« Jéhovah est bon pour tous, et ses miséricordes sont sur toutes ses œuvres » (PS. 145:9).

1, 2. Quelle possibilité s’offre aux amis de Jéhovah ?

« ÉTANT mariés depuis près de 35 ans, dit Monika, mon mari et moi nous nous connaissons très bien. Pourtant, nous continuons d’en apprendre l’un sur l’autre ! » Nombre de conjoints et d’amis font sans aucun doute le même constat que cette chrétienne.

2 Nous prenons plaisir à toujours mieux connaître ceux que nous aimons. Cependant, de toutes les amitiés que nous pouvons nouer, aucune n’est aussi importante que l’amitié avec Jéhovah. Nous ne saurons jamais tout sur lui (Rom. 11:33). Au fil de l’éternité, nous aurons la possibilité et la joie d’apprécier toujours plus ses qualités (Eccl. 3:11).

3. Qu’allons-nous examiner dans cet article ?

3 L’article précédent nous a aidés à apprécier davantage la nature abordable et impartiale de Jéhovah. Examinons maintenant deux autres de ses qualités attachantes : sa générosité et sa nature raisonnable. Ainsi, nous mesurerons plus pleinement combien « Jéhovah est bon pour tous » et combien « ses miséricordes sont sur toutes ses œuvres » (Ps. 145:9).

JÉHOVAH EST GÉNÉREUX

4. Par quoi se caractérise fondamentalement la vraie générosité ?

4 Qu’est-ce que la générosité ? La réponse ressort de ce que Jésus a dit selon Actes 20:35 : « Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. » Par cette déclaration toute simple, Jésus a mis en évidence une caractéristique fondamentale de la vraie générosité. Une personne généreuse donne volontiers — et avec joie — de son temps, de son énergie et de ses ressources. En réalité, la générosité se mesure, non pas à la  taille du cadeau, mais au mobile qui pousse à l’offrir (lire 2 Corinthiens 9:7). Personne n’est plus généreux que Jéhovah, le « Dieu heureux » (1 Tim. 1:11).

5. Comment Jéhovah se montre-t-il généreux ?

5 Comment Jéhovah se montre-t-il généreux ? Il pourvoit aux besoins de tous les humains, y compris de ceux qui ne l’adorent pas encore. Oui, « Jéhovah est bon pour tous ». Il « fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons et [...] pleuvoir sur les justes et sur les injustes » (Mat. 5:45). C’est pourquoi, parlant de Jéhovah, l’apôtre Paul a pu dire à des non-croyants : « Il a fait du bien, vous donnant du ciel pluies et saisons fécondes, comblant vos cœurs de nourriture et de gaieté » (Actes 14:17). C’est évident, Jéhovah est généreux envers tous les humains (Luc 6:35).

6, 7. a) Aux besoins de qui Jéhovah est-il particulièrement heureux de pourvoir ? b) Montre par un exemple comment Jéhovah pourvoit aux besoins de ses adorateurs.

6 Jéhovah est particulièrement heureux de pourvoir aux besoins de ses adorateurs. Le roi David a constaté : « J’étais un jeune homme, j’ai même vieilli, et pourtant je n’ai pas vu le juste complètement abandonné, ni sa descendance cherchant du pain » (Ps. 37:25). De nombreux chrétiens fidèles ont vu Jéhovah prendre ainsi soin d’eux. Citons un exemple.

7 Il y a quelques années, Nancy, ministre à plein temps, a rencontré une situation difficile. « La veille de payer mon loyer, il me manquait 51 euros, se rappelle-t-elle. Je me demandais bien comment j’allais trouver cette somme. J’ai donc prié à ce sujet, puis je suis allée travailler au restaurant où j’étais serveuse. Ce soir-là, je ne m’attendais pas à recevoir beaucoup de pourboires, parce que c’était habituellement une période creuse de la semaine. Mais à ma grande surprise, il y a eu pas mal de clients. Quand j’ai terminé mon service, j’ai compté mes pourboires. J’avais... 51 euros ! » Nancy est convaincue que, dans sa générosité, Jéhovah lui a fourni exactement ce qui lui manquait (Mat. 6:33).

8. Quel est le don le plus généreux de Jéhovah ?

8 Le don le plus généreux de Jéhovah est accessible à tous. De quoi s’agit-il ? Du sacrifice rédempteur de son Fils. Jésus a dit : « Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique-engendré, afin que tout homme qui exerce la foi en lui ne soit pas détruit mais ait la vie éternelle » (Jean 3:16). Dans ce passage, le terme « monde » désigne l’humanité. Oui, le don le plus généreux de Jéhovah est à la portée de tous ceux qui l’acceptent. Celui qui a foi en Jésus recevra la vie en abondance, la vie éternelle ! (Jean 10:10). Existe-t-il plus belle preuve de la générosité divine ?

 IMITE LA GÉNÉROSITÉ DE JÉHOVAH

Les Israélites étaient encouragés à imiter la générosité de Jéhovah (voir paragraphe 9).

9. Comment imiter la générosité divine ?

9 Comment imiter la générosité divine ? Jéhovah « nous procure richement toutes choses pour que nous en jouissions ». Nous devrions donc être « prêts à partager » avec d’autres, contribuant ainsi à leur joie (1 Tim. 6:17-19). Nous employons de bon cœur nos ressources pour donner à ceux que nous aimons ou qui sont dans le besoin (lire Deutéronome 15:7). Qu’est-ce qui peut stimuler notre générosité ? Voici ce que font certains chrétiens : Chaque fois qu’ils reçoivent un cadeau, ils cherchent une occasion d’en faire un à quelqu’un d’autre. La congrégation chrétienne compte un grand nombre de frères et sœurs qui cultivent la générosité.

10. Quelle est une des meilleures façons d’être généreux ?

10 Une des meilleures façons d’être généreux consiste à donner de soi en paroles et en actes. Par exemple ? Utilisons notre temps et notre énergie pour aider et encourager les autres (Gal. 6:10). Afin de nous évaluer sous ce rapport, demandons-nous : « Les autres me sentent-ils disposé à donner de moi-même et à les écouter ? Si quelqu’un me demande de lui donner un coup de main ou de faire une course, est-ce que je réponds présent chaque fois que c’est possible ? Quand, pour la dernière fois, ai-je félicité sincèrement un membre de ma famille ou un compagnon chrétien ? » Si nous « a[vons] l’habitude de donner », nous ne pourrons que nous rapprocher de Jéhovah et de nos amis (Luc 6:38 ; Prov. 19:17).

11. Quelles sont quelques façons d’être généreux envers Jéhovah ?

  11 Nous pouvons aussi être généreux envers Jéhovah. « Honore Jéhovah de tes choses de valeur », encouragent les Écritures (Prov. 3:9). Notre temps, notre  énergie et nos ressources sont autant de « choses de valeur » que nous pouvons mettre généreusement à son service. Même les jeunes enfants peuvent apprendre à être généreux envers Jéhovah. Jason déclare : « Quand nous faisons une offrande à la Salle du Royaume, ce sont les enfants qui déposent l’argent dans la boîte. Ils sont ravis, car c’est une façon pour eux de “donner quelque chose à Jéhovah”. » Un enfant qui connaît la joie de donner à Jéhovah quand il est petit continuera probablement une fois adulte (Prov. 22:6).

JÉHOVAH EST RAISONNABLE

12. Que signifie être raisonnable ?

12 La personnalité de Jéhovah est également attachante parce qu’il est raisonnable. Que signifie être raisonnable ? Le terme original que la Traduction du monde nouveau rend souvent par « raisonnable » signifie littéralement « indulgent, conciliant » (Tite 3:1, 2, note). Une personne raisonnable ne s’attache pas systématiquement à la lettre de la loi, ni ne se montre inutilement sévère ou stricte. Elle s’efforce plutôt de traiter les autres avec douceur et de tenir compte de leur situation. Elle est disposée à les écouter et, quand c’est possible, à céder et à revoir ses exigences.

13, 14. a) Comment Jéhovah se montre-t-il raisonnable ? b) Que nous apprend la façon dont Jéhovah a traité Lot sur ce que signifie être raisonnable ?

13 Comment Jéhovah se montre-t-il raisonnable ? Avec bienveillance, il prend en considération les sentiments de ses serviteurs et il est souvent disposé à accéder à leurs demandes. Regarde comment il a traité le juste Lot. Ayant décidé de détruire les villes de Sodome et Gomorrhe, il lui donne l’ordre formel de fuir vers les montagnes. Mais, pour certaines raisons, Lot le supplie de l’autoriser à se réfugier ailleurs. Rends-toi compte : Lot demande en réalité à Jéhovah de modifier ses instructions ! (lire Genèse 19:17-20).

14 Il pourrait être tentant de juger Lot faible ou désobéissant. Jéhovah n’était-il pas capable de le garder en vie n’importe où ? Ses craintes étaient donc injustifiées. Reste qu’il avait peur : Lot ressentait ce qu’il ressentait et Jéhovah a fait preuve de souplesse. Il lui a permis de fuir vers une ville qu’il avait prévu de détruire (lire Genèse 19:21, 22). C’est évident, Jéhovah n’est ni strict ni rigide. Il est conciliant et raisonnable.

15, 16. Comment la Loi mosaïque reflétait-elle la nature raisonnable de Jéhovah ? (voir illustration du titre).

15 Voyons à présent comment la nature raisonnable de Jéhovah transparaissait dans la Loi mosaïque. Si un Israélite était trop pauvre pour offrir un agneau ou une chèvre en sacrifice, il pouvait offrir deux tourterelles ou deux pigeons. Et s’il était pauvre au point de ne même pas pouvoir se procurer deux pigeons ? Jéhovah lui permettait alors d’offrir un peu de farine. Toutefois, note bien cette précision : il ne devait pas amener n’importe quelle farine, mais de la « fleur de farine », celle qu’on utilisait pour les invités de marque (Gen. 18:6). Pourquoi n’est-ce pas un détail ? (lire Lévitique 5:7, 11).

16 Imagine que tu sois un Israélite ayant peu de moyens. Tu arrives au tabernacle avec la petite quantité de farine que tu comptes offrir et tu remarques des Israélites plus riches qui apportent du bétail. Avec ton offrande de farine apparemment de peu de valeur, tu es peut-être mal à l’aise. Puis tu te rappelles qu’aux yeux de Jéhovah ton offrande a une grande valeur. Pourquoi ? Notamment parce qu’il a exigé que la farine soit de haute qualité. C’est comme s’il avait dit au pauvre : « Je sais que tu  ne peux pas offrir autant que d’autres, mais je sais que tu m’offres ce que tu as de meilleur. » Jéhovah se montre assurément raisonnable en tenant compte des limites et de la situation de ses serviteurs (Ps. 103:14).

17. Quelle sorte de service peux-tu être sûr que Jéhovah accepte ?

 17 Voilà qui nous réconforte : Jéhovah, le Dieu raisonnable, accepte notre service pourvu que nous l’offrions de toute notre âme (Col. 3:23). Constance, une sœur italienne âgée, a dit : « Parler aux autres de mon Créateur, c’est ce que j’ai toujours aimé le plus. C’est pourquoi je continue de prêcher et de conduire des études bibliques. Il m’arrive de regretter que ma santé m’empêche d’en faire plus. Mais je sais que Jéhovah connaît mes limites, qu’il m’aime et qu’il accorde du prix à ce que je suis en mesure de faire. »

IMITE LE DIEU RAISONNABLE

18. Comment les parents pourraient-ils imiter Jéhovah ?

18 Comment imiter Jéhovah, le Dieu raisonnable ? Réfléchis de nouveau à la façon dont il a traité Lot. Bien que détenant l’autorité, il l’a gentiment écouté exprimer ses sentiments. Puis il a accédé à sa demande. Si tu as des enfants, comment l’imiter ? Peux-tu écouter leurs demandes et y accéder si rien ne s’y oppose ? À ce sujet, La Tour de Garde du 1er septembre 2007 suggérait aux parents de faire participer leurs enfants à l’élaboration des règles de la maison. Par exemple, certains décident d’imposer à leurs enfants une heure précise à laquelle rentrer, et ils en ont parfaitement le droit. Malgré tout, les parents chrétiens peuvent écouter l’avis de leurs enfants. Ils décideront alors peut-être de modifier l’heure fixée dans la mesure où aucun principe biblique n’est enfreint. Ils constateront alors sans doute que, quand leur avis a été pris en considération, les enfants comprennent mieux les règles de la maison et les suivent plus facilement.

19. Comment les anciens peuvent-ils s’efforcer d’imiter le Dieu raisonnable ?

19 Les anciens des congrégations s’efforcent d’imiter le Dieu raisonnable en tenant compte de la situation de leurs compagnons chrétiens. Souviens-toi : Jéhovah accordait du prix même aux sacrifices des Israélites pauvres. Pareillement, l’âge, une mauvaise santé ou d’autres limites empêchent certains de nos chers frères et sœurs de se dépenser autant qu’ils le voudraient dans le ministère. Que faire si cette situation les décourage ? Les anciens peuvent les rassurer en leur rappelant gentiment que Jéhovah les aime, car ils donnent le meilleur d’eux-mêmes (Marc 12:41-44).

20. Être raisonnable signifie-t-il s’économiser au service de Dieu ? Explique.

20 Bien sûr, il ne faut pas confondre être raisonnable avec s’économiser au service de Dieu parce qu’on est bon avec soi-même (Mat. 16:22). Nous ne voudrions certainement pas nous laisser vivre sous prétexte qu’il faut être raisonnable. Chacun doit plutôt « fai[re] de vigoureux efforts » pour soutenir les intérêts du Royaume (Luc 13:24). En réalité, nous nous efforçons de concilier deux principes. D’une part, nous faisons de vigoureux efforts au service de Dieu, nous ne nous économisons pas. D’autre part, nous nous rappelons que Jéhovah ne nous demande jamais plus que ce que nous pouvons donner. Si nous lui donnons le meilleur, soyons sûrs qu’il en est heureux. N’est-ce pas une joie de servir un Maître aussi reconnaissant et raisonnable ? Dans l’article suivant, nous examinerons deux autres facettes de la personnalité attachante de Jéhovah (Ps. 73:28).

« Honore Jéhovah de tes choses de valeur » (Prov. 3:9) (voir paragraphe 11).

« Tout ce que vous faites, travaillez-y de toute votre âme » (Col. 3:23) (voir paragraphe 17).