« Il a été relevé » (MAT. 28:6).

1, 2. a) Qu’ont voulu savoir certains chefs religieux, et que leur a répondu Pierre ? (voir illustration du titre). b) D’où venait le courage de Pierre en la circonstance ?

PEU de jours après la mort de Jésus, l’apôtre Pierre se trouve face à des hommes hostiles et redoutables : des chefs religieux juifs puissants, ceux-là même qui ont conspiré la mort de Jésus. Ils exigent des explications. Pierre vient de guérir un homme boiteux de naissance, et ils veulent savoir par quelle puissance ou au nom de qui il a fait cela. L’apôtre leur répond courageusement : « Au nom de Jésus Christ le Nazaréen que vous avez attaché sur un poteau, mais que Dieu a relevé d’entre les morts, c’est par celui-ci que cet homme se tient ici devant vous en pleine santé » (Actes 4:5-10).

2 Précédemment, par peur, Pierre a renié Jésus à trois reprises (Marc 14:66-72). D’où lui vient donc ce courage, maintenant qu’il se tient devant les chefs religieux ? Il le doit en grande partie à l’esprit saint, mais aussi à sa certitude que Jésus a été ressuscité. Pourquoi était-il si convaincu que Jésus était vivant ? Et pourquoi pouvons-nous avoir la même conviction ?

3, 4. a) Quelles résurrections ont eu lieu avant la naissance des apôtres ? b) Quelles résurrections Jésus a-t-il accomplies ?

3 L’idée que les morts puissent revivre n’était pas nouvelle  pour les apôtres de Jésus ; des résurrections avaient eu lieu avant leur naissance. Ils savaient que Dieu avait donné aux prophètes Éliya et Élisha le pouvoir d’opérer de tels miracles (1 Rois 17:17-24 ; 2 Rois 4:32-37). Un mort était même revenu à la vie lorsque son cadavre, jeté dans une tombe, avait touché les ossements d’Élisha (2 Rois 13:20, 21). Les premiers chrétiens croyaient en ces récits bibliques, tout comme nous croyons en la Parole de Dieu.

4 Nous avons très probablement tous été émus en lisant les récits de résurrections accomplies par Jésus. Quand il a ramené à la vie le fils unique d’une veuve, elle a dû être stupéfaite (Luc 7:11-15). En une autre circonstance, il a ressuscité une fillette de 12 ans. Imagine la joie et l’émerveillement de ses parents ! (Luc 8:49-56). Imagine également la vive émotion de ceux qui ont vu Lazare sortir de la tombe vivant et bien portant ! (Jean 11:38-44).

CE QUE LA RÉSURRECTION DE JÉSUS AVAIT DE REMARQUABLE

5. En quoi la résurrection de Jésus diffère-t-elle des résurrections qui l’ont précédée ?

5 Les apôtres savaient que la résurrection de Jésus était différente de celles qui l’avaient précédée. Les humains qui avaient été ramenés à la vie avant lui l’avaient été avec un corps physique et ont fini par mourir de nouveau. Jésus a été ressuscité avec un corps spirituel impérissable (lire Actes 13:34). Pierre a écrit qu’il a « été mis à mort dans la chair, mais [...] rendu à la vie dans l’esprit ». De plus, « il est à la droite de Dieu, car il est allé au ciel ; et anges et autorités et puissances lui ont été soumis » (1 Pierre 3:18-22). Les résurrections précédentes étaient merveilleuses et miraculeuses, mais aucune n’était comparable à ce miracle suprême.

6. Quel effet la résurrection de Jésus a-t-elle eu sur ses disciples ?

6 La résurrection de Jésus a eu un effet considérable sur ses disciples. Il n’était plus mort, comme le croyaient ses ennemis. C’était un être spirituel puissant bien vivant, à qui aucun humain ne pouvait causer de tort. Sa résurrection a prouvé qu’il était le Fils de Dieu, ce qui a transformé le profond chagrin des disciples en une joie immense. Quant à leur peur, elle a fait place au courage. La résurrection de Jésus était un élément central du dessein de Jéhovah, et de la bonne nouvelle qu’ils ont proclamée en tous lieux avec hardiesse.

7. Que fait Jésus aujourd’hui, et quelles questions se posent ?

7 Les serviteurs de Jéhovah savent bien que Jésus n’a pas été qu’un grand homme. Il est aujourd’hui vivant et dirige une œuvre qui concerne tous les humains. À présent Roi du Royaume céleste de Dieu, il purifiera bientôt la terre de la méchanceté et la transformera en un paradis où les humains vivront éternellement (Luc 23:43). Rien de tout cela ne pourrait se produire si Jésus n’avait pas été ressuscité. Alors, quelles raisons avons-nous de croire qu’il a été relevé d’entre les morts ? Par ailleurs, quelle signification sa résurrection a-t-elle pour nous ?

JÉHOVAH DÉMONTRE SON POUVOIR SUR LA MORT

8, 9. a) Pourquoi les chefs religieux juifs ont-ils demandé à faire surveiller la tombe de Jésus ? b) Que s’est-il passé quand des femmes sont venues à la tombe ?

8 Après l’exécution de Jésus, les prêtres en chef et les Pharisiens sont allés dire à Pilate : « Monsieur, nous nous sommes rappelé que cet imposteur a dit, quand il vivait encore : “Après trois jours je dois être relevé.” Ordonne donc  qu’on s’assure de la tombe jusqu’au troisième jour, de peur que ses disciples ne viennent le dérober et ne disent au peuple : “Il a été relevé d’entre les morts !” et cette dernière imposture sera pire que la première. » Pilate leur a répondu : « Vous avez une garde. Allez, assurez-vous de la tombe comme vous l’entendez. » Et c’est exactement ce que les ennemis de Jésus ont fait (Mat. 27:62-66).

9 Le corps de Jésus avait été déposé dans une tombe creusée dans le roc, dont l’entrée avait été fermée par une grande pierre. Voilà où les chefs religieux juifs voulaient que Jésus demeure sans vie pour toujours. Mais Jéhovah envisageait tout autre chose. Quand Marie la Magdalène et l’autre Marie sont venues à la tombe le troisième jour, la pierre avait été roulée et un ange était assis dessus. Il les a invitées à regarder à l’intérieur de la tombe pour constater qu’elle était vide. « Il n’est pas ici, leur a-t-il dit, car il a été relevé » (Mat. 28:1-6). Oui, Jésus était vivant !

10. Quelles preuves de la résurrection de Jésus Paul a-t-il fournies ?

10 Les évènements des 40 jours suivants n’ont laissé planer aucun doute : Jésus avait bien été ressuscité. Récapitulant les preuves de cette résurrection, l’apôtre Paul a écrit aux Corinthiens : « Je vous ai transmis, parmi les premières choses, ce que j’ai reçu moi aussi : que Christ est mort pour nos péchés selon les Écritures ; et qu’il a été enterré, oui qu’il a été relevé le troisième jour selon les Écritures ; et qu’il est apparu à Céphas, puis aux douze. Après cela il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois, dont la plupart sont demeurés en vie jusqu’à présent, mais quelques-uns se sont endormis dans la mort. Après cela il est apparu à Jacques, puis à tous les apôtres ; mais, en tout dernier lieu, il m’est apparu à moi aussi, comme à quelqu’un qui est né avant terme » (1 Cor. 15:3-8).

POURQUOI NOUS SAVONS QUE JÉSUS A ÉTÉ RESSUSCITÉ

11. Pourquoi peut-on dire que la résurrection de Jésus a eu lieu « selon les Écritures » ?

11 Nous savons que Jésus a été relevé d’entre les morts parce que sa résurrection a eu lieu « selon les Écritures ». La Parole de Dieu avait prédit sa résurrection. Par exemple, David a écrit que le principal « fidèle » de Dieu ne serait pas abandonné dans la tombe (lire Psaume 16:10). Le jour de la Pentecôte 33 de n. è., l’apôtre Pierre a appliqué ce verset prophétique à Jésus. Il a déclaré : « [David] a vu d’avance la résurrection du Christ et en a parlé, disant qu’il n’a pas été abandonné à l’hadès et que sa chair n’a pas vu la corruption » (Actes 2:23-27, 31).

12. À qui Jésus ressuscité est-il apparu ?

12 Nous savons que Jésus a été ramené à la vie parce que nous en avons de nombreux témoignages. Sur une période de 40 jours, Jésus ressuscité est apparu à ses disciples dans le jardin où se trouvait sa tombe, sur la route d’Émmaüs et en d’autres lieux (Luc 24:13-15). Il a alors parlé à des personnes seules, dont Pierre, et à des groupes de personnes. Il est même apparu à une foule de plus de 500 personnes ! Des témoignages aussi abondants ne peuvent être pris à la légère.

13. Pourquoi le zèle des disciples prouvait-il leur conviction que Jésus avait été ressuscité ?

13 Nous savons que Jésus a été ressuscité en raison du zèle avec lequel ses disciples l’ont proclamé. Témoigner avec zèle de la résurrection du Christ les a exposés à la persécution, à la souffrance et à la mort. Si Jésus n’avait pas été relevé, si tout cela n’avait été qu’un canular, pourquoi Pierre aurait-il risqué  sa vie pour proclamer cette résurrection aux chefs religieux, qui haïssaient Jésus et avaient tramé sa mort ? Mais Pierre et les autres disciples étaient certains que Jésus était vivant et qu’il dirigeait l’œuvre voulue par Dieu. De plus, la résurrection de Jésus garantissait à ses disciples qu’eux aussi seraient ressuscités. Par exemple, Étienne est mort convaincu qu’il y aurait une résurrection (Actes 7:55-60).

14. Pourquoi es-tu convaincu que Jésus est vivant ?

14 Nous savons que Jésus a été ressuscité parce que nous avons la preuve qu’aujourd’hui il règne et qu’il est le Chef de la congrégation chrétienne. Cette preuve, c’est que le véritable christianisme s’étend. Connaîtrait-il cette prospérité si Jésus n’avait pas été ressuscité ? À vrai dire, nous n’aurions probablement jamais entendu parler de Jésus. Mais nous avons de solides raisons de croire qu’il est vivant, qu’il nous guide et nous dirige tandis que nous proclamons la bonne nouvelle en tous lieux.

CE QUE LA RÉSURRECTION DE JÉSUS SIGNIFIE POUR NOUS

15. Pourquoi la résurrection de Jésus nous donne-t-elle le courage de prêcher ?

15 La résurrection de Christ nous donne le courage de prêcher. Depuis 2 000 ans, les ennemis de Dieu recourent à toutes sortes d’armes pour stopper la prédication de la bonne nouvelle : apostasie, moqueries, émeutes, interdiction, torture et exécutions. Cependant, rien, aucune « arme [...] formée contre [nous] », n’arrête notre activité consistant à prêcher le Royaume et à faire des disciples (Is. 54:17). Nous ne redoutons pas les sous-fifres, ou esclaves, de Satan. Jésus est avec nous et nous soutient, comme il l’a promis (Mat. 28:20). Nous avons de bonnes raisons d’être sans crainte, car nos ennemis auront beau essayer, ils ne nous réduiront jamais au silence !

La résurrection de Jésus nous donne le courage de prêcher (voir paragraphe 15).

16, 17. a) En quoi la résurrection de Jésus confirme-t-elle l’exactitude de ses enseignements ? b) Selon Jean 11:25, quel pouvoir Dieu a-t-il accordé à Jésus ?

16 La résurrection de Jésus confirme l’exactitude de tous ses enseignements. Selon Paul, si Christ n’avait pas été relevé d’entre les morts, la foi et la prédication chrétiennes seraient vaines. Un bibliste a écrit : « Si Christ n’a pas été ressuscité, [...] les chrétiens ne sont plus que des dupes pitoyables, bernés par une supercherie monumentale. » Sans la résurrection de Jésus, les Évangiles ne sont plus que la triste histoire d’un homme bon et sage mis à mort par ses ennemis. Mais Christ a bel et bien été ressuscité, ce qui confirme l’exactitude de tout ce qu’il a enseigné, y compris concernant l’avenir (lire 1 Corinthiens 15:14, 15, 20).

17 Jésus a dit : « Je suis la résurrection et la vie. Qui exerce la foi en moi, même s’il meurt, prendra vie » (Jean 11:25). Cette déclaration saisissante se réalisera sans faute. Jéhovah a accordé à Jésus le pouvoir de ressusciter des morts pour la vie au ciel en tant qu’esprits, mais aussi des milliards d’autres, à qui s’offrira la perspective de vivre éternellement sur la terre. Le sacrifice propitiatoire et la résurrection de Jésus garantissent que la mort n’existera plus. Cette connaissance ne te donne-t-elle pas la force d’endurer n’importe quelle épreuve, voire d’affronter la mort avec courage ?

18. Que garantit la résurrection de Jésus ?

18 La résurrection de Jésus nous donne l’assurance que les habitants de la terre seront jugés selon les normes pleines d’amour de Jéhovah. Paul a déclaré à un groupe d’hommes et de femmes de l’Athènes antique : « [Dieu] va  juger la terre habitée avec justice par un homme qu’il a désigné, et il a procuré à tous les hommes une garantie en ce qu’il l’a ressuscité d’entre les morts » (Actes 17:31). En effet, Jésus est le Juge désigné par Dieu, et nous pouvons être sûrs qu’il jugera avec justice et amour (lire Isaïe 11:2-4).

19. Quelle influence la croyance en la résurrection de Christ a-t-elle sur nous ?

19 La croyance en la résurrection de Jésus nous pousse à faire la volonté de Dieu. Sans la mort sacrificielle et la résurrection de Jésus, nous serions toujours condamnés à mort en raison du péché (Rom. 5:12 ; 6:23). S’il n’était pas ressuscité, autant tenir ce raisonnement : « Mangeons et buvons, car demain il nous faudra mourir » (1 Cor. 15:32). Mais nous ne centrons pas notre vie sur les plaisirs. Nous chérissons plutôt l’espérance de la résurrection et avons de bonnes raisons de suivre la direction de Jéhovah en toutes choses.

20. Comment la résurrection de Jésus témoigne-t-elle de la grandeur de Dieu ?

20 La résurrection de Christ rend un témoignage silencieux, mais éloquent, à la grandeur de Jéhovah, qui « devient celui qui récompense ceux qui le cherchent réellement » (Héb. 11:6). En ressuscitant Jésus pour la vie céleste immortelle, Jéhovah a exercé une puissance et une sagesse extraordinaires ! Il a également montré sa capacité à réaliser toutes ses promesses. Notamment sa prophétie selon laquelle une « semence » (ou descendance) particulière jouerait un rôle capital dans le règlement de la question de la souveraineté universelle. La réalisation de cette promesse exigeait que Jésus meure et soit ramené à la vie (Gen. 3:15).

21. Que signifie pour toi l’espérance de la résurrection ?

21 N’es-tu pas reconnaissant à Jéhovah de nous avoir donné de solides raisons d’espérer en la résurrection ? Les Écritures nous promettent : « Voyez ! La tente de Dieu est avec les humains, et il résidera avec eux, et ils seront ses peuples. Et Dieu lui-même sera avec eux. Et il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus ; ni deuil, ni cri, ni douleur ne seront plus. Les choses anciennes ont disparu. » Celui qui a annoncé cette perspective magnifique à l’apôtre Jean lui a également dit : « Écris, parce que ces paroles sont fidèles et vraies. » Et qui lui a transmis cette révélation inspirée ? Nul autre que Jésus Christ, Jésus Christ ressuscité (Rév. 1:1 ; 21:3-5).