« Opposez-vous à [Satan], solides dans la foi » (1 PIERRE 5:9).

1. a) Pourquoi est-il plus important que jamais de combattre Satan ? b) Comment savons-nous que nous pouvons gagner le combat contre Satan ?

SATAN fait la guerre au reste oint et aux « autres brebis » (Jean 10:16). Son but est de dévorer autant de serviteurs de Jéhovah que possible durant le peu de temps qui lui reste (lire Révélation 12:9, 12). Pouvons-nous gagner le combat contre lui ? Oui ! La Bible déclare : « Opposez-vous au Diable, et il fuira loin de vous » (Jacq. 4:7).

2, 3. a) Pourquoi l’idée selon laquelle Satan n’existe pas sert-elle ses objectifs ? b) Comment sais-tu que Satan est réel ?

2 L’idée même que Satan puisse exister en amuse plus d’un. Ils pensent que le Diable et les démons sont des personnages imaginaires, tirés de romans, de films d’horreur ou de jeux vidéo. Pour eux, aucun être doué de raison ne peut croire aux esprits méchants. Mais, d’après toi, Satan s’offusque-t-il d’être relégué avec ses troupes invisibles dans le monde des légendes ? Pas forcément, car il lui est ainsi plus facile d’aveugler l’intelligence de ceux qui doutent de son existence (2 Cor. 4:4). Un des nombreux moyens dont il se sert pour tromper les humains consiste à répandre l’idée selon laquelle les esprits n’existent pas.

 3 Mais il ne trompe pas les serviteurs de Jéhovah. En effet, nous savons que le Diable est réel. Que c’est lui qui a parlé à Ève par l’intermédiaire d’un serpent (Gen. 3:1-5). Que c’est lui qui a provoqué Jéhovah au sujet de Job (Job 1:9-12). Que c’est encore lui qui a essayé de tenter Jésus (Mat. 4:1-10). Et qu’en 1914, après la naissance du Royaume de Dieu, c’est lui qui s’est mis à « faire la guerre » au reste oint (Rév. 12:17). Cette guerre fait toujours rage : Satan cherche à détruire la foi du reste des 144 000 et celle des autres brebis. Pour gagner le combat, nous devons nous opposer à lui et rester solides dans la foi. Cet article examine trois aspects sous lesquels nous pouvons agir ainsi.

FUIS L’ORGUEIL

4. Comment Satan s’est-il révélé bouffi d’orgueil ?

4 Satan est tout sauf humble. Il fallait que cette créature spirituelle soit pétrie d’orgueil et de présomption pour avoir l’audace de contester la souveraineté de Jéhovah et de se poser en dieu rival. Par conséquent, une des façons de nous opposer à Satan consiste à fuir l’orgueil et à cultiver l’humilité (lire 1 Pierre 5:5). Mais qu’est-ce que l’orgueil ?

5, 6. a) Quelle est la différence entre la fierté et l’orgueil ? b) Quels exemples bibliques illustrent le danger de l’orgueil ?

5 Il ne faut pas confondre orgueil et saine fierté. Selon un dictionnaire, la fierté est le souci de sa dignité, le respect de soi-même. C’est également le « sentiment de satisfaction que quelqu’un a quand lui ou des gens qu’il aime ont fait ou possèdent quelque chose de bien ». Il n’y a rien de mal à éprouver ce sentiment. L’apôtre Paul a dit aux Thessaloniciens : « Nous sommes fiers de vous parmi les congrégations de Dieu à cause de votre endurance et de votre foi dans toutes vos persécutions et les tribulations que vous supportez » (2 Thess. 1:4). Il est donc légitime d’être content du travail des autres, voire d’être fier de soi dans une certaine mesure. Nul n’est censé avoir honte de sa famille, de sa culture, ou de sa région d’origine (Actes 21:39).

6 Par contre, l’orgueil peut détruire des relations entre humains et nuire à notre amitié avec Jéhovah. L’orgueil pousse à rejeter les conseils justifiés plutôt qu’à les accepter humblement (Ps. 141:5). On le définit comme l’estime excessive de sa propre valeur, qui fait que l’on est persuadé de sa propre excellence, que l’on se juge supérieur aux autres. Jéhovah déteste l’orgueil (Ézék. 33:28 ; Amos 6:8). Mais quand les humains se montrent orgueilleux, Satan doit se réjouir, parce qu’ils reflètent sa propre mentalité. Comme il a dû se délecter de la vantardise d’hommes comme Nimrod, Pharaon et Absalom, qui ont succombé à l’orgueil ! (Gen. 10:8, 9 ; Ex. 5:1, 2 ; 2 Sam. 15:4-6). C’est aussi l’orgueil qui a contribué à la chute de Caïn. Jéhovah lui-même l’avait conseillé, mais il a été trop orgueilleux pour accepter la correction. Il s’est entêté. Sourd à l’avertissement, il a couru droit au désastre (Gen. 4:6-8).

7, 8. a) Qu’est-ce que le racisme, et quel est son lien avec l’orgueil ? b) Explique comment l’orgueil peut nuire à la paix de la congrégation.

7 Aujourd’hui, l’orgueil se manifeste de diverses manières destructrices. Il va parfois de pair avec le racisme. Selon un dictionnaire, le racisme est une « attitude d’hostilité [...] et de mépris envers des individus appartenant à une race, à une ethnie différente généralement ressentie comme inférieure ». L’orgueil racial a provoqué des émeutes, des guerres et même des massacres.

8 Bien sûr, de telles choses ne devraient pas se produire dans la congrégation chrétienne. Toutefois, des disputes entre  compagnons chrétiens, parfois déclenchées par l’orgueil, peuvent dégénérer. C’est manifestement arrivé aux chrétiens du Ier siècle à qui Jacques a posé cette question pertinente : « D’où viennent les guerres et d’où viennent les combats parmi vous ? » (Jacq. 4:1). En effet, nos paroles et nos actes peuvent trahir des sentiments d’animosité et de supériorité tenaces et causer des blessures profondes (Prov. 12:18). Manifestement, l’orgueil peut nuire à la paix de la congrégation.

9. Comment la Bible nous aide-t-elle à combattre le racisme et les autres formes d’orgueil ? (voir illustration du titre).

9 Si nous avons tendance à nous croire supérieurs aux autres, souvenons-nous que « tout homme qui a le cœur orgueilleux est chose détestable pour Jéhovah » (Prov. 16:5). Nous aurions également intérêt à analyser notre opinion sur ceux dont la race, la nationalité ou la culture est différente de la nôtre. Nourrir des sentiments d’orgueil racial ou national, c’est oublier que Dieu « a fait d’un seul homme toutes les nations des hommes » (Actes 17:26). Vu sous cet angle, il n’existe qu’une race. En effet, tous les humains ont le même ancêtre, Adam. Alors, quelle absurdité de croire qu’une race est, par nature, supérieure ou inférieure à une autre ! Cette mentalité va dans le sens des manœuvres de Satan, qui cherche à perturber notre unité et notre amour chrétiens (Jean 13:35). Pour gagner le combat contre Satan, nous devons rejeter toute forme d’orgueil (Prov. 16:18).

REJETTE LE MATÉRIALISME ET L’AMOUR POUR LE MONDE

10, 11. a) Pourquoi pourrions-nous facilement en venir à aimer le monde ? b) Comment l’amour de Démas pour le monde s’est-il peut-être manifesté ?

10 Satan est appelé le « chef de ce monde » ; le monde se trouve en son pouvoir (Jean 12:31 ; 1 Jean 5:19). Par conséquent, le monde propose beaucoup de choses qui vont à l’encontre des normes bibliques. Bien sûr, tout ce qu’il offre n’est pas mauvais. Mais nous devrions nous attendre à ce que Satan se serve de son monde pour exploiter nos désirs dans l’intention de nous faire pécher ou de nous faire cultiver à l’égard du monde un amour qui nous amènerait à négliger notre culte (lire 1 Jean 2:15, 16).

11 Manifestement, certains chrétiens du Ier siècle ont aimé le monde. Par exemple, Paul a écrit : « Démas [...] m’a abandonné parce qu’il a aimé le présent système de choses » (2 Tim. 4:10). La Bible ne précise pas les choses du monde que Démas a aimées et qui l’ont amené à abandonner Paul. Peut-être son amour pour les biens matériels est-il devenu plus fort que son amour pour les choses spirituelles. Si c’était le cas, il est passé à côté de bienfaits exaltants. Au profit de quoi ? Le monde pouvait-il lui offrir quelque chose de meilleur que les bénédictions qu’il aurait reçues en servant Dieu aux côtés de Paul ? (Prov. 10:22).

12. Comment pourrions-nous succomber au « pouvoir trompeur de la richesse » ?

12 Il peut nous arriver la même chose qu’à Démas. Il est normal, en tant que chrétien, de vouloir subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille (1 Tim. 5:8). Jéhovah veut que nous ayons une vie confortable, ce qui transparaît clairement du magnifique environnement dans lequel il avait placé Adam et Ève (Gen. 2:9). Mais Satan peut exploiter nos désirs par le « pouvoir trompeur de la richesse » (Mat. 13:22). Beaucoup pensent que l’argent les rendra heureux, ou que réussir, c’est posséder. Mais ils se trompent lourdement.  Ce genre de raisonnement pourrait nous faire perdre notre bien le plus précieux : notre amitié avec Jéhovah. Jésus a fait à ses disciples cette mise en garde : « Personne ne peut travailler comme un esclave pour deux maîtres ; car ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez travailler comme des esclaves pour Dieu et pour la Richesse » (Mat. 6:24). Si nous travaillons comme des esclaves uniquement pour la richesse, c’est que nous ne servons plus Jéhovah. Or c’est exactement ce que le Diable cherche ! Alors, ne laissons jamais l’argent ou tout ce qu’il offre éclipser notre amitié avec Jéhovah. Pour combattre Satan, nous devons garder un point de vue équilibré sur les biens matériels (lire 1 Timothée 6:6-10).

RÉSISTE À L’IMMORALITÉ SEXUELLE

13. Comment le monde actuel encourage-t-il une vision déformée du mariage ?

13 L’immoralité sexuelle est un autre piège du monde de Satan. Aujourd’hui, la fidélité conjugale, et le mariage lui-même, sont souvent jugés contraignants et dépassés. Une actrice célèbre a déclaré : « Qu’on soit homme ou femme, la monogamie, c’est impossible. Je ne connais personne qui soit fidèle ou qui veuille l’être. » Un acteur a dit quant à lui : « Je ne suis pas sûr qu’il soit vraiment dans notre nature de passer toute notre vie avec la même personne. » Satan doit être ravi d’entendre des personnes influentes dénigrer le mariage, un don de Dieu. Il n’a aucun intérêt à soutenir cette institution ou à ce qu’elle soit populaire. Pour gagner le combat contre Satan, nous devons donc adopter le point de vue de Jéhovah sur le mariage.

14, 15. Comment résister à l’immoralité sexuelle ?

14 Que nous soyons mariés ou célibataires, nous devons résister vigoureusement à toute forme d’immoralité sexuelle. Est-ce un combat facile ? Pas du tout ! Si tu es jeune, par exemple, tu entends peut-être tes camarades de classe se vanter régulièrement d’avoir couché avec quelqu’un ou d’échanger des « sextos », pratique assimilée, dans certains pays, à de la pornographie infantile. La Bible dit : « Celui qui pratique la fornication pèche contre son propre corps » (1 Cor. 6:18). La propagation des maladies sexuellement transmissibles est cause de décès et de souffrances. De jeunes célibataires ayant perdu leur virginité ont été interrogés dans le cadre d’une enquête. La majorité ont dit regretter ce qu’ils avaient fait. Dans la réalité, l’immoralité sexuelle est bien différente de l’image qu’en donne le monde du divertissement, qui voudrait nous faire croire qu’enfreindre les lois de Dieu est sans conséquences. Cette mentalité amène les humains à succomber au « pouvoir trompeur du péché » (Héb. 3:13).

15 Si tu luttes contre la tentation de commettre un acte sexuel immoral, que peux-tu faire ? Reconnais ta faiblesse (Rom. 7:22, 23). Prie Dieu de te donner de la force (Phil. 4:6, 7, 13). Fuis les situations qui peuvent t’amener à pécher (Prov. 22:3). Et quand une tentation se présente, repousse-la sans attendre (Gen. 39:12).

16. Comment Jésus a-t-il réagi aux tentations de Satan, et que nous apprend son exemple ?

16 Jésus nous laisse un excellent exemple pour ce qui est de résister aux tentations. Il n’a pas été berné par les promesses de Satan et n’a pas eu besoin d’y réfléchir. Au contraire, sa réaction a été immédiate. Il a répliqué : « Il est écrit » (lire Matthieu 4:4-10). Connaissant la  Parole de Dieu, il a, au moment de la tentation, réagi rapidement en citant des versets. Pour remporter le combat contre Satan, nous ne devons pas laisser le désir de commettre un acte sexuel immoral nous tenter (1 Cor. 6:9, 10).

GAGNE LE COMBAT GRÂCE À L’ENDURANCE

17, 18. a) De quelles autres armes Satan dispose-t-il, et pourquoi n’en sommes-nous pas surpris ? b) Quel sort attend Satan, et pourquoi cela t’encourage-t-il à endurer ?

17 L’orgueil, le matérialisme et l’immoralité sexuelle sont loin d’être les seules armes dont Satan dispose. Certains chrétiens subissent l’opposition de leur famille ou les moqueries de leurs camarades de classe. D’autres vivent dans des régions où leur activité de prédication est restreinte. De telles épreuves ne nous surprennent pas. Jésus avait prévenu ses disciples : « Vous serez les objets de la haine de tous à cause de mon nom ; mais celui qui aura enduré jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé » (Mat. 10:22).

Satan sera totalement anéanti (voir paragraphe 18).

18 Comment gagner le combat contre Satan ? Jésus a encore dit à ses disciples : « Par votre endurance, vous acquerrez vos âmes » (Luc 21:19). Aucune action humaine ne peut nous causer un tort durable. Personne ne peut nous priver de notre précieuse amitié avec Dieu, à moins que nous le permettions (Rom. 8:38, 39). Même si un serviteur de Jéhovah meurt, Satan ne remporte aucune victoire. En effet, Jéhovah veillera à ce que ce serviteur soit ressuscité ! (Jean 5:28, 29). Par contre, l’avenir de Satan est ce qu’il y a de plus sombre. Après la destruction de son système irréligieux, il sera emprisonné 1 000 ans dans un abîme (Rév. 20:1-3). Au terme du règne millénaire de Jésus, il sera « délié de sa prison » et, pendant une courte période, essaiera une dernière fois de tromper l’humanité alors parfaite. Ensuite, il sera détruit (Rév. 20:7-10). Si une destruction certaine l’attend, ce n’est pas ton cas ! Oppose-toi à lui, solide dans la foi ! Tu es parfaitement capable de gagner le combat contre Satan !