique : “ Plus votre enfant grandit, plus il faut adapter vos méthodes et raisonner avec lui. ” — 2 Timothée 3:14.

FAITES L’ESSAI : Quand un problème se pose, inversez les rôles. Que vous conseillerait votre adolescent si vous étiez son enfant ? Demandez-lui de faire des recherches pour vous apporter des arguments qui appuieront, ou réfuteront, son point de vue. Rediscutez-en dans la semaine.

Galates 6:7 : “ Ce qu’un homme sème, cela il le moissonnera aussi. ” Avec un enfant, le recours à la punition, comme l’envoyer dans sa chambre ou le priver d’une activité qu’il aime, est généralement une méthode d’éducation efficace. Mais avec un adolescent, vous avez tout intérêt à réfléchir en termes de conséquences. — Proverbes 6:27.

FAITES L’ESSAI : Ne venez pas à son secours en remboursant ses dettes ou en lui cherchant des excuses auprès de son professeur pour une mauvaise note. Si vous le laissez supporter les conséquences de ses actes, il n’oubliera pas la leçon de si tôt.

Vous souhaiteriez certainement que l’adolescence ressemble à une piste sur laquelle votre enfant prendrait de la vitesse rapidement et sans à-coups pour s’envoler vers l’âge adulte. Mais le décollage se fait rarement en douceur. Ces années vous offrent toutefois une excellente occasion d’“ éduque[r] le garçon selon la voie pour lui ”. (Proverbes 22:6.) Les principes bibliques sont une assise solide sur laquelle construire votre bonheur familial.

^ § 3 Par souci d’anonymat, le prénom a été changé.

DEMANDEZ-VOUS...

Quand mon enfant quittera le foyer, sera-t-il capable...

  • ... de suivre un bon programme d’activités spirituelles ?

  • ... de faire de bons choix et de prendre de sages décisions ?

  • ... de communiquer efficacement ?

  • ... de prendre soin de sa santé ?

  • ... de gérer son budget ?

  • ... de garder propre et d’entretenir une maison ou un appartement ?

  • ... de faire preuve de volonté ?