« MES problèmes de santé m’imposent de plus en plus de limites », soupire Ernst *, un frère de plus de 70 ans. Te fais-tu la même réflexion ? Si tu prends de l’âge et que tu voies ta santé se dégrader et tes forces diminuer, tu te sens probablement concerné par la description d’Ecclésiaste chapitre 12. Le verset 1 qualifie la période de la vieillesse de « jours funestes ». Mais tu n’es pas condamné à une existence affligeante. Tu peux continuer de mener une vie enrichissante et de servir Jéhovah avec joie.

GARDE UNE FOI FORTE

Chers frères et sœurs âgés, sachez que des serviteurs de Jéhovah des temps bibliques ont rencontré les mêmes difficultés que vous. Par exemple, Isaac, Jacob et Ahiya ont perdu la vue (Gen. 27:1 ; 48:10 ; 1 Rois 14:4). Sara s’est dite « usée » (Gen. 18:11, 12). Le roi David n’arrivait plus à se réchauffer (1 Rois 1:1). Le riche Barzillaï n’était plus en mesure d’apprécier la musique et le goût des aliments (2 Sam. 19:32-35). Abraham et Naomi ont dû faire face à la perte de leur conjoint (Gen. 23:1, 2 ; Ruth 1:3, 12).

Qu’est-ce qui a aidé chacun d’eux à rester fidèle à Jéhovah et à conserver sa joie ? Dans ses vieux jours, Abraham, qui croyait aux promesses divines, « devint puissant par sa foi » (Rom. 4:19, 20). Nous aussi, nous devons avoir une foi forte. Une telle foi ne dépend pas de notre âge, de nos aptitudes ou de notre situation. Par exemple, même faible, aveugle et grabataire, le patriarche Jacob a fait preuve d’une foi solide dans les promesses de Dieu (Gen. 48:1-4, 10 ; Héb. 11:21). Ines, âgée de 93 ans, est atteinte d’une maladie des muscles. Elle dit pourtant : « Chaque jour, je me sens abondamment bénie par Jéhovah. Chaque jour, je pense au Paradis. Ça renforce mon espérance. » Quel état d’esprit positif !

Nous renforçons notre foi en priant, en examinant la Parole de Dieu et en assistant aux réunions chrétiennes. Bien qu’âgé, le prophète Daniel priait trois fois par jour et continuait d’étudier la Parole de Dieu (Dan. 6:10 ; 9:2). La veuve Anne, également avancée en âge, « n’était jamais absente du temple » (Luc 2:36, 37). Lorsque tu assistes aux réunions aussi souvent que possible et que tu y participes autant que tu le peux, tu te revigores, toi, et tu revigores les autres assistants. De plus, Jéhovah prend toujours plaisir à tes prières, même si ce que tu peux faire est limité (Prov. 15:8).

Échange des encouragements avec tes compagnons chrétiens

Beaucoup d’entre vous, chrétiens fidèles, aimeraient tant avoir une vue suffisamment bonne pour lire et l’énergie d’assister aux réunions ! Mais ces choses vous sont de plus en plus difficiles, voire impossibles. Alors que faire ? Tirez parti de tout ce qui vous est accessible. Beaucoup de chrétiens qui ne peuvent assister aux réunions sont heureux de les écouter par téléphone. Malgré sa vue défaillante, Inge, âgée de 79 ans, prépare ses réunions grâce à l’aide d’un frère de sa congrégation, qui lui imprime les matières en très gros caractères.

Il se peut que tu possèdes une chose que beaucoup aimeraient avoir : du temps. Pourquoi ne pas en profiter pour écouter des enregistrements de la Bible, de publications, de discours et de lectures bibliques théâtrales ? Tu pourrais également prendre l’initiative de téléphoner à un compagnon chrétien pour lui communiquer un don spirituel, et bénéficier ainsi d’« un échange d’encouragements » (Rom. 1:11, 12).

RESTE ACTIF AU SERVICE DE DIEU

Prêche la parole

« C’est très pénible de ne plus pouvoir être aussi actif qu’avant », regrette Christa, qui a dépassé 80 ans. Alors, comment une personne âgée peut-elle conserver sa joie ? Peter, 75 ans, répond : « En portant sur la vie un regard positif, c’est-à-dire en ne  pensant pas constamment à ce qu’on ne peut plus faire, mais en se réjouissant de ce qu’on peut faire. »

Certaines formes de prédication sont-elles toujours à ta portée ? Heidi ne peut pas aller de porte en porte comme autrefois. Bien qu’approchant 90 ans, elle a appris à se servir d’un ordinateur pour écrire des lettres. Certains proclamateurs âgés entament des discussions bibliques alors qu’ils sont assis dans un jardin public ou à un arrêt d’autobus. Si tu vis aujourd’hui dans un établissement médicalisé, ne pourrais-tu pas considérer le personnel et les autres résidants comme ton « territoire » ?

Sois hospitalier

Dans les dernières années de sa vie, le roi David a soutenu le culte pur avec empressement. En vue de la construction d’un temple, il a fourni des fonds et a réuni des hommes (1 Chron. 28:11–29:5). Pareillement, tu peux t’intéresser activement à l’œuvre mondiale du Royaume. Pourquoi ne pas soutenir les pionniers ou d’autres proclamateurs zélés de ta congrégation par des paroles encourageantes, un petit cadeau ou une petite collation ? Dans tes prières, tu pourrais mentionner les jeunes et les familles, les serviteurs à plein temps, les malades et ceux qui assument de lourdes responsabilités.

Chers frères et sœurs âgés, vous êtes tenus en haute estime, tout comme le service que vous accomplissez. Notre Père céleste ne vous rejettera jamais (Ps. 71:9). Il vous aime et tient à vous. Bientôt, nous prendrons tous de l’âge sans souffrir des maux propres aux « jours funestes ». Au contraire, pleins d’énergie et en parfaite santé, nous continuerons de servir notre Dieu d’amour, Jéhovah, pour l’éternité !

^ § 2 Certains prénoms ont été changés.