Aller au contenu

Aller au sous-menu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Français

La Tour de Garde (édition d'étude)  |  Juillet 2013

« Dis-nous : Quand ces choses auront-elles lieu ? »

« Dis-nous : Quand ces choses auront-elles lieu ? »

« Quel sera le signe de ta présence et de l’achèvement du système de choses ? » (MAT. 24:3).

1. À l’image des apôtres, que sommes-nous très curieux de savoir ?

JÉSUS étant sur le point d’achever son ministère terrestre, ses disciples désirent vivement savoir ce que l’avenir leur réserve. C’est pourquoi, quelques jours avant sa mort, quatre apôtres lui demandent : « Quand ces choses auront-elles lieu, et quel sera le signe de ta présence et de l’achèvement du système de choses ? » (Mat. 24:3 ; Marc 13:3). Jésus énonce alors une prophétie d’une grande portée, consignée en Matthieu chapitres 24 et 25, dans laquelle il annonce plusieurs évènements importants. Ses paroles revêtent un sens particulier pour nous parce que nous sommes, nous aussi, très curieux de savoir ce que l’avenir nous réserve.

2. a) Depuis des années, que cherchons-nous à mieux comprendre ? b) À quelles questions allons-nous répondre ?

2 Depuis des années, les serviteurs de Jéhovah étudient la prophétie de Jésus concernant les derniers jours et prient à ce sujet. Ils cherchent à mieux comprendre quand doivent s’accomplir les paroles de Jésus. Illustrons la façon dont notre compréhension s’est affinée en répondant à trois questions relatives à la chronologie : Quand « la grande tribulation » débute-t-elle ? Quand Jésus juge-t-il « les brebis » et « les chèvres » ? Quand Jésus « arriv[e] »-t-il ou vient-il ? (Mat. 24:21 ; 25:31-33).

QUAND LA GRANDE TRIBULATION DÉBUTE-T-ELLE ?

3. Comment, par le passé, envisagions-nous le déroulement de la grande tribulation ?

3 Pendant plusieurs années, nous avons pensé que la grande tribulation avait commencé en 1914, avec la Première Guerre mondiale, et que « ces jours-là » avaient été « écourtés » par Jéhovah en 1918, quand la guerre a pris fin, pour que le reste oint puisse prêcher la bonne nouvelle à toutes les nations (Mat. 24:21, 22). Cette prédication achevée, l’empire de Satan serait détruit. Nous pensions donc que la grande tribulation  se décomposait en trois phases : elle avait débuté en 1914, avait été interrompue en 1918 et prendrait fin à Har-Maguédôn.

4. Quelle compréhension a jeté de nouvelles lumières sur la prophétie de Jésus concernant les derniers jours ?

4 Toutefois, grâce à un examen encore plus minutieux, nous avons discerné qu’une partie de la prophétie de Jésus concernant les derniers jours a deux accomplissements (Mat. 24:4-22). Un en Judée, au Ier siècle de n. è., et un à l’échelle mondiale, de nos jours. Cette compréhension affinée a entraîné d’autres éclaircissements *.

5. a) Quelle période pénible a débuté en 1914 ? b) À quelle période du Ier siècle ce temps de douleurs correspond-il ?

5 Nous avons également discerné que la première partie de la grande tribulation n’a pas débuté en 1914. Pourquoi ? Parce que, selon les prophéties, la grande tribulation ne commencerait pas par une guerre entre nations mais par une attaque contre la fausse religion. Par conséquent, les évènements de 1914 n’ont pas marqué le début de la grande tribulation, mais un « commencement de douleurs » (Mat. 24:8). Ces « douleurs » correspondent à ce qui s’est passé à Jérusalem et en Judée de 33 à 66 de n. è.

6. Qu’est-ce qui marquera le début de la grande tribulation ?

6 Qu’est-ce qui marquera le début de la grande tribulation ? Jésus a prédit : « Quand [...] vous apercevrez la chose immonde qui cause la désolation, dont a parlé Daniel le prophète, se tenant dans un lieu saint (que le lecteur exerce son discernement), alors, que ceux qui sont en Judée se mettent à fuir vers les montagnes » (Mat. 24:15, 16). Dans le premier accomplissement, la fameuse présence « dans un lieu saint » s’est produite en 66, quand l’armée romaine (« la chose immonde ») a attaqué Jérusalem et son temple (un lieu saint aux yeux des Juifs). Dans le deuxième accomplissement,  cette présence se produira quand les Nations unies (« la chose immonde » moderne) attaqueront la chrétienté (sainte aux yeux des chrétiens de nom) et le reste de Babylone la Grande. L’attaque en question est décrite en Révélation 17:16-18. C’est cet évènement qui marquera le début de la grande tribulation.

7. a) Comment des « chairs » ont-elles été « sauvées » au Ier siècle ? b) À quoi pouvons-nous nous attendre ?

7 Jésus a également annoncé : « Ces jours-là seront écourtés. » Le premier accomplissement de ces paroles a eu lieu en 66, quand l’armée romaine a « écourté » son attaque. Les chrétiens oints se trouvant à Jérusalem et en Judée ont alors fui, grâce à quoi leur « chair », leur vie, a été « sauvée » (lire Matthieu 24:22 ; Mal. 3:17). Par conséquent, à quoi pouvons-nous nous attendre lors de la grande tribulation à venir ? À ce que Jéhovah « écourte » l’attaque des Nations unies contre la religion, pour qu’elles ne détruisent pas la vraie religion avec la fausse. Ainsi, le peuple de Dieu sera sauvé.

8. a) Quels évènements suivront la première phase de la grande tribulation ? b) Apparemment, quand le dernier des 144 000 recevra-t-il sa récompense céleste ? (voir note).

 8 Que se passera-t-il après la première phase de la grande tribulation ? Les paroles de Jésus indiquent qu’il s’écoulera une période qui se terminera avec le déclenchement d’Har-Maguédôn. Quels évènements se produiront dans cet intervalle ? La réponse se trouve en Ézékiel 38:14-16 et en Matthieu 24:29-31 * (lire). Après cela, nous assisterons au point culminant de la grande tribulation, Har-Maguédôn, qui correspond à la destruction de Jérusalem en 70 (Mal. 4:1). La grande tribulation à venir, qui atteindra son paroxysme à la bataille d’Har-Maguédôn, sera un évènement inédit, « te[l] qu’il n’y en a pas eu depuis le commencement du monde » (Mat. 24:21).  Ensuite, Christ entamera son Règne de mille ans.

9. Quel effet la prophétie sur la grande tribulation a-t-elle sur les serviteurs de Jéhovah ?

9 Cette prophétie au sujet de la grande tribulation nous fortifie. Pourquoi ? Parce qu’elle donne la garantie que, quelles que soient les épreuves qu’ils traverseront, les serviteurs de Jéhovah pris collectivement « viendront » de la grande tribulation (Rév. 7:9, 14). Et surtout, elle nous réjouit parce que, à Har-Maguédôn, Jéhovah justifiera sa souveraineté et sanctifiera son saint nom (Ps. 83:18 ; Ézék. 38:23).

QUAND JÉSUS JUGE-T-IL LES BREBIS ET LES CHÈVRES ?

10. Durant quelle période pensions-nous autrefois que le jugement des brebis et des chèvres avait lieu ?

10 Voyons à présent quand se réalise une autre partie de la prophétie de Jésus : la parabole du jugement des brebis et des chèvres (Mat. 25:31-46). Autrefois, nous pensions que ce jugement s’effectuait tout au long des derniers jours, à compter de 1914. Nous en déduisions que ceux qui rejetaient le message du Royaume et qui mouraient avant le début de la grande tribulation mouraient en tant que chèvres ; qu’ils ne seraient donc pas ressuscités.

11. Pourquoi le jugement des brebis et des chèvres n’a-t-il pas pu commencer en 1914 ?

11 Au milieu des années 1990, La Tour de Garde a réexaminé Matthieu 25:31, qui déclare : « Quand le Fils de l’homme arrivera dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il s’assiéra sur son trône glorieux. » Il est apparu que si, en 1914, Jésus est devenu Roi du Royaume de Dieu, ce n’est pas à ce moment-là qu’il s’est « assi[s] sur son trône glorieux » en qualité de Juge de « toutes les nations » (Mat. 25:32 ; cf. Daniel 7:13). Or dans la parabole des brebis et des chèvres, Jésus est surtout présenté comme Juge (lire Matthieu 25:31-34, 41, 46). Étant donné que Jésus n’était pas encore Juge sur toutes les nations en 1914, le jugement des brebis et des chèvres n’a pas pu débuter cette année- *. Alors quand ce jugement commencera-t-il ?

12. a) Quand, pour la première fois, Jésus sera-t-il Juge sur toutes les nations ? b) Quels évènements Matthieu 24:30, 31 et Matthieu 25:31-33, 46 décrivent-ils ?

 12 La prophétie sur les derniers jours révèle que Jésus jugera les nations pour la toute première fois après la destruction de la fausse religion. Comme l’indique le  paragraphe 8, certains des évènements qui auront lieu durant cette période sont prédits en Matthieu 24:30, 31. En examinant ces versets, tu relèveras des évènements semblables à ceux de la parabole des brebis et des chèvres. Par exemple : le Fils de l’homme vient avec gloire accompagné des anges ; toutes les tribus et les nations sont rassemblées ; les humains rangés parmi les brebis « rel[èvent] la tête » parce que « la vie éternelle » les attend * ; les humains rangés parmi les chèvres « se frappe[nt] la poitrine en se lamentant » comprenant qu’ils s’en vont au « retranchement éternel » (Mat. 25:31-33, 46).

13. a) Quand Jésus déterminera-t-il qui est une brebis et qui est une chèvre ? b) Quel effet cette compréhension a-t-elle sur la façon dont nous considérons notre ministère ?

13 Que conclure donc ? Que c’est quand il viendra, durant la grande tribulation, que Jésus déterminera qui parmi les gens de toutes les nations est une brebis ou une chèvre. Puis, à Har-Maguédôn, point culminant de la grande tribulation, les humains comparables à des chèvres seront définitivement « retranch[és] ». Quel effet cette compréhension a-t-elle sur la façon dont nous considérons notre ministère ? Elle nous aide à en mesurer toute l’importance. Avant la grande tribulation, les humains ont encore le temps  de changer et de se mettre à marcher sur la route resserrée « qui mène à la vie » (Mat. 7:13, 14). Il est vrai qu’aujourd’hui, certains se comportent soit en brebis, soit en chèvres. Mais souvenons-nous que les humains ne seront définitivement rangés parmi les brebis ou les chèvres que durant la grande tribulation. C’est pourquoi nous avons de bonnes raisons de continuer à offrir au plus grand nombre de personnes possible l’occasion d’écouter et d’accepter le message du Royaume.

Tant que la grande tribulation n’a pas commencé, les humains ont encore le temps de changer (voir paragraphe 13).

QUAND JÉSUS ARRIVE-T-IL OU VIENT-IL ?

14, 15. Cite quatre versets bibliques relatifs à la venue de Jésus en qualité de Juge.

 14 Une analyse plus poussée de la prophétie de Jésus révèle-t-elle que notre compréhension de la chronologie d’autres évènements marquants mérite d’être rectifiée ? La prophétie elle-même fournit la réponse. Voyons comment.

15 Dans la partie de sa prophétie consignée en Matthieu 24:29–25:46, Jésus se concentre sur ce qui va se passer pendant les derniers jours et la grande tribulation à venir. À huit reprises, il dit qu’il « vient », ou arrive *. En rapport avec la grande tribulation, il déclare : « Elles verront le Fils de l’homme venir sur les nuages. » « Vous ne savez pas quel jour votre Seigneur vient. » « C’est à une heure que vous ne pensez pas que le Fils de l’homme vient. » Dans la parabole des brebis et des chèvres, il annonce : « Le Fils de l’homme arrivera dans sa gloire » (Mat. 24:30, 42, 44 ; 25:31). Ces quatre mentions se rapportent à sa venue future en qualité de Juge. Où, dans sa prophétie, trouve-t-on les quatre autres mentions ?

16. Dans quels autres versets Jésus parle-t-il de sa venue ?

16 Au sujet de l’esclave fidèle et avisé, Jésus dit : « Heureux cet esclave si son maître, en arrivant [« venant »], le trouve en train de faire ainsi ! » Dans la parabole des vierges, il dit : « Tandis qu’elles s’en allaient pour en acheter, l’époux est arrivé [« vint »]. » Dans celle des talents, il dit : « Longtemps après, le maître de ces esclaves est venu. » Toujours dans cette parabole, le maître dit : « À mon arrivée [« venant »] je recevais ce qui est à moi » (Mat. 24:46 ; 25:10, 19, 27 ; Nouveau Testament interlinéaire grec/français, M. Carrez). Quelle époque ces quatre mentions de la venue de Jésus désignent-elles ?

17. Qu’affirmions-nous concernant l’arrivée dont parle Matthieu 24:46 ?

 17 Autrefois, nous affirmions dans nos publications que ces quatre dernières mentions s’appliquaient à l’arrivée, ou venue, de Jésus en 1918. Prenons la déclaration au sujet de « l’esclave fidèle et avisé » (lire Matthieu 24:45-47). Nous pensions que l’« arrivée » citée au verset 46 avait un rapport avec l’époque de la venue de Jésus pour inspecter la condition spirituelle des oints en 1918, et que l’établissement de l’esclave sur tous les biens du Maître avait eu lieu en 1919 (Mal. 3:1). Toutefois, une étude plus fine révèle que notre compréhension de la chronologie de certains aspects de la prophétie de Jésus mérite d’être rectifiée. Pourquoi ?

18. Que permet de conclure au sujet de la venue de Jésus une analyse de l’ensemble de sa prophétie ?

18 Dans les versets qui précèdent Matthieu 24:46, les occurrences du verbe « venir » concernent systématiquement l’époque où Jésus vient pour prononcer et exécuter un jugement durant la grande tribulation (Mat. 24:30, 42, 44). De plus, nous l’avons étudié au  paragraphe 12, l’arrivée de Jésus mentionnée en Matthieu 25:31 concerne cette même époque future de jugement. Il est donc logique de conclure que l’arrivée de Jésus pour établir l’esclave fidèle sur tous ses biens, mentionnée en Matthieu 24:46, 47, se rapporte aussi à sa venue future, durant la grande tribulation *. En effet, une analyse de l’ensemble de la prophétie de Jésus révèle clairement que les huit mentions de sa venue se rapportent à l’époque de jugement qui aura lieu durant la grande tribulation.

19. Quelles rectifications venons-nous de passer en revue, et à quelles questions répondront les articles qui suivent ?

19 En résumé, qu’avons-nous appris ? Au début de cet article, nous avons posé trois questions relatives à la chronologie. Puis nous avons rappelé que la grande tribulation n’a pas commencé en 1914, mais qu’elle commencera quand les Nations unies attaqueront Babylone la Grande. Ensuite nous avons rappelé pourquoi le jugement par Jésus des brebis et des chèvres n’a pas commencé en 1914, mais aura lieu durant la grande tribulation. Enfin, nous avons expliqué pourquoi l’arrivée de Jésus pour établir l’esclave fidèle sur tous ses biens n’a pas eu lieu en 1919, mais se produira pendant la grande tribulation. Ainsi, nos trois questions relatives à la chronologie ont toutes trait à une même période à venir : la grande tribulation. Quelles nouvelles lumières ces rectifications jettent-elles sur l’illustration de l’esclave fidèle ? et sur d’autres paraboles, ou illustrations, de Jésus qui se réalisent en ce temps de la fin ? Les articles qui suivent répondent à ces questions importantes.

 

^ § 4 Paragraphe 4 : Pour de plus amples renseignements, voir les Tour de Garde du 15 février 1994, pages 8-21 et du 1er mai 1999, pages 8-20.

^ § 8 Paragraphe 8 : Ces versets mentionnent entre autres le rassemblement de ceux qui ont été choisis (Mat. 24:31). Donc, apparemment, les oints encore sur terre après la phase initiale de la grande tribulation seront à un moment ou à un autre ressuscités au ciel avant que n’éclate la bataille d’Har-Maguédôn. Ceci rectifie ce qui a été dit à ce sujet dans « Questions des lecteurs » de La Tour de Garde du 15 août 1990, page 30.

^ § 11 Paragraphe 11 : Voir La Tour de Garde du 15 octobre 1995, pages 18-28.

^ § 12 Paragraphe 12 : Voir le récit parallèle de Luc 21:28.

^ § 15 Paragraphe 15 : Les occurrences des verbes « venir » et « arriver » traduisent des formes du même verbe grec, érkhomaï.

^ § 18 Paragraphe 18 : Comme signalé, le terme grec traduit par « en arrivant » en Matthieu 24:46 est une forme du verbe grec traduit par « venir » ou « vient » en Matthieu 24:30, 42, 44.