« Si Jéhovah lui-même ne garde la ville, c’est pour rien que la garde s’est tenue éveillée » (PS. 127:1b).

1, 2. a) Pourquoi 24 000 Israélites se sont-ils privés de merveilleuses bénédictions ? b) Quel intérêt cet évènement du passé présente-t-il pour nous ?

PEU avant que la nation d’Israël n’entre en Terre promise, plusieurs centaines d’hommes ont eu « des relations immorales avec les filles de Moab ». Résultat, Jéhovah a fait mourir 24 000 Israélites. Imagine ! Ils étaient sur le point de recevoir l’héritage tant attendu, et voilà que, pour avoir cédé à la tentation, ils se sont privés de merveilleuses bénédictions (Nomb. 25:1-5, 9).

2 Cet évènement désastreux a été mis par écrit « pour nous avertir, nous sur qui les fins des systèmes de choses sont arrivées » (1 Cor. 10:6-11). Étant aujourd’hui dans la phase finale des « derniers jours », les serviteurs de Dieu sont au seuil d’un monde nouveau juste (2 Tim. 3:1 ; 2 Pierre 3:13). Malheureusement, certains adorateurs de Jéhovah ont baissé leur garde. Ils ont été pris au piège de l’immoralité sexuelle et en ont récolté d’amères conséquences. Ils courent le risque de se priver de bienfaits éternels.

3. Pourquoi les conjoints ont-ils besoin de la direction et de la protection divines ? (voir illustration du titre).

3 Étant donné la déchéance morale actuelle, maris et  femmes ont besoin de la direction et de la protection divines s’ils ne veulent pas fournir « pour rien » des efforts visant à préserver leur union (lire Psaume 127:1). Voici différentes façons dont ils peuvent fortifier leur couple : en surveillant leur cœur, en resserrant leurs liens avec Dieu, en revêtant la personnalité nouvelle, en entretenant une communication constructive et en se rendant leur dû. Examinons-les une par une.

SURVEILLEZ VOTRE CŒUR

4. Qu’est-ce qui a amené certains chrétiens à pécher ?

4 Qu’est-ce qui peut mettre un chrétien sur le chemin de l’immoralité sexuelle ? En général, tout commence par les yeux. Jésus a expliqué : « Tout homme qui continue à regarder une femme de manière à éprouver une passion pour elle a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur » (Mat. 5:27, 28 ; 2 Pierre 2:14). De nombreux chrétiens ayant cédé au péché avaient affaibli leurs défenses morales par des lectures érotiques, ou en regardant de la pornographie ou des contenus choquants sur Internet. D’autres ont regardé des films, des pièces de théâtre ou des émissions montrant des scènes de sexe très crues. D’autres encore sont allés en boîte de nuit, ont assisté à des strip-teases ou se sont rendus dans des « instituts » proposant des massages sensuels.

5. Pourquoi devons-nous surveiller notre cœur ?

5 Certains cèdent au péché parce qu’ils recherchent l’attention de la mauvaise personne. Nous vivons dans un monde sans retenue, qui se complaît dans toutes sortes d’actes immoraux. Aussi il n’est que trop facile, influencé par un cœur trompeur et extrêmement mauvais, de nourrir des sentiments pour une autre personne que son conjoint (lire Jérémie 17:9, 10). Jésus a dit : « C’est du cœur que sortent raisonnements mauvais, meurtres, adultères, fornications » (Mat. 15:19).

6, 7. a) Sur quel chemin un chrétien peut-il être entraîné par son cœur trompeur ? b) Comment éviter l’écroulement moral ?

6 Une fois que des désirs immoraux ont pris racine dans leur cœur traître, deux êtres attirés l’un par l’autre peuvent en venir à aborder des sujets dont ils ne devraient parler qu’avec leur conjoint. Puis ils créent de plus en plus d’occasions d’être ensemble. Leurs rencontres, apparemment innocentes et prétendument accidentelles, sont de plus en plus fréquentes. À mesure que leurs sentiments se précisent, leurs défenses morales faiblissent. Plus ils avancent sur le chemin qui mène au péché, plus il leur est difficile de s’arrêter, même s’ils savent que ce qu’ils font est mal (Prov. 7:21, 22).

7 Les fortifications spirituelles s’effritent à mesure que, entraînées par des paroles et des désirs inconvenants, deux personnes ont des gestes d’affection qu’elles devraient réserver à leur conjoint : se tenir la main, s’embrasser, se caresser ou se toucher sensuellement. Elles finissent par se laisser « entraîner et séduire [« comme prendre à l’amorce », note] par [leur] propre désir ». Quand le désir a été fécondé, il « donne naissance au péché », dans ce cas précis à l’immoralité sexuelle (Jacq. 1:14, 15). Quel dommage ! Cet écroulement moral aurait pu être évité si les intéressés avaient permis à Jéhovah de fortifier leur respect pour le caractère sacré du mariage. Mais comment cultiver un tel respect ?

RESSERREZ VOS LIENS AVEC DIEU

8. Comment l’amitié avec Jéhovah nous protège-t-elle ?

8 (Lire Psaume 97:10.) L’amitié avec  Jéhovah est un moyen de défense capital. Découvrons les qualités attirantes de Dieu et efforçons-nous de « deven[ir] » ses « imitateurs », « comme des enfants bien-aimés » et de « continu[er] à marcher dans l’amour ». Nous aurons ainsi la force de rejeter la « fornication » et l’« impureté sous toutes ses formes » (Éph. 5:1-4). Sachant que « Dieu jugera fornicateurs et adultères », les conjoints font tout pour que leur union soit honorable et sans souillure (Héb. 13:4).

9. a) Qu’est-ce qui a aidé Joseph à résister à une tentation ? b) Que nous enseigne l’exemple de Joseph ?

9 Certains serviteurs de Dieu ont affaibli leurs défenses morales en fréquentant des collègues non Témoins en dehors des heures de travail. Mais les tentations peuvent aussi survenir pendant les heures de travail. C’est sur son lieu de travail qu’un beau jeune homme nommé Joseph s’est rendu compte qu’il plaisait à la femme de son employeur. Elle essayait de le séduire jour après jour. Finalement, « elle le saisit par son vêtement, en disant : “Couche avec moi !” » Mais Joseph s’est enfui. Face à cette tentation, qu’est-ce qui l’a aidé à garder intactes ses défenses spirituelles ? Ce qui a préservé sa pureté et son intégrité, c’est une solide détermination à ne pas détériorer sa relation avec Dieu. Cette position ferme lui a valu la perte de son emploi et un emprisonnement injuste. Mais Jéhovah l’a béni (Gen. 39:1-12 ; 41:38-43). Ainsi, que ce soit sur son lieu de travail ou ailleurs, un chrétien doit absolument fuir les situations où il risque d’être tenté de commettre un acte immoral.

REVÊTEZ LA PERSONNALITÉ NOUVELLE

10. Quelle protection la personnalité nouvelle nous procure-t-elle ?

10 La personnalité nouvelle étant « créée selon la volonté de Dieu dans une justice et une fidélité vraies », elle constitue un pan essentiel des fortifications spirituelles du couple (Éph. 4:24). Ceux qui la revêtent « [font] mourir » les membres de leur corps « pour ce qui est de la fornication, de l’impureté, des désirs sexuels, des envies nuisibles et de la convoitise » (lire Colossiens 3:5, 6). L’expression « faites mourir » indique que nous devons combattre énergiquement les désirs charnels immoraux. Nous devons être déterminés à fuir tout ce qui risque d’éveiller chez nous du désir pour une personne autre que notre conjoint (Job 31:1). Quand nous conformons notre vie à la volonté de Dieu, nous apprenons à « [avoir] en aversion ce qui est mauvais » et à « [nous] attache[r] à ce qui est bon » (Rom. 12:2, 9).

11. Comment la personnalité nouvelle peut-elle renforcer une union ?

11 La personnalité nouvelle reflète « l’image de Celui qui l’a créée », c’est-à-dire de Jéhovah lui-même (Col. 3:10). Quand ils renforcent leurs défenses morales en se revêtant des « tendres affections de la compassion, ainsi que de bonté, d’humilité, de douceur et de patience », que de bienfaits des conjoints récoltent ! (Col. 3:12). S’ils laissent « la paix du Christ dirig[er] [leurs] cœurs », leur vie de couple n’en est que plus harmonieuse (Col. 3:15). Et quand ils éprouvent l’un pour l’autre « une tendre affection », quelle satisfaction ils en retirent ! Chacun se fait alors une joie d’être le premier à témoigner de l’honneur à l’autre (Rom. 12:10).

12. Selon toi, quelles qualités sont indispensables au bonheur du couple ?

12 On a demandé à un couple quelles qualités contribuent à son bonheur. Sid, le mari, a répondu : « La principale, c’est l’amour ; nous le cultivons en  permanence. À notre avis, la douceur est également très importante. » Sa femme, Sonja, a abondé dans ce sens et a ajouté : « La bonté est évidemment une autre qualité indispensable. Nous nous efforçons aussi, même si ce n’est pas toujours facile, de faire preuve d’humilité. »

ENTRETENEZ UNE COMMUNICATION CONSTRUCTIVE

13. Quel est un des secrets de la stabilité du couple, et pourquoi ?

13 Se parler gentiment est sans aucun doute un des secrets de la stabilité du couple. Qu’il serait triste que des conjoints se parlent avec moins de respect qu’à un parfait inconnu, voire à leur animal domestique ! Un mari et une femme qui se parlent avec « amertume malveillante, et fureur, et colère, et cri, et injure » sapent les défenses spirituelles de leur couple (Éph. 4:31). Plutôt que de miner leur relation par des sarcasmes ou des reproches incessants, ils doivent la renforcer par des paroles empreintes de bonté, de douceur et de compassion (Éph. 4:32).

14. Quels comportements aurons-nous la sagesse de rejeter ?

14 La Bible dit qu’il y a « un temps pour se taire » (Eccl. 3:7). L’idée n’est pas de se murer dans un silence qui empêcherait la communication, indispensable dans le couple. « Dans ce genre de situation, dit une sœur allemande, se taire peut faire du mal au conjoint. » Elle ajoute cependant : « Même si, sous la pression, il n’est pas toujours facile de garder son calme, laisser exploser sa colère n’est pas bon parce qu’on dit ou fait alors des choses vexantes, qui ne font qu’aggraver la situation. » En réalité, les difficultés conjugales ne se règlent jamais par des cris ou le refus de parler. Par contre, quand ils font tout pour éviter les désaccords ou pour les empêcher de dégénérer en disputes interminables, les conjoints resserrent leurs liens.

15. Comment une communication de qualité peut-elle fortifier une union ?

15 Lorsque des conjoints se réservent du temps pour parler de ce qu’ils  pensent et ressentent, leur union se consolide. Et n’oublie pas que la forme a autant d’importance que le fond. C’est pourquoi, même dans les situations difficiles, efforce-toi d’avoir des propos agréables, tant par le ton de ta voix que par le choix de tes mots. Ton conjoint t’écoutera plus facilement (lire Colossiens 4:6). Un mari et une femme peuvent resserrer leurs liens par une communication de qualité, en se disant « quelque parole qui soit bonne pour bâtir quand il en est besoin, pour qu’elle communique » à l’autre « ce qui est favorable » (Éph. 4:29).

Les conjoints renforcent leurs liens grâce à une bonne communication (voir paragraphe 15).

RENDEZ-VOUS VOTRE DÛ

16, 17. Pourquoi est-il important que chaque conjoint soit attentif aux besoins affectifs et sexuels de l’autre ?

16 Les conjoints forgeront également un lien solide si chacun cherche l’avantage de l’autre, si chacun fait passer les intérêts de l’autre avant les siens (Phil. 2:3, 4). Chacun doit être attentif aux besoins affectifs et sexuels de l’autre (lire 1 Corinthiens 7:3, 4).

17 Malheureusement, certains ne sont pas très enclins à se montrer affectueux ou à avoir des relations intimes, et certains hommes ont tendance à penser que tendresse et virilité sont incompatibles. Pourtant, la Bible dit : « Maris, vivez [...] en montrant de la compréhension à votre femme » (1 Pierre 3:7, Segond 21). Le mari doit comprendre que le dû conjugal ne se limite pas aux relations sexuelles. La femme prendra probablement davantage plaisir à ces relations si le mari se montre tendre et affectueux en d’autres circonstances. Si chaque conjoint témoigne de l’amour et des égards à l’autre, chacun sera mieux en mesure de satisfaire les besoins affectifs et physiques de l’autre.

18. Comment maris et femmes peuvent-ils renforcer leurs liens ?

18 Bien que rien n’excuse l’infidélité conjugale, un manque de tendresse de la part d’un conjoint peut inciter l’autre à chercher de l’affection ailleurs (Prov. 5:18 ; Eccl. 9:9). La Bible dit donc aux couples : « Ne vous privez pas l’un l’autre de ce dû, si ce n’est d’un commun accord, pour un temps fixé. » Et voici la raison de cette mise en garde : « De peur que Satan ne vous tente continuellement à cause de votre manque de maîtrise » (1 Cor. 7:5). En effet, qu’il serait triste que des conjoints permettent à Satan d’exploiter leur « manque de maîtrise » et d’amener l’un d’eux à céder à l’adultère ! À l’inverse, si chaque conjoint cherche, « non pas son propre avantage, mais celui de l’autre » et si, par amour plutôt que par devoir, il rend à l’autre son dû, les relations intimes peuvent contribuer à renforcer le lien conjugal (1 Cor. 10:24).

CONTINUEZ À PROTÉGER VOTRE COUPLE

19. À quoi devrions-nous être résolus, et pourquoi ?

19 Nous sommes au seuil de la nouvelle terre, dans laquelle régnera la justice. C’est pourquoi céder à des désirs charnels serait aussi désastreux pour nous que ce péché l’a été pour les 24 000 Israélites dans les plaines de Moab. Après avoir rappelé cet évènement déplorable, la Parole de Dieu prévient : « Que celui qui pense être debout prenne garde de ne pas tomber » (1 Cor. 10:12). Qu’il est donc important que nous consolidions notre couple en restant fidèles à notre Père céleste et à notre conjoint ! (Mat. 19:5, 6). Aujourd’hui plus que jamais, il nous faut « fai[re] tout [n]otre possible pour être finalement trouvés par [Dieu] sans tache et sans défaut et dans la paix » (2 Pierre 3:13, 14).