« À LA suite d’une élection controversée, raconte François, ancien dans un pays en développement, des violences ont éclaté, forçant des milliers de Témoins de Jéhovah à fuir de chez eux. La nourriture et les médicaments sont devenus rares et extrêmement chers. Les banques ont fermé et les distributeurs de billets ont été vidés ou mis hors service. »

Le bureau de la filiale a rapidement envoyé des fonds et des produits de première nécessité aux Témoins réfugiés dans des Salles du Royaume. Les factions rivales ont installé des barrages routiers, mais comme dans chaque camp on savait que les Témoins observent une stricte neutralité, les véhicules de la filiale circulaient sans gros problèmes.

« Alors que nous roulions vers une Salle du Royaume, se souvient François, des tireurs embusqués ont ouvert le feu sur notre fourgon. Mais les balles sont passées entre nous. Voyant un soldat courir vers nous son arme à la main, nous avons immédiatement fait demi-tour et sommes rentrés au bureau de la filiale. Nous étions reconnaissants à Jéhovah d’être vivants. Le lendemain, les 130 frères réfugiés dans la Salle du Royaume en question se sont mis en lieu sûr. Certains sont venus au bureau de la filiale où nous avons pris soin d’eux spirituellement et matériellement jusqu’à la fin des troubles. »

François poursuit : « Plus tard, le bureau de la filiale a reçu de nombreuses lettres de reconnaissance de frères de tout le pays. L’aide qu’ils ont reçue de leurs frères d’autres régions a renforcé leur confiance en Jéhovah. »

Lorsque nos frères et sœurs sont victimes de catastrophes naturelles ou causées par l’homme, nous ne leur disons pas : « Restez au chaud et continuez à bien vous nourrir » (Jacq. 2:15, 16). Nous cherchons à pourvoir à leurs besoins. Ainsi, au Ier siècle, ayant appris qu’une famine approchait, les « disciples décidèrent [...] d’envoyer, chacun selon ses moyens, des secours au service des frères qui habitaient en Judée » (Actes 11:28-30).

Étant serviteurs de Jéhovah, nous désirons soutenir matériellement les personnes dans le besoin. Mais les gens souffrent aussi de pauvreté spirituelle (Mat. 5:3). Pour les amener à en prendre conscience et à y remédier, Jésus a ordonné aux chrétiens de faire des disciples (Mat. 28:19, 20). Individuellement, nous consacrons beaucoup de temps, d’énergie et de ressources à cette œuvre. Collectivement, nous consacrons une partie des dons que reçoit notre organisation à l’aide matérielle. Mais la majorité sert à favoriser les intérêts du Royaume et à diffuser la bonne nouvelle. Ainsi, nous démontrons notre amour et pour Dieu et pour notre prochain (Mat. 22:37-39).

Ceux qui soutiennent l’œuvre mondiale des Témoins de Jéhovah peuvent être sûrs que leurs dons sont bien utilisés. Es-tu en mesure de contribuer au soutien apporté à tes frères dans le besoin ? Désires-tu soutenir l’œuvre consistant à faire des disciples ? Si oui, « ne refuse pas le bien à ceux à qui il est dû, chaque fois qu’il est au pouvoir de ta main de le faire » (Prov. 3:27).