« Moi, Jéhovah, je suis ton Dieu, Celui qui t’enseigne pour ton profit, Celui qui te fait cheminer sur le chemin où tu dois marcher » (IS. 48:17).

1. Quels obstacles les chrétiens de l’époque moderne ont-ils rencontrés dans leur prédication ?

LES Étudiants de la Bible * de la fin du XIXsiècle et du début du XXe ont rencontré quantité d’obstacles. Comme les chrétiens du Ier siècle, ils proclamaient un message très impopulaire. Ils étaient peu nombreux et, bien souvent, leurs contemporains les considéraient comme des personnes sans grande instruction. En outre, viendrait un temps où ils subiraient la « grande fureur » de Satan le Diable (Rév. 12:12). Enfin, leur œuvre de prédication s’effectuerait dans « les derniers jours », une époque marquée par « des temps critiques, difficiles à supporter » (2 Tim. 3:1).

2. À notre époque, que fait Jéhovah pour promouvoir la prédication ?

2 Mais Jéhovah a prévu qu’à notre époque, son peuple proclame la bonne nouvelle à une échelle sans précédent, et rien ne peut l’empêcher d’atteindre ce but. Tout comme il a délivré l’Israël antique de Babylone, Jéhovah a libéré ses serviteurs des temps modernes de « Babylone la Grande », l’empire  mondial de la fausse religion (Rév. 18:1-4). Il nous enseigne pour notre bien, nous accorde la paix et nous aide à communiquer ses enseignements à notre prochain (lire Isaïe 48:16-18). Cela ne signifie pas qu’il exerce sa faculté de prévoir l’avenir pour connaître et diriger tous les évènements sur terre afin de promouvoir la prédication du Royaume. Certaines conditions ont profité à l’activité de témoignage, mais c’est uniquement grâce à l’aide de Jéhovah que nous parvenons à endurer la persécution et d’autres épreuves qui rendent difficile l’accomplissement de notre mission dans ce monde au pouvoir de Satan (Is. 41:13 ; 1 Jean 5:19).

3. Comment « la vraie connaissance » est-elle devenue abondante ?

3 Jéhovah a inspiré le prophète Daniel pour prédire que « la vraie connaissance » deviendrait abondante au temps de la fin (lire Daniel 12:4). Il a aidé les Étudiants de la Bible à comprendre des vérités bibliques fondamentales longtemps obscurcies par les dogmes de la chrétienté. Aujourd’hui, il se sert de son peuple pour diffuser la vraie connaissance sur toute la terre. Et nous voyons l’accomplissement de la prophétie de Daniel ! Près de 8 millions de personnes adhèrent à la vérité biblique et la proclament dans le monde entier. Quels sont quelques facteurs qui ont rendu possible cette proclamation mondiale ?

LA TRADUCTION DE LA BIBLE

4. En combien de langues la Bible a-t-elle été traduite au XIXsiècle ?

4 Un des facteurs qui ont favorisé la proclamation de la bonne nouvelle est la large diffusion de la Bible. Pendant des siècles, le clergé de la chrétienté en a découragé la lecture, voire s’y est opposé, étant même responsable de la mort de certains traducteurs. Toutefois, au XIXsiècle, des sociétés bibliques ont rendu la Bible accessible, en totalité ou en partie, dans 400 langues. À la fin de ce siècle, beaucoup possédaient la Bible. Mais il leur manquait la connaissance exacte de ses enseignements.

5. Qu’ont fait les Témoins de Jéhovah dans le domaine de la traduction de la Bible ?

5 Les Étudiants de la Bible savaient qu’ils devaient prêcher et, inlassablement, ils ont expliqué aux gens ce qu’enseigne la Bible. Les serviteurs de Jéhovah ont aussi employé et diffusé plusieurs versions de la Bible. Depuis 1950, ils ont publié Les Saintes Écritures. Traduction du monde nouveau, en totalité ou en partie, dans plus de 120 langues. L’édition anglaise de la Traduction du monde nouveau parue en 2013 sera plus facile à traduire. Et une Bible claire et facile à lire nous aide à accomplir notre œuvre de prédication.

UN CLIMAT DE PAIX

6, 7. a) Quelle a été l’ampleur des conflits armés à l’époque moderne ? b) En quoi la paix relative dans certains pays a-t-elle été profitable à la prédication ?

6 « La paix dans le monde ?! » Difficile à concevoir pour certains. Rien qu’au XXsiècle, des millions de personnes sont mortes à cause de conflits, notamment des deux guerres mondiales. Il n’empêche qu’en 1942, en pleine Seconde Guerre mondiale, Nathan Knorr, qui dirigeait alors l’œuvre des Témoins de Jéhovah, a prononcé lors d’une assemblée le discours « La paix de demain sera-t-elle de longue durée ? » Il prouvait, sur la base de Révélation chapitre 17, que la guerre qui faisait alors rage ne mènerait pas à Har-Maguédôn, mais à une période de paix (Rév. 17:3, 11).

7 Mais la fin de la Seconde Guerre mondiale n’a pas apporté une paix totale. Entre 1946 et 2013, on a recensé 331 conflits armés... et des millions de morts. Durant ces années, beaucoup de pays ont  néanmoins joui d’une paix relative, et le peuple de Jéhovah en a profité pour proclamer la bonne nouvelle. Avec quel résultat ? En 1944, nous étions moins de 110 000 prédicateurs du Royaume dans le monde. Aujourd’hui, nous sommes près de 8 millions ! (lire Isaïe 60:22). Ne sommes-nous pas heureux de pouvoir prêcher la bonne nouvelle dans un climat de paix ?

UNE RELATIVE FACILITÉ DE DÉPLACEMENT

8, 9. Quels progrès y a-t-il eu dans le domaine des transports, et comment nous ont-ils aidés dans notre œuvre ?

8 Les progrès dans le domaine des transports ont favorisé notre œuvre. En 1900, soit 21 ans après l’impression de la première Tour de Garde, les États-Unis ne comptaient que 8 000 automobiles et quelques centaines de kilomètres de routes carrossables. Actuellement, on recense dans le monde plus d’un milliard et demi de véhicules motorisés et des millions de kilomètres de bonnes routes. Routes et voitures permettent à beaucoup d’entre nous de communiquer la bonne nouvelle à des personnes vivant dans des régions reculées. Et même si, en raison d’un manque de moyens de transport, nous devons parcourir de longues distances à pied, nous ne ménageons pas nos efforts pour faire des disciples (Mat. 28:19, 20).

9 Bien d’autres moyens de transport se sont révélés très utiles pour notre œuvre. Camions, bateaux et trains permettent l’acheminement de publications bibliques vers des régions très isolées en quelques semaines seulement. L’avion, moyen de transport rapide, rend service à des surveillants de circonscription, à des membres de comités de filiale, à des missionnaires et à d’autres encore lorsqu’ils doivent assister à des assemblées ou s’acquitter d’autres responsabilités théocratiques. Les membres du Collège central et d’autres frères du siège mondial se rendent aussi en avion dans de nombreux pays pour encourager et enseigner leurs compagnons. Les progrès dans le domaine des transports favorisent ainsi l’unité du peuple de Jéhovah (Ps. 133:1-3).

LANGUES ET TRADUCTION

10. Pourquoi l’anglais est-il considéré comme une langue internationale ?

10 Au Ier siècle, le grec commun, ou koinè, était largement employé dans l’Empire romain. Existe-t-il aujourd’hui une langue aussi largement parlée ? Oui, l’anglais, répondraient beaucoup. On lit dans  Courrier international (04/2007) : « Environ un quart de la population mondiale est plus ou moins capable de communiquer en anglais. » La langue étrangère la plus enseignée est l’anglais, qui est utilisé mondialement pour communiquer dans les milieux commercial, politique, scientifique et technique.

11. Comment l’anglais a-t-il contribué à promouvoir le culte pur ?

11 L’utilisation généralisée de l’anglais a contribué à promouvoir le culte pur. Pendant des années, La Tour de Garde et d’autres publications bibliques étaient d’abord imprimées en anglais. C’est aussi la langue officielle au siège mondial des Témoins de Jéhovah. Et elle est généralement utilisée pour former les élèves au centre d’enseignement des Témoins de Jéhovah à Patterson, dans l’État de New York.

12. En combien de langues les serviteurs de Jéhovah ont-ils traduit leurs publications bibliques, et comment la technique a-t-elle rendu cela possible ?

12 Ayant l’honorable mission de prêcher la bonne nouvelle du Royaume aux gens de toutes les nations, nous traduisons nos publications en quelque 700 langues. Les progrès en informatique, y compris le développement du MEPS (système électronique d’édition multilingue), nous ont aidés dans cette vaste entreprise. Ainsi, le message du Royaume se répand et l’unité du peuple de Jéhovah sur terre est renforcée. Mais cette unité, nous la devons surtout au fait que nous parlons une langue très importante, la « langue pure » qu’est la vérité biblique (lire Tsephania 3:9).

LOIS ET DÉCISIONS JUDICIAIRES

13, 14. Comment des lois et décisions judiciaires ont-elles aidé les chrétiens d’aujourd’hui ?

13 Comme indiqué dans le précédent article, les premiers chrétiens ont tiré avantage de la loi romaine, qui était en vigueur dans tout l’empire. De même, les chrétiens d’aujourd’hui profitent des moyens juridiques à leur disposition. Par exemple, aux États-Unis, où se trouve notre siège mondial, la Constitution garantit la liberté de religion, d’expression et de rassemblement. Cela donne aux frères des États-Unis le droit de se réunir et d’examiner la Bible en toute liberté, et de faire connaître à d’autres ce qu’ils découvrent. Notons toutefois qu’ils ont dû faire reconnaître en justice leur liberté d’exercer certains droits (Phil. 1:7). Quand des procès ont été intentés contre les Témoins  de Jéhovah des États-Unis, leur droit de prêcher le Royaume a bien souvent été confirmé devant des juridictions d’appel.

14 Des tribunaux d’autres pays ont aussi statué en faveur de notre liberté de culte et de notre droit de prêcher en public. Dans certains cas, quand nous avons perdu des batailles juridiques, nous avons exercé des recours devant des juridictions internationales. Par exemple, en juin 2014, la Cour européenne des droits de l’homme avait déjà jugé en notre faveur 57 affaires ; ses décisions engagent tous les pays membres du Conseil de l’Europe. Même si nous sommes « les objets de la haine de toutes les nations », les tribunaux de nombreux pays ont jugé que nous avons le droit de pratiquer notre culte (Mat. 24:9).

D’AUTRES FACTEURS

Nous mettons à la disposition de personnes du monde entier des publications bibliques.

15. Quels progrès l’imprimerie a-t-elle faits, et comment cela nous a-t-il aidés ?

15 Les progrès de l’imprimerie ont favorisé la prédication de la bonne nouvelle dans le monde entier. Pendant des siècles, la presse à caractères mobiles, inventée par Gutenberg vers 1450, a très peu changé. Au cours des deux derniers siècles, cependant, le monde de l’imprimerie a connu des changements notables. Les presses sont désormais plus grandes, plus rapides et plus perfectionnées. La production de papier et la reliure coûtent moins cher. L’impression offset a remplacé l’impression typographique, accélérant la production et améliorant la qualité des illustrations. Quel effet cela a-t-il eu sur notre œuvre ? Juste un exemple : la première Tour de Garde (juillet 1879) a été imprimée à 6 000 exemplaires, sans illustration et en une seule langue, l’anglais. Aujourd’hui, 136 ans plus tard, plus de 50 millions d’exemplaires de chaque édition de La Tour de Garde sont imprimés et diffusés. Cette revue contient de magnifiques illustrations en couleur et elle est disponible en plus de 200 langues.

16. Quelles inventions nous ont aidés à prêcher sur la terre entière ? (voir illustration du titre).

16 Passons en revue quelques inventions des 200 dernières années, inventions que le peuple de Dieu a utilisées pour prêcher la bonne nouvelle. Nous avons parlé du train, de la voiture et de l’avion. Mais il y a aussi le vélo, la machine à écrire, les équipements pour le braille, le télégraphe, le téléphone, l’appareil photo, le magnétophone, le magnétoscope, la radio, la télévision, l’image animée, l’ordinateur, Internet... Ces inventions nous ont aidés, d’une façon ou d’une autre, à remplir notre mission de faire des disciples. Conformément à la prophétie selon laquelle le peuple de Jéhovah « téter[ait] le lait des nations », nous faisons un bon usage des ressources des nations. Nous nous servons notamment des outils et techniques modernes pour produire des bibles et des publications bibliques dans quantité de langues (lire Isaïe 60:16).

17. a) Que prouvent les faits ? b) Pourquoi Jéhovah nous permet-il d’être ses « compagnons de travail » ?

17 Les preuves de la bénédiction divine ne manquent pas. Évidemment, Jéhovah ne dépend pas de notre aide pour accomplir ses desseins. Pourtant, en Père aimant, il nous permet d’être ses « compagnons de travail », nous offrant ainsi la possibilité de manifester notre amour pour lui et pour notre prochain (1 Cor. 3:9 ; Marc 12:28-31). Tirons parti de toutes les occasions de proclamer le message du Royaume, l’œuvre la plus importante sur terre. Par-dessus tout, montrons à Jéhovah que nous lui sommes profondément reconnaissants de diriger et de bénir notre œuvre mondiale d’enseignement !

^ § 1 Les Étudiants de la Bible ont adopté le nom « Témoins de Jéhovah » en 1931 (Is. 43:10).