« Dieu est amour » (1 JEAN 4:8, 16).

CANTIQUES : 18, 91

1. Quelle est la qualité dominante de Dieu, et quel sentiment cela t’inspire-t-il à son égard ?

LA BIBLE, la Parole inspirée de Jéhovah, dit que « Dieu est amour ». Elle ne dit pas uniquement que l’amour est une de ses nombreuses qualités admirables, mais que « Dieu est amour » (1 Jean 4:8). C’est sa qualité dominante, la plus importante. Non seulement il la possède, mais il en est la personnification. Quel bonheur de savoir que le Créateur de l’univers et de toute chose vivante est un Dieu d’amour ! Tout ce qu’il fait est guidé par l’amour.

2. Quelle assurance l’amour de Dieu nous donne-t-il ? (voir illustration du titre).

2 L’affection chaleureuse et bienveillante qu’a Jéhovah pour ses créatures nous donne l’assurance que tous ses desseins à l’égard de la famille humaine s’accompliront de la meilleure façon qui soit. Tout humain qui se place sous la domination de Jéhovah en retirera des bienfaits incomparables. Dans son amour, Dieu a par exemple « fixé un jour où il va juger la terre habitée avec justice par un homme qu’il a désigné », Jésus Christ (Actes 17:31). Nous pouvons être sûrs que ces paroles  se réaliseront. Les humains justes et obéissants bénéficieront d’un jugement favorable, qui leur donnera accès à un avenir des plus heureux et sans fin, éternel.

CE QUE PROUVE L’HISTOIRE

3. Selon toi, à quoi ressemblerait l’avenir si Dieu n’aimait pas l’humanité ?

3 Imagine ce que serait l’avenir si Dieu n’aimait pas l’humanité. L’histoire du monde n’est qu’une succession de dominations humaines sous l’influence de son dieu sans amour et furieux, Satan le Diable (2 Cor. 4:4 ; 1 Jean 5:19 ; lire Révélation 12:9, 12). C’est un tableau terrifiant, qui montre à quel point l’avenir serait horrible si l’univers devait fonctionner sans l’action de l’amour de Dieu.

4. Pourquoi Jéhovah a-t-il permis que sa domination soit contestée ?

4 Le Diable s’est rebellé contre la domination de Jéhovah et a entraîné le premier couple humain dans sa rébellion. Il a contesté la légitimité et la justice de la souveraineté universelle de Jéhovah. En fait, il a prétendu que sa propre domination serait meilleure que celle du Créateur (Gen. 3:1-5). Jéhovah lui a permis d’essayer de prouver ses accusations, mais pendant un temps limité. Dans sa grande sagesse, il a laissé passer suffisamment de temps pour rendre manifeste l’inefficacité de toute domination autre que la sienne. Le bilan lamentable de la domination humaine montre que ni les humains ni Satan ne sont capables de dominer sur l’homme.

5. Que prouve l’Histoire ?

5 Ces 100 dernières années, les guerres ont fait plus de 100 millions de morts. Et les conditions mondiales continuent d’empirer. C’est exactement ce qu’avait prédit la Parole de Dieu. Elle avait annoncé que durant « les derniers jours » du présent système de choses, « les hommes méchants et les imposteurs avancer[aient] vers le pire » (2 Tim. 3:1, 13). L’Histoire prouve de façon indéniable l’exactitude de cette déclaration biblique : « Je sais bien, ô Jéhovah, qu’à l’homme tiré du sol n’appartient pas sa voie. Il n’appartient pas à l’homme qui marche de diriger son pas » (Jér. 10:23). En effet, Jéhovah n’a doté les humains ni de la capacité ni du droit de se diriger indépendamment de lui.

6. Quel objectif la permission temporaire de la méchanceté sert-elle ?

6 En plus de montrer à quel point la domination humaine est inefficace, la permission temporaire de la méchanceté sert un objectif à long terme. Elle fournit la preuve définitive que seule la domination de Dieu produit de bons résultats. Si, après la disparition de la méchanceté et de ceux qui la causent, qui que ce soit conteste de nouveau la domination de Dieu, il ne sera pas nécessaire de laisser cette contestation persister. Invoquant le bilan de la domination humaine, Jéhovah pourra à bon droit faire disparaître les rebelles aussitôt. Inutile de laisser régner la méchanceté de nouveau.

DE GRANDES PREUVES DE SON AMOUR

7, 8. Cite quelques-unes des nombreuses manières dont Jéhovah a manifesté son immense amour.

7 Jéhovah a montré son immense amour de nombreuses manières. Songe à la splendeur de l’univers. Il existe des milliards de galaxies. Chacune d’elles compte peut-être des milliards d’étoiles et de planètes. Parlons du soleil, une des étoiles de notre galaxie, la Voie lactée. Sans lui, les innombrables formes de  vie terrestres n’existeraient pas. Toutes ces œuvres témoignent de la divinité de Jéhovah et de ses qualités, telles que la puissance, la sagesse et l’amour. En effet, ses « qualités invisibles se voient clairement depuis la création du monde, parce qu’elles sont perçues par les choses faites, oui sa puissance éternelle et sa Divinité » (Rom. 1:20).

8 Sur terre, Jéhovah a tout fait pour le bien-être de ses créatures conçues pour la vie terrestre. Il a fait un jardin paradisiaque pour les humains, et il les a dotés d’un esprit et d’un corps parfaits capables de vivre éternellement (lire Révélation 4:11). De plus, il « donne la nourriture à toute chair, car sa bonté de cœur est pour des temps indéfinis » (Ps. 136:25).

9. Qu’est-ce que la personnalité de Jéhovah l’amène parfois à éprouver également, et pourquoi ?

9 Si Jéhovah se présente comme le Dieu d’amour, il montre aussi qu’il déteste le mal. Par exemple, Psaume 5:4-6 dit : « Tu n’es pas un Dieu qui prenne plaisir à la méchanceté. [...] tu as de la haine pour tous ceux qui pratiquent ce qui est malfaisant. » Le psaume ajoute : « L’homme de sang et de tromperie, Jéhovah le déteste. »

LA MÉCHANCETÉ TOUCHE À SA FIN

10, 11. a) Quel sort Jéhovah réserve-t-il aux méchants ? b) Comment Jéhovah récompensera-t-il les justes ?

10 Jéhovah est un Dieu d’amour et il déteste la méchanceté. C’est pourquoi lorsqu’il estimera que la question concernant sa souveraineté est tranchée, il ôtera le mal de la terre et du reste de l’univers. Sa Parole promet : « Les malfaiteurs seront retranchés, mais ceux qui espèrent en Jéhovah, ceux-là posséderont la terre. Un peu de temps encore, et le méchant ne sera plus ; [...] les ennemis de Jéhovah seront comme ce que les prés ont de précieux ; oui, ils s’évanouiront. Oui, ils s’évanouiront en fumée » (Ps. 37:9, 10, 20).

11 Mais la Parole de Dieu promet également : « Les justes posséderont la terre, et sur elle ils résideront pour toujours » (Ps. 37:29). Ces justes « se délecteront de l’abondance de paix » (Ps. 37:11). Ces promesses se réaliseront parce que notre Dieu d’amour agit toujours au mieux des intérêts de ses serviteurs fidèles. La Bible dit : « Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus ; ni deuil, ni cri, ni douleur ne seront plus. Les choses anciennes ont disparu » (Rév. 21:4). Tout humain sensible à l’amour de Jéhovah et qui se soumet avec obéissance à sa domination connaîtra un avenir merveilleux !

12. Comment se définit « l’homme intègre » ?

12 La Parole de Jéhovah déclare : « Observe l’homme intègre et ne cesse de regarder l’homme droit, car l’avenir de cet homme sera paisible. Mais les transgresseurs seront bel et bien anéantis ensemble, oui l’avenir des méchants sera retranché » (Ps. 37:37, 38). « L’homme intègre » apprend à connaître Jéhovah et son Fils et fait la volonté divine avec obéissance (lire Jean 17:3). Il prend au sérieux ces paroles de 1 Jean 2:17 : « Le monde est en train de passer, et son désir aussi, mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure pour toujours. » Alors que la fin de ce monde approche, il est urgent d’« esp[érer] en Jéhovah » et de « gard[er] sa voie » (Ps. 37:34).

UN IMMENSE ACTE D’AMOUR

13. Quel immense acte d’amour Jéhovah a-t-il accompli en faveur des pécheurs ?

13 Bien que nous soyons imparfaits, nous pouvons « gard[er] [la] voie »  de Jéhovah. Nous pouvons également entretenir une relation étroite et personnelle avec lui grâce à son immense acte d’amour : le sacrifice rédempteur de Jésus Christ. Par cet acte, il a ouvert aux humains obéissants la voie de la libération du péché et de la mort hérités d’Adam (lire Romains 5:12 ; 6:23). Jéhovah avait une entière confiance en son Fils unique-engendré, qui lui avait été fidèle au ciel pendant des temps immémoriaux. En Père aimant, il a sans aucun doute été peiné de voir Jésus subir des traitements injustes sur terre. Mais Jésus a fidèlement soutenu la souveraineté de Dieu et a prouvé qu’un humain parfait peut rester intègre dans les situations les plus éprouvantes.

Dans son amour, Dieu a envoyé son Fils obéissant sur terre (voir paragraphe 13).

14, 15. Qu’a rendu possible la mort de Jésus ?

14 Jésus est resté intègre et a soutenu la souveraineté de Jéhovah dans la plus dure des épreuves : il est mort fidèle à son Père. Par sa mort, il a aussi payé la rançon nécessaire pour racheter l’humanité et lui offrir la perspective de vivre éternellement dans le monde nouveau. Quelle bonté ! Voici comment l’apôtre Paul a souligné tout l’amour qui ressort de cet acte de Jéhovah et de Jésus : « Christ, alors que nous étions encore faibles, est mort pour des impies, au temps fixé. À peine en effet quelqu’un mourra-t-il pour un juste ; oui, pour l’homme qui est bon, peut-être, quelqu’un ose même mourir. Mais Dieu nous recommande son  propre amour en ce que — alors que nous étions encore pécheurs — Christ est mort pour nous » (Rom. 5:6-8). L’apôtre Jean a quant à lui écrit : « Par là a été manifesté dans notre cas l’amour de Dieu, parce que Dieu a envoyé son Fils unique-engendré dans le monde pour que nous puissions obtenir la vie par son intermédiaire. L’amour est à cet égard, non pas que nous avons aimé Dieu, mais qu’il nous a aimés et a envoyé son Fils comme sacrifice propitiatoire pour nos péchés » (1 Jean 4:9, 10).

15 À propos de l’amour que Dieu éprouve envers l’humanité, Jésus a dit : « Dieu a tellement aimé le monde [des humains rachetables] qu’il a donné son Fils unique-engendré, afin que tout homme qui exerce la foi en lui ne soit pas détruit mais ait la vie éternelle » (Jean 3:16). L’amour de Dieu pour les humains est si grand qu’il ne leur refuse pas le bien, quoi qu’il lui en coûte. Son amour est éternel. Nous pourrons toujours compter dessus. « Je suis convaincu, a écrit Paul, que ni mort ni vie, ni anges ni gouvernements, ni choses présentes ni choses à venir, ni puissances, ni hauteur ni profondeur, ni aucune autre création ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu qui est en Christ Jésus notre Seigneur » (Rom. 8:38, 39).

UN ROYAUME EN ACTION

16. Qu’est-ce que le Royaume messianique, et à qui Jéhovah en a-t-il confié la direction ?

16 L’amour de Dieu pour les humains est manifeste à travers le Royaume messianique. Jéhovah a déjà placé ce gouvernement entre les mains de son Fils, qui aime les humains et qui est remarquablement qualifié pour régner (Prov. 8:31). À leur résurrection, les 144 000 cohéritiers célestes de Jésus emportent avec eux leur expérience de la vie humaine (Rév. 14:1). Le Royaume était le thème principal de l’enseignement de Jésus. Il a appris à ses disciples à prier ainsi : « Notre Père dans les cieux, que ton nom soit sanctifié. Que ton royaume vienne. Que ta volonté se fasse, comme dans le ciel, aussi sur la terre » (Mat. 6:9, 10). La réalisation de telles prières apportera de grands bienfaits aux humains obéissants !

17. Compare la domination de Jésus à celle des humains imparfaits.

17 Quel contraste entre la royauté céleste pleine d’amour de Jésus et la domination des humains, qui a conduit des millions de personnes à la mort lors des guerres ! Jésus aime profondément ses sujets. Il imite les qualités admirables de Dieu, notamment son amour (Rév. 7:10, 16, 17). « Venez à moi, vous tous qui peinez et qui êtes chargés, et moi je vous réconforterai, a-t-il dit. Prenez sur vous mon joug et apprenez de moi, car je suis doux de caractère et humble de cœur, et vous trouverez du réconfort pour vos âmes. Car mon joug est doux et ma charge est légère » (Mat. 11:28-30). Quelle promesse pleine d’amour !

18. a) Depuis son instauration, qu’accomplit le Royaume de Dieu ? b) Qu’examinerons-nous dans l’article qui suit ?

18 Les prophéties bibliques montrent que le Royaume céleste de Dieu a été instauré quand la présence de Jésus a débuté, en 1914. Depuis a commencé le rassemblement du reste de ceux qui régneront avec Jésus et, par la suite, celui de « la grande foule » d’humains qui survivra à la fin de ce système et entrera dans le monde nouveau (Rév. 7:9, 13, 14). Quelle est la taille de cette grande foule aujourd’hui ? Qu’attend Dieu de ceux qui la composent ? L’article qui suit traite de ces questions.