Avez-vous lu attentivement les récents numéros de La Tour de Garde ? Eh bien, voyez si vous pouvez répondre aux questions suivantes :

Qu’est-ce que la bibliomancie, et comment le chrétien devrait-il la considérer ?

La bibliomancie consiste à ouvrir au hasard la Bible avec la conviction que le premier verset qui tombe sous nos yeux nous apportera l’aide dont nous avons besoin. Le vrai chrétien ne cherche pas de présages. Il étudie plutôt la Bible pour acquérir la connaissance exacte et obtenir la direction divine (15/12, page 3).

Que désigne le « monde » qui doit passer ?

C’est le monde des humains qui ne conforment pas leur vie à la volonté de Dieu (1 Jean 2:17). La terre et les humains fidèles subsisteront (1/1, pages 5-7).

Bien qu’il soit mort, comment Abel nous parle-t-il encore ? (Héb. 11:4).

Grâce à sa foi. Nous pouvons en tirer leçon et nous efforcer de l’imiter. L’exemple d’Abel est toujours vivant (1/1, page 12).

De quelles choses susceptibles de nous éloigner de Jéhovah nous faut-il nous méfier ?

Citons le travail, la détente et les divertissements, la fréquentation de parents excommuniés, les technologies modernes, un souci excessif accordé à la santé, une vision faussée de l’argent et une trop grande importance attachée à notre opinion ou à notre position (15/1, pages 12-21).

Que nous enseigne l’humilité de Moïse ?

Plutôt que de laisser le pouvoir lui monter à la tête, Moïse ne comptait pas sur lui-même, mais sur Dieu. Ne laissons pas le pouvoir, l’autorité ou nos capacités naturelles nous monter à la tête. Mettons notre confiance en Jéhovah (Prov. 3:5, 6) (1/2, page 5).

Où les ressuscités vivront-ils ?

Un nombre limité (144 000) vivra dans les cieux. Mais la plupart des morts seront ressuscités sur la terre et auront la perspective de vivre éternellement (1/3, page 6).

En quel sens les Israélites étaient-ils « incirconci[s] de cœur » ? (Jér. 9:26).

Ils étaient obstinément rebelles. Leurs inclinations, leurs motivations et leurs raisonnements étaient contraires à ceux de Dieu. Ils devaient les éliminer, car ils insensibilisaient leur cœur à la loi divine (Jér. 5:23, 24) (15/3, pages 9-10).

D’après l’exemple laissé par Jésus, qu’est-ce qu’une vie pleine de sens ?

Jésus avait un but dans la vie : faire la volonté de Dieu. Il aimait intensément son Père. Il aimait aussi les gens. C’est pourquoi il se savait aimé et approuvé par son Père. Tels sont les fondements d’une vie pleine de sens (1/4, pages 4-5).

Qu’englobe la partie visible de l’organisation de Jéhovah ?

Le Collège central, les comités de filiale, les surveillants itinérants, les collèges d’anciens, les congrégations et chaque Témoin (15/4, page 29).

Pourquoi peut-on dire que Dieu n’exécutait pas ses jugements avec cruauté ?

Jéhovah ne se réjouit pas de la mort du méchant (Ézék. 33:11). Ses actes passés montrent que, dans sa bonté, il avertit les humains avant d’exécuter un jugement. Cela nous offre l’espoir de survivre à ses jugements à venir (1/5, pages 5-6).

Les Israélites exécutaient-ils les criminels en les pendant à un poteau ?

Non. D’autres nations de l’Antiquité le faisaient. Mais, dans les temps préchrétiens tout au moins, les Israélites exécutaient d’abord les malfaiteurs, généralement en les lapidant (Lév. 20:2, 27). Ensuite, le cadavre pouvait être pendu à un poteau en guise d’avertissement (15/5, page 13).

Pourquoi la paix mondiale est-elle si difficile à établir ?

Même si les humains accomplissent de grandes choses, ils ne sont pas aptes à diriger leur pas (Jér. 10:23). Satan dominant le monde, les humains ne pourront jamais établir la paix (1 Jean 5:19) (1/6, page 16).