Aller au contenu

Aller au sommaire

« Tu dois aimer Jéhovah ton Dieu »

« Tu dois aimer Jéhovah ton Dieu »

« Tu dois aimer Jéhovah ton Dieu de tout ton cœur, et de toute ton âme, et de toute ta pensée » (MAT. 22:37).

1. Qu’est-ce qui a fait grandir l’amour entre le Père et le Fils ?

LE FILS de Jéhovah, Jésus Christ, a déclaré : « J’aime le Père » (Jean 14:31). Il a également dit : « Le Père a de l’affection pour le Fils » (Jean 5:20). Et ce n’est pas surprenant : Pendant les milliards d’années qu’a duré son existence préhumaine, Jésus a été l’« habile ouvrier » de Dieu (Prov. 8:30). En travaillant aux côtés du Père, le Fils a beaucoup appris sur ses qualités, ce qui lui a donné d’innombrables raisons de l’aimer. De toute évidence, cette étroite coopération a fait grandir leur amour mutuel.

2. a) Qu’est-ce que l’amour ? b) À quelles questions allons-nous répondre ?

2 L’amour est un sentiment d’affection profonde. Le psalmiste David a chanté : « J’aurai de l’affection pour toi, ô Jéhovah ma force ! » (Ps. 18:1). C’est ce que nous devrions éprouver pour Jéhovah, car il a lui-même de l’affection pour nous. Si nous lui obéissons, il nous manifestera son amour (lire Deutéronome 7:12, 13). Mais peut-on vraiment aimer un Dieu qu’on ne voit pas ? Que signifie aimer Jéhovah ? Pourquoi devons-nous l’aimer ? Enfin, comment lui montrer que nous l’aimons ?

POURQUOI NOUS POUVONS AIMER DIEU

3, 4. Pourquoi nous est-il possible d’aimer Jéhovah ?

3 « Dieu est un Esprit », donc un être invisible (Jean 4:24).  Pourtant, il est possible de l’aimer. D’ailleurs, les Écritures nous demandent d’exprimer cet amour. Moïse a dit au peuple d’Israël : « Tu dois aimer Jéhovah ton Dieu de tout ton cœur, et de toute ton âme, et de toute ta force vitale » (Deut. 6:5).

4 Pourquoi est-il possible d’aimer profondément Dieu ? Parce qu’il nous a créés avec un besoin de spiritualité et la faculté d’exprimer de l’amour. Lorsque notre besoin de spiritualité est correctement satisfait, notre amour pour Jéhovah grandit et notre bonheur dispose d’un fondement solide. « Heureux ceux qui sont conscients de leur pauvreté spirituelle, a dit Jésus, puisque le royaume des cieux leur appartient » (Mat. 5:3). À propos de ce que certains appellent le besoin inné chez l’homme d’adorer, un auteur a écrit : « Nous devrions être pénétrés de crainte, d’émerveillement et de vénération en constatant chez l’homme l’universalité de la recherche d’un être suprême et de la croyance en un tel être » (L’homme n’est pas un être indépendant [angl.], de A. Morrison).

5. Comment savons-nous qu’il n’est pas vain de chercher Dieu ?

5 Est-il vain de chercher Dieu ? Non, car il veut que nous le trouvions. C’est ce que l’apôtre Paul a expliqué à des personnes réunies à l’Aréopage. Sur une colline voisine plus élevée se voit nettement le Parthénon, un temple dédié à Athéna, déesse protectrice de l’Athènes antique. Imagine que tu aies été présent : Paul parle du « Dieu qui a fait le monde et toutes les choses qui s’y trouvent », puis explique que ce Dieu « n’habite pas dans des temples faits à la main ». Il ajoute : « [Dieu] a fait d’un seul homme toutes les nations des hommes, pour habiter sur toute la surface de la terre, et il a établi les temps fixés et les limites assignées de la demeure des hommes, pour qu’ils cherchent Dieu, si toutefois ils le cherchent à tâtons et le trouvent réellement, bien qu’en fait il ne soit pas loin de chacun de nous » (Actes 17:24-27). Oui, on peut trouver Dieu. Plus de sept millions et demi de Témoins de Jéhovah l’ont « trouv[é] réellement », et l’aiment sincèrement.

CE QUE SIGNIFIE AIMER DIEU

6. Selon Jésus, quel est « le plus grand et le premier commandement » ?

6 Notre amour pour Jéhovah doit venir du cœur. C’est ce que Jésus a expliqué à un Pharisien qui lui demandait : « Enseignant, quel est le plus grand commandement dans la Loi ? » Jésus a répondu : « “Tu dois aimer Jéhovah ton Dieu de tout ton cœur, et de toute ton âme, et de toute ta pensée.” C’est là le plus grand et le premier commandement » (Mat. 22:34-38).

7. Que signifie aimer Dieu a) de tout notre cœur, b) de toute notre âme et c) de toute notre pensée ?

7 Qu’entendait Jésus par aimer Dieu « de tout [son] cœur » ? Que nous devons l’aimer de tout notre cœur symbolique, lequel englobe nos désirs, nos émotions et nos sentiments. Nous devons aussi l’aimer « de toute [notre] âme », c’est-à-dire de tout notre être. Enfin, nous devons l’aimer « de toute [notre] pensée », autrement dit avec toute notre intelligence. En résumé, nous devons aimer Jéhovah pleinement, sans réserve.

8. Si nous aimons Dieu sans réserve, à quoi nous sentirons-nous poussés ?

8 Si nous aimons Jéhovah de tout notre cœur, de toute notre âme et de toute notre pensée, nous étudierons sa Parole assidûment, nous servirons ses desseins sans réserve et nous proclamerons la bonne nouvelle du Royaume avec zèle (Mat. 24:14 ; Rom. 12:1, 2). Si nous l’aimons vraiment, nous serons de plus en plus proches de lui (Jacq. 4:8). Évidemment, il est impossible d’énumérer toutes les raisons que nous avons de l’aimer. Mais passons-en quelques-unes en revue.

 DES RAISONS D’AIMER JÉHOVAH

9. Quelle est une première raison d’aimer Jéhovah ?

9 C’est notre Créateur et Celui qui pourvoit à nos besoins. « Par lui nous avons la vie et nous nous mouvons et nous existons », dit Paul (Actes 17:28). Jéhovah nous a donné une magnifique demeure terrestre (Ps. 115:16). Il nous fournit également la nourriture et d’autres choses nécessaires à notre maintien en vie. C’est pourquoi Paul a pu dire aux habitants idolâtres de Lystres : « Le Dieu vivant [...] ne [s’est] pas laissé lui-même sans témoignage en ce qu’il a fait du bien, vous donnant du ciel pluies et saisons fécondes, comblant vos cœurs de nourriture et de gaieté » (Actes 14:15-17). N’est-ce pas là une raison d’aimer notre Grand Créateur, qui pourvoit avec tant de bonté à nos besoins ? (Eccl. 12:1).

10. Comment devrions-nous réagir à la disposition que Dieu a prise pour supprimer le péché et la mort ?

10 Il a rendu possible l’élimination du péché et de la mort légués par Adam (Rom. 5:12). En effet, « Dieu nous recommande son propre amour en ce que — alors que nous étions encore pécheurs — Christ est mort pour nous » (Rom. 5:8). Nul doute que notre cœur déborde d’amour pour Jéhovah, qui a permis que nous obtenions le pardon de nos péchés si nous sommes repentants et exerçons la foi dans le sacrifice rédempteur de Jésus (Jean 3:16).

11, 12. Quels espoirs Jéhovah nous donne-t-il ?

11 Il « donne l’espérance [qui nous remplit] de toute joie et paix » (Rom. 15:13). L’espérance que Dieu donne nous permet d’endurer les épreuves que subit notre foi. Les oints qui se montrent « fidèle[s] jusqu’à la mort » recevront au ciel « la couronne de vie » (Rév. 2:10). Les chrétiens qui ont l’espérance terrestre et qui restent intègres connaîtront des bienfaits éternels dans le Paradis planétaire promis (Luc 23:43). Que suscite naturellement en nous une telle perspective ? Ne nous remplit-elle pas de joie et de paix, mais aussi d’amour pour l’Auteur de « tout beau don et [de] tout présent parfait ? » (Jacq. 1:17).

12 Il nous donne l’espérance réconfortante de la résurrection (Actes 24:15). Bien sûr, la mort d’un être cher nous attriste profondément. Mais grâce à l’espoir de la résurrection, nous « ne [n]ous afflig[eons] pas comme s’affligent aussi les autres qui n’ont pas d’espérance » (1 Thess. 4:13). Le Dieu d’amour a hâte de ressusciter les morts, surtout ses fidèles serviteurs, comme Job (Job 14:15). Imagine les joyeuses retrouvailles quand les morts reviendront à la vie sur terre ! Cette merveilleuse espérance de la résurrection nous remplit d’amour pour notre Père céleste.

13. Quelles preuves avons-nous que Dieu se soucie réellement de nous ?

13 Il se soucie réellement de nous (lire Psaume 34:6, 18, 19 ; 1 Pierre 5:6, 7). Sachant que Dieu est toujours prêt à venir en aide à ceux qui lui sont fidèles, nous nous sentons en sécurité dans le « troupeau de [s]on pâturage » (Ps. 79:13). Ce que Jéhovah fera pour nous grâce au Royaume messianique est une autre preuve de son amour. Quand Jésus Christ, le roi qu’il a choisi, aura débarrassé la terre de la violence, de l’oppression et de la méchanceté, l’humanité obéissante connaîtra une paix et une prospérité durables (Ps. 72:7, 12-14, 16). Ces perspectives ne te donnent-elles pas des raisons d’aimer Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de toute ta pensée ? (Luc 10:27).

14. Quel honneur inestimable Jéhovah nous accorde-t-il ?

14 Il nous accorde l’honneur inestimable d’être ses Témoins (Is. 43:10-12). Nous aimons aussi Dieu parce qu’il nous offre la possibilité de soutenir sa souveraineté et d’apporter, dans ce monde en proie au trouble, une véritable espérance à notre prochain. De plus, nous parlons avec foi  et conviction parce que la bonne nouvelle que nous annonçons est fondée sur la Parole du vrai Dieu, dont les promesses, porteuses d’espoir, se réalisent toujours (lire Josué 21:45 ; 23:14). Bien sûr, nous pourrions énumérer quantité d’autres raisons d’aimer Jéhovah. Mais comment lui manifester cet amour ?

DES MANIÈRES DE MONTRER À DIEU QUE NOUS L’AIMONS

15. Que nous apportent l’étude et l’application de la Parole de Dieu ?

15 Étudions et appliquons la Bible avec sérieux. Nous montrons ainsi que nous aimons Jéhovah et que nous voulons faire de sa Parole une « lumière pour [notre] route » (Ps. 119:105). Quand nous sommes dans l’angoisse, puisons du réconfort dans des affirmations comme celle-ci : « Un cœur brisé et broyé, ô Dieu, tu ne le mépriseras pas. » « Ta bonté de cœur, ô Jéhovah, m’a soutenu sans relâche. Quand mes pensées troublantes se multiplièrent au-dedans de moi, tes consolations se mirent à cajoler mon âme » (Ps. 51:17 ; 94:18, 19). Jéhovah témoigne de la pitié à ceux qui souffrent et Jésus éprouve le même sentiment pour les humains (Is. 49:13 ; Mat. 15:32). L’étude de la Bible nous convaincra si intimement que Jéhovah se soucie de nous que, en retour, nous nous sentirons poussés à l’aimer profondément.

16. Pourquoi prier régulièrement peut-il renforcer notre amour pour Dieu ?

16 Prions Dieu régulièrement. Plus nous prions, plus nous nous rapprochons de Celui « qui enten[d] la prière » (Ps. 65:2). Quand nous discernons que Dieu est en train de répondre à nos prières, nous l’aimons davantage encore. Par exemple, nous avons peut-être constaté qu’il ne permet pas que nous soyons tentés au-delà de ce que nous pouvons supporter (1 Cor. 10:13). Quand nous sommes anxieux et que nous le supplions avec ferveur, nous éprouvons certainement l’incomparable « paix de Dieu » (Phil. 4:6, 7). Il nous arrive peut-être de prier mentalement, comme l’a fait Nehémia, et de nous rendre compte que notre prière reçoit une réponse (Neh. 2:1-6). Lorsque nous « persévér[ons] dans la prière » et que nous constatons que Jéhovah exauce nos requêtes, notre amour pour lui se renforce, mais aussi notre conviction qu’il nous aidera à  surmonter d’autres épreuves visant notre foi (Rom. 12:12).

17. Si nous aimons Dieu, comment considérerons-nous l’assistance aux réunions ?

17 Ayons l’habitude d’assister aux réunions et aux assemblées chrétiennes (Héb. 10:24, 25). Les Israélites se rassemblaient pour écouter Jéhovah et apprendre à le connaître afin de le révérer et d’appliquer sa Loi (Deut. 31:12). Si nous aimons vraiment Jéhovah, faire sa volonté ne sera pas pesant (lire 1 Jean 5:3). Nous ne voulons surtout pas perdre l’amour que nous avions pour lui au début (Rév. 2:4). Alors, ne laissons rien nous amener à prendre à la légère l’assistance aux réunions.

18. En rapport avec la bonne nouvelle, à quoi nous pousse l’amour pour Dieu ?

18 Prêchons avec zèle « la vérité de la bonne nouvelle » (Gal. 2:5). L’amour pour Dieu nous pousse à parler du Royaume messianique de son cher Fils, qui, à Har-Maguédôn, « [s’avancera] dans la cause de la vérité » (Ps. 45:4 ; Rév. 16:14, 16). Quelle joie de participer à cette œuvre d’enseignement, d’aider notre prochain à découvrir l’amour de Dieu et sa promesse d’un monde nouveau ! (Mat. 28:19, 20).

19. Pourquoi devons-nous apprécier les dispositions prises par Jéhovah pour faire paître son troupeau ?

19 Apprécions les dispositions prises par Jéhovah pour faire paître son troupeau (Actes 20:28). Jéhovah, qui agit toujours dans notre intérêt, a établi des anciens dans les congrégations. Ces frères sont « comme une cachette contre le vent et une retraite contre la tempête de pluie, comme des ruisseaux d’eau dans une terre aride, comme l’ombre d’un rocher massif dans une terre épuisée » (Is. 32:1, 2). Face à un vent violent ou sous une pluie glaciale, ne sommes-nous pas heureux de trouver un abri ? Quand le soleil est brûlant, n’apprécions-nous pas l’ombre d’un rocher ? Ces expressions imagées nous aident à comprendre que les anciens nous apportent l’aide et le réconfort spirituels dont nous avons besoin. En obéissant à ceux qui nous dirigent, nous montrons que nous apprécions ces « dons en hommes » et que nous aimons Dieu et son Fils, Jésus, le Chef de la congrégation (Éph. 4:8 ; 5:23 ; Héb. 13:17).

Jéhovah a établi des bergers qui s’intéressent sincèrement au troupeau (voir paragraphe 19).

CONTINUE DE RENFORCER TON AMOUR POUR DIEU

20. Si tu aimes Dieu, à quoi te pousseront les paroles de Jacques 1:22-25 ?

20 Si tu entretiens avec Jéhovah une relation empreinte d’amour, tu seras un « pratiquan[t] de la parole, et pas seulement [un] auditeu[r] » (lire Jacques 1:22-25). La foi d’un « pratiquant » produit des œuvres telles qu’une prédication zélée et la participation aux réunions chrétiennes. Si tu aimes réellement Dieu, tu obéiras à sa loi « parfaite », laquelle englobe tout ce qu’il réclame de toi (Ps. 19:7-11).

21. À quoi tes prières sincères sont-elles comparables ?

21 L’amour pour Jéhovah Dieu t’incitera à le prier souvent et du fond du cœur. Faisant de toute évidence allusion à l’encens qui, sous l’alliance de la Loi, était brûlé quotidiennement, David a chanté : « Que ma prière soit préparée comme l’encens devant toi [Jéhovah], l’élévation de mes paumes comme l’offrande de grain du soir » (Ps. 141:2 ; Ex. 30:7, 8). De même, que tes requêtes humbles, tes supplications ferventes, et tes louanges et actions de grâce sincères soient comme l’encens de bonne odeur, qui représente les prières que Dieu agrée ! (Rév. 5:8).

22. De quelle sorte d’amour allons-nous parler maintenant ?

22 Jésus a dit que nous devons aimer Dieu, mais aussi notre prochain (Mat. 22:37-39). Comme nous allons le voir en poursuivant notre examen de cette qualité, notre amour pour Jéhovah et pour ses principes nous aidera à entretenir de bonnes relations avec notre prochain et à lui témoigner de l’amour.