« Jeunes gens et vous aussi, vierges, [...] loue[z] le nom de Jéhovah » (PS. 148:12, 13).

1. Quelles joies de nombreux jeunes chrétiens connaissent-ils ?

NOUS vivons une époque décisive et sans précédent. Par millions, des personnes de toutes nations se tournent vers le vrai culte (Rév. 7:9, 10). Alors qu’ils aident leur prochain à comprendre les vérités bibliques salvatrices, de nombreux jeunes vivent des moments exaltants (Rév. 22:17). Certains conduisent des études bibliques, activité qui permet aux gens d’améliorer leur qualité de vie. D’autres annoncent avec zèle la bonne nouvelle à des communautés d’expression étrangère (Ps. 110:3 ; Is. 52:7). Comment pourrais-tu accroître ta joie de participer à l’œuvre du peuple de Jéhovah ?

2. Comment l’exemple de Timothée montre-t-il que Jéhovah veut confier des responsabilités aux jeunes ? (voir illustration du titre).

2 Toi qui es jeune, tu peux faire des choix qui t’ouvriront des perspectives réjouissantes au service de Dieu. Timothée, qui vivait à Lystres, a manifestement fait de bons choix grâce auxquels il a reçu une affectation missionnaire alors qu’il devait avoir la vingtaine (Actes 16:1-3). Il semble que seulement quelques mois plus tard, l’apôtre Paul, qui avait été contraint de quitter la toute jeune congrégation de Thessalonique en raison d’une violente opposition, a confié à Timothée la mission d’y retourner pour fortifier les frères (Actes 17:5-15 ; 1 Thess. 3:1, 2, 6). Imagine ce qu’a dû ressentir le  jeune homme en recevant cette affectation !

LE PLUS IMPORTANT DES CHOIX

3. Quelle est la plus importante de toutes tes décisions, et quand peux-tu la prendre ?

3 La jeunesse est une époque où l’on prend des décisions importantes. Mais aucune ne l’est plus que celle de servir Jéhovah. Quel est le meilleur moment pour faire ce choix ? Jéhovah dit : « Souviens-toi [...] de ton Grand Créateur aux jours de ton adolescence » (Eccl. 12:1). La seule façon valable de « se souvenir » de Jéhovah est de le servir pleinement (Deut. 10:12). Ta décision de le servir de tout ton cœur est la plus importante de toutes celles que tu prendras. Elle influencera toute ta vie (Ps. 71:5).

4. Quelles décisions importantes influenceront ton service pour Dieu ?

4 Bien sûr, ton choix de servir Jéhovah n’est pas le seul qui influera sur ton avenir. Par exemple, peut-être te demandes-tu si tu te marieras et avec qui, ou encore comment tu gagneras ta vie. Ce sont des décisions essentielles, mais celle de servir Jéhovah le plus pleinement possible devrait être prise avant toutes les autres (Deut. 30:19, 20). Pourquoi ? Parce que ces décisions sont étroitement liées. Ce que tu décides concernant le mariage et l’emploi aura une incidence sur ton service pour Dieu (cf. Luc 14:16-20). Inversement, ton désir de servir Dieu aura une incidence sur tes choix relatifs au mariage et à l’emploi. Donc prends d’abord les décisions les plus importantes (Phil. 1:10).

QUE FERAS-TU DURANT TA JEUNESSE ?

5, 6. Raconte un fait illustrant que de bons choix peuvent donner accès à de belles expériences (voir aussi l’article « Mon choix de petit garçon »).

5 Une fois que tu as choisi de servir Dieu, tu peux songer à ce qu’il attend de toi et décider comment tu le serviras. Un frère japonais écrit : « Un jour, j’avais alors 14 ans, je prêchais avec un ancien de ma congrégation qui a remarqué que je n’aimais pas la prédication. Il m’a dit gentiment : “Rentre chez toi, Yuichiro. Assieds-toi à ton bureau et réfléchis sérieusement à ce que Jéhovah fait pour toi.” J’ai fait ce qu’il m’a dit. J’ai même réfléchi et prié pendant plusieurs jours. Peu à peu, j’ai changé d’état d’esprit. Assez rapidement, je me suis rendu compte que j’aimais servir Jéhovah. La lecture d’articles parlant de missionnaires a fait naître en moi l’envie de le servir plus pleinement.

6 « J’ai décidé de faire des choix qui me permettraient un jour de servir Jéhovah à l’étranger. Par exemple, j’ai pris des cours d’anglais. À la fin de mes études, j’ai choisi d’enseigner l’anglais à temps partiel afin d’être pionnier. À 20 ans, je me suis mis à apprendre le mongol et j’ai eu l’occasion de faire connaissance avec un groupe d’expression mongole. Deux ans plus tard, en 2007, je me suis rendu en Mongolie. En prêchant avec des pionniers, j’ai vu que beaucoup de personnes cherchaient la vérité. Alors j’ai voulu m’installer dans cette région pour apporter mon aide. Je suis retourné au Japon pour m’y préparer. Depuis avril 2008, je suis pionnier en Mongolie. La vie n’y est pas facile. Mais les gens sont réceptifs à la bonne nouvelle, et je peux les aider à s’approcher de Jéhovah. Je pense avoir choisi le meilleur mode de vie qui soit. »

7. Quel genre de choix nous appartient, et quel exemple Moïse nous a-t-il laissé ?

7 Chacun doit décider comment il mènera sa vie de Témoin de Jéhovah (Jos. 24:15). C’est à toi de voir si tu te marieras et avec qui, ou quel métier tu exerceras. Choisiras-tu un emploi qui ne nécessite qu’une formation courte ? Jeunes chrétiens, vous êtes nombreux dans  le monde. Certains d’entre vous vivent dans des villages pauvres, d’autres dans des villes prospères. Vos personnalités, vos capacités, votre expérience, vos centres d’intérêt et vos objectifs spirituels diffèrent beaucoup. Vos différences sont probablement aussi grandes que celles qui opposaient Moïse et les autres jeunes Hébreux de l’Égypte antique. Le jeune Moïse jouissait de tous les avantages de la vie à la cour, alors que d’autres Hébreux étaient esclaves (Ex. 1:13, 14 ; Actes 7:21, 22). Comme toi, ils vivaient une époque décisive (Ex. 19:4-6). Chacun d’eux devait choisir ce qu’il ferait de sa vie. Moïse a fait le bon choix (lire Hébreux 11:24-27).

8. De quelle aide disposent les jeunes qui réfléchissent à ce qu’ils vont faire de leur vie ?

8 Jéhovah t’aide à faire de bons choix durant ta jeunesse. Il donne des conseils sous forme de principes que tu peux appliquer à ta propre situation (Ps. 32:8). De plus, tes parents Témoins et les anciens de la congrégation peuvent t’aider à réfléchir à la façon de les mettre en pratique (Prov. 1:8, 9). Examinons trois principes bibliques fondamentaux grâce auxquels tu prendras de sages décisions qui t’assureront un bel avenir.

TROIS GRANDS PRINCIPES BIBLIQUES

9. a) Quelle preuve de respect Jéhovah nous donne-t-il ? b) Si tu cherches d’abord le Royaume, quelles occasions s’offriront à toi ?

9 Cherche d’abord le Royaume et la justice de Dieu (lire Matthieu 6:19-21, 24-26, 31-34). Jéhovah nous donne la liberté de choix, preuve du respect qu’il nous porte. Il ne dit pas combien de jeunes années tu devrais consacrer à la prédication du Royaume. Par contre, Jésus te donne ce principe : cherche d’abord le Royaume. La façon dont tu l’appliques peut t’offrir des occasions d’exprimer ton amour pour Dieu, ton intérêt pour ton prochain et ta reconnaissance pour l’espérance de la vie éternelle. Demande-toi si tes choix relatifs au mariage ou à l’emploi t’amèneront à t’inquiéter au sujet de biens matériels ou s’ils révéleront ton zèle pour le Royaume et la justice de Dieu.

10. Qu’est-ce qui rendait Jésus heureux, et comment faire des choix qui te rendront heureux ?

10 Trouve de la joie à servir ton prochain (lire Actes 20:20, 21, 24, 35). Dans sa bonté, Jésus nous a enseigné ce principe fondamental. Lui-même était très heureux parce qu’il faisait la volonté de son Père plutôt que la sienne. Il se réjouissait de voir les humbles accepter la bonne nouvelle (Luc 10:21 ; Jean 4:34). Peut-être as-tu déjà connu le bonheur qu’on éprouve à faire du bien à son prochain. Si, quand tu prends des décisions importantes, tu te laisses guider par ce principe, nul doute que tu seras heureux et que tu réjouiras Jéhovah (Prov. 27:11).

11. Pourquoi Barouk a-t-il perdu sa joie, et quel conseil Jéhovah lui a-t-il donné ?

11 Notre plus grand bonheur est de servir Jéhovah (Prov. 16:20). Apparemment, Barouk, le secrétaire de Jérémie, l’avait oublié. À un moment de sa vie, il n’a plus éprouvé de plaisir à servir Jéhovah. Jéhovah lui a dit : « Tu ne cesses de chercher pour toi de grandes choses. Ne continue pas à chercher. Car voici que je fais venir un malheur sur toute chair [...] et vraiment je te donnerai ton âme pour butin dans tous les lieux où tu iras » (Jér. 45:3, 5). Qu’en penses-tu ? Qu’est-ce qui rendrait Barouk heureux : chercher de grandes choses ou survivre à la destruction de Jérusalem pour s’être montré fidèle à Dieu ? (Jacq. 1:12).

12. Ramiro a fait un choix grâce auquel il mène une vie heureuse. Lequel ?

12 Parlons de Ramiro, qui trouve de la joie à servir son prochain. Il raconte : « Je suis né dans une famille pauvre  d’un village des Andes. Alors, quand mon frère aîné m’a proposé de me payer des études universitaires, c’était l’occasion rêvée. Mais je m’étais récemment fait baptiser Témoin de Jéhovah et j’avais reçu une autre offre : un pionnier m’invitait à aller prêcher avec lui dans une petite ville. C’est ce que j’ai fait et, pour subvenir à mes besoins, j’ai appris à couper les cheveux puis ouvert un salon de coiffure. Dans ce territoire, beaucoup de gens acceptaient avec joie d’étudier la Bible. Plus tard, j’ai rejoint une congrégation nouvellement formée où l’on parle une langue indigène. Je sers Jéhovah à plein temps depuis maintenant dix ans. Aucune profession ne pourrait me procurer la joie que j’éprouve à enseigner la bonne nouvelle aux gens dans leur langue maternelle. »

Ramiro est heureux de servir Jéhovah depuis sa jeunesse (voir paragraphe 12).

13. Pourquoi la jeunesse est-elle une excellente période pour servir Jéhovah pleinement ?

13 Sers Jéhovah durant ta jeunesse (lire Ecclésiaste 12:1). Ne pense pas qu’avant de servir Jéhovah, il te faut d’abord trouver un bon travail. La jeunesse est une excellente période pour commencer à servir Jéhovah pleinement. En général, quand on est jeune, on a relativement peu de responsabilités familiales et la santé et la vigueur pour accepter des affectations prenantes. Qu’aimerais-tu faire pour Jéhovah durant ta jeunesse : Être pionnier ? Prêcher à des communautés étrangères ? Faire plus dans ta congrégation ? Quel que soit ton objectif, il te faudra gagner ta vie. Combien d’années d’études te le permettront ? Que choisiras-tu ?

FAIS DES CHOIX GUIDÉS PAR LES PRINCIPES BIBLIQUES

14. À quoi faut-il faire attention quand on fait des projets d’avenir ?

14 Les trois principes bibliques qui précèdent peuvent t’aider à déterminer le genre d’emploi qui te conviendra. Bien  sûr, un conseiller d’orientation est bien placé pour te dire dans quelle branche tu trouveras facilement du travail dans ta région. Un organisme public saura également te renseigner sur les offres dans ta région ou dans celle où tu souhaites servir Dieu. De telles sources de renseignements sont utiles, mais attention : les gens qui n’aiment pas Jéhovah peuvent essayer de semer en toi l’amour pour le monde (1 Jean 2:15-17). En voyant ce qu’offre le monde, ton cœur peut facilement te tromper (lire Proverbes 14:15 ; Jér. 17:9).

15, 16. Qui est le mieux placé pour te guider dans le choix d’un emploi ?

15 Une fois que tu as cerné les possibilités d’emploi qui s’offrent à toi, tu as besoin de conseils avisés (Prov. 1:5). Qui peut t’aider à évaluer ces possibilités à la lumière des principes bibliques ? Écoute des personnes qui aiment Jéhovah, qui t’aiment, qui te connaissent bien et connaissent bien ta situation. Elles t’aideront à analyser tes aptitudes et tes mobiles. Leurs conseils t’inciteront peut-être à revoir tes objectifs. Si tes parents aiment Jéhovah, tu as là de précieux alliés ! Quant aux anciens de ta congrégation, ils ont les qualités spirituelles requises pour te guider. Parle également avec des pionniers et des surveillants itinérants : Pourquoi ont-ils choisi le service à plein temps ? Comment sont-ils devenus pionniers et comment subviennent-ils à leurs besoins ? Quelle satisfaction retirent-ils de leur ministère ? (Prov. 15:22).

16 Ceux qui te connaissent vraiment te conseilleront avec discernement. Suppose que tu veuilles abandonner le lycée et être pionnier surtout parce que tu n’aimes pas fournir les efforts qu’exige la scolarité. Une personne qui t’aime le discernera peut-être et t’aidera à comprendre que la scolarité peut t’apprendre à ne pas abandonner rapidement, une qualité indispensable à celui qui veut servir Jéhovah pleinement (Ps. 141:5 ; Prov. 6:6-10).

17. De quelle sorte de décisions devons-nous nous garder ?

17 Tôt ou tard, notre foi sera menacée par des influences visant à nous éloigner de Jéhovah (1 Cor. 15:33 ; Col. 2:8). Mais certains types d’emploi nous exposent plus que d’autres. Connais-tu des compagnons qui, pour avoir choisi tel emploi, ont « fait naufrage en ce qui concerne leur foi » ? (1 Tim. 1:19). Ce serait assurément sage de ne pas prendre de décisions qui mettent en danger tes relations avec Dieu (Prov. 22:3).

JEUNE, CHRÉTIEN ET HEUREUX

18, 19. Que devrait faire celui qui n’éprouve pas le désir de servir Jéhovah ?

18 Si tu cultives le désir de servir Jéhovah, saisis les occasions qui s’offrent à ses jeunes serviteurs. Fais des choix qui te permettront de servir Jéhovah en cette époque passionnante (Ps. 148:12, 13).

19 Et si tu n’éprouves pas le désir de servir Jéhovah ? Continue de fortifier ta foi ; ne renonce pas. Ayant décrit ses efforts pour garder un mode de vie que Dieu pourrait bénir, Paul a écrit : « Si vous avez une opinion différente sur un point quelconque, Dieu vous révélera l’attitude dont il vient d’être question. Quoi qu’il en soit, dans la mesure où nous avons fait des progrès, continuons à marcher de manière ordonnée dans la même direction » (Phil. 3:15, 16). Continue de réfléchir à l’amour de Dieu et à ses conseils avisés. En effet, qui mieux que Jéhovah peut t’aider à faire de bons choix durant ta jeunesse ?