« Comme des pommes d’or dans des ciselures d’argent, ainsi est une parole dite en son temps » (PROV. 25:11).

1. Quels bienfaits des couples ont-ils retirés d’une bonne communication ?

« JE PRÉFÈRE passer du temps avec ma femme plutôt qu’avec qui que ce soit d’autre, a dit un frère canadien. Lorsque je les vis avec elle, chaque bonheur est décuplé et chaque peine divisée par deux. » Un mari australien a écrit : « En 11 ans de vie commune, il ne s’est pas passé une seule journée sans que je parle à ma femme. Ni elle ni moi n’avons de doute ou d’inquiétude sur la solidité de notre union. Nous le devons principalement à une communication régulière et de qualité. » Une sœur costaricaine a déclaré : « Notre bonne communication a non seulement amélioré notre vie de couple, mais elle nous a rapprochés de Jéhovah, nous a protégés des tentations, a resserré nos liens et fortifié notre amour. »

2. Quels facteurs peuvent nuire à une bonne communication ?

2 La communication avec ton conjoint est-elle agréable, ou bien avez-vous du mal à avoir des conversations profondes ? Il est normal que des difficultés surgissent. Le mariage est l’union de deux personnes imparfaites ayant des personnalités différentes, dont certains traits reflètent la culture et l’éducation (Rom. 3:23). De plus, mari et femme ne communiquent pas toujours de la même façon. John Gottman et Nan Silver, spécialistes des couples, affirment à juste titre : « Il faut du courage, de la détermination et de la souplesse pour maintenir une relation à long terme. »

3. Qu’est-ce qui permet à des conjoints de consolider leur union ?

3 En effet, un mariage réussi est le fruit de gros efforts. Mais l’immense bonheur qui en résulte n’en vaut-il pas la peine ? Des conjoints qui s’aiment peuvent retirer beaucoup de joie de la vie à deux ( Eccl. 9:9). Prenons Isaac et Rébecca, un couple amoureux (Gen. 24:67). Même après un certain nombre d’années de mariage, rien n’indique que leur affection mutuelle ait diminué. C’est le cas de nombre de couples aujourd’hui. Quel est leur secret ? Ils ont appris à se dire ce qu’ils pensent et ressentent avec franchise et gentillesse, parce qu’ils cultivent et manifestent perspicacité, amour, profond respect et humilité. Comme nous allons le voir à présent, quand ces qualités essentielles caractérisent la vie de couple, la communication n’est jamais interrompue.

MONTRE-TOI PERSPICACE

4, 5. Comment la perspicacité aide-t-elle les conjoints à mieux se comprendre ? Donne des exemples.

4 « Celui qui se montre perspicace dans une affaire trouvera le bien », dit Proverbes 16:20. Ce principe s’applique indéniablement au mariage et à la vie de famille (lire Proverbes 24:3). La Parole de Dieu est la source de perspicacité et de sagesse par excellence. Or, Genèse 2:18 dit que la femme a été créée par Dieu pour correspondre à l’homme et non en être la réplique. Sa façon de communiquer le montre. Bien sûr, chaque être est différent, mais en général la femme aime parler de ses sentiments, des gens et des relations humaines. Elle accorde beaucoup de valeur à une communication chaleureuse et intime, qui comble son besoin de se sentir aimée. L’homme, quant à lui, est en général plus enclin à parler de choses concrètes, de problèmes et de solutions qu’à exprimer ses sentiments. Il a par ailleurs besoin de se sentir respecté.

5 « Mon mari veut résoudre tout de suite les problèmes plutôt que de m’écouter jusqu’au bout, fait remarquer une sœur de Grande-Bretagne. C’est très contrariant parce que tout ce que je veux, c’est du réconfort. » Un mari a écrit : « Quand nous étions jeunes mariés, j’avais tendance à trouver rapidement une solution au moindre problème de ma femme. Mais j’ai vite compris qu’en fait, ce qu’elle veut, c’est une oreille attentive » (Prov. 18:13 ; Jacq. 1:19). Un mari perspicace est attentif aux sentiments de sa femme et s’efforce d’en tenir compte. Il lui montre ainsi qu’il attache de l’importance à ce qu’elle pense et ressent (1 Pierre 3:7). De son côté, la femme s’efforce de comprendre le point de vue de son mari. Quand chaque conjoint comprend, aime et remplit le rôle que les Écritures lui assignent, leur union fait plaisir à voir. Par ailleurs, ils sont en mesure de prendre et d’appliquer, à deux, des décisions sages et équilibrées.

6, 7. a) Comment le principe d’Ecclésiaste 3:7 peut-il aider les conjoints à se montrer perspicaces ? b) Comment une épouse se montrera-t-elle avisée, et quel effort un mari doit-il faire ?

6 Des conjoints perspicaces savent également qu’il y a « un temps pour se taire et un temps pour parler » (Eccl. 3:1, 7). « J’ai compris que parfois ce n’est pas le moment de soulever un problème, dit une sœur mariée depuis dix ans. Quand mon mari est débordé, je laisse passer un peu de temps avant de parler de certaines questions. Nos conversations sont alors nettement plus détendues. » De plus, une femme avisée fait preuve de tact, consciente de l’attrait et de l’action bienfaisante d’une parole bien choisie et « dite en son temps » (lire Proverbes 25:11).

Dans la vie de couple, les petites attentions comptent beaucoup.

7 Un mari chrétien doit faire sa part, non seulement en écoutant ce que dit sa femme, mais aussi en faisant l’effort d’exprimer clairement ses sentiments. Un ancien qui a 27 ans de mariage a confié : « Ça me demande un effort de dire à ma femme ce que j’ai dans le cœur. » Un frère marié depuis 24 ans a déclaré : « Il m’arrive de refouler mes sentiments en pensant : “Pas la peine d’en parler, de  toute façon ça passera.” Mais j’ai fini par comprendre que montrer ce que j’éprouve n’est pas un signe de faiblesse. Quand j’ai du mal à m’exprimer, je prie pour trouver les mots justes et la façon de les dire. Puis je respire un bon coup et je me lance. » Il est également judicieux d’attendre le bon moment pour parler, peut-être lorsque les conjoints examinent le texte du jour ou lisent la Bible en tête à tête.

8. Qu’est-ce qui, par-dessus tout, donne aux chrétiens l’envie de réussir leur mariage ?

8 Il est important que mari et femme prient et désirent fortement améliorer leur aptitude à communiquer. C’est vrai, certaines habitudes ont la vie dure. Mais quand les conjoints aiment Jéhovah, lui demandent son esprit et considèrent leur union comme sacrée, ils ont la motivation qui fait défaut à beaucoup. Une femme mariée depuis 26 ans a écrit : « Mon mari et moi prenons au sérieux le point de vue de Jéhovah sur le mariage, c’est pourquoi il ne nous viendrait jamais à l’esprit de nous séparer. Alors nous faisons d’autant plus d’efforts pour résoudre nos problèmes grâce à une bonne communication. » Jéhovah est sensible à une telle fidélité et à un tel attachement à sa personne, et il les bénit abondamment (Ps. 127:1).

NOURRIS TON AMOUR

9, 10. Comment, concrètement, les conjoints peuvent-ils renforcer leur lien d’amour ?

9 Dans le couple, la plus importante des qualités est l’amour, le « lien d’union parfait » (Col. 3:14). L’amour authentique qui unit des conjoints fidèles grandit à mesure qu’ils traversent côte à côte les joies et les peines de l’existence. Ils deviennent des amis encore plus intimes qui aiment être ensemble. Une telle union ne s’entretient pas seulement par des actes héroïques ponctuels, comme le suggèrent souvent les médias, mais par une multitude de petites choses : un baiser, un mot gentil, une délicate attention, un sourire complice ou un sincère « Comment s’est passée ta journée ? » Ce sont des petites choses mais elles comptent beaucoup dans la vie de couple. Des conjoints heureux en ménage depuis 19 ans se téléphonent ou s’envoient des textos durant la journée « juste pour savoir comment ça va », dit le mari.

10 L’amour pousse aussi les conjoints à continuer de chercher à mieux se connaître (Phil. 2:4). Et mieux ils se connaissent, plus leur amour grandit, malgré l’imperfection. La relation d’un couple heureux n’est pas figée, elle ne cesse de s’enrichir  et de se renforcer. Donc si tu es marié, demande-toi : « Est-ce que je connais bien mon conjoint ? Est-ce que je comprends ses sentiments et ses points de vue ? Est-ce que je pense souvent à lui, peut-être en réfléchissant aux qualités qui m’ont attiré chez lui ? »

CULTIVE LE RESPECT

11. Pourquoi le respect est-il essentiel à la réussite du mariage ? Donne un exemple.

11 Même l’union la plus heureuse n’est pas parfaite. Des conjoints qui s’aiment ne sont pas toujours d’accord. C’était le cas d’Abraham et Sarah (Gen. 21:9-11). Pourtant leurs désaccords ne les ont jamais désunis. Pourquoi ? Parce qu’ils se traitaient avec dignité et respect. Par exemple, Abraham disait « s’il te plaît » à sa femme (Gen. 12:11, 13). De son côté, Sarah obéissait à son mari et le considérait comme son « seigneur » (Gen. 18:12). Quand des conjoints manquent de respect l’un envers l’autre, cela transparaît généralement dans leur façon de parler ou dans le ton de leur voix (Prov. 12:18). S’ils ne règlent pas ce problème de fond, leur mariage court au désastre (lire Jacques 3:7-10, 17, 18).

12. Pourquoi les jeunes mariés doivent-ils particulièrement veiller à se parler avec respect ?

12 Les jeunes mariés doivent particulièrement veiller à se parler avec bonté et respect. Ils créent ainsi un climat propice à une communication libre et franche. « Les premières années de mariage sont joyeuses mais parfois éprouvantes, se souvient un mari. Durant cette période où chacun est en train de s’adapter aux sentiments, aux habitudes et aux besoins de l’autre, tout ne va pas toujours comme sur des roulettes ! Mais si vous réagissez avec bon sens, humour et des qualités stabilisatrices comme l’humilité, la patience et la confiance en Jéhovah, vous serez tous les deux gagnants. » Quel bon conseil !

MANIFESTE UNE HUMILITÉ AUTHENTIQUE

13. Pour qu’un mariage soit solide et heureux, pourquoi l’humilité est-elle indispensable ?

13 Une bonne communication dans le couple est comme un ruisseau qui traverse paisiblement un jardin. Il est indispensable d’être humble pour que ce ruisseau continue de couler (1 Pierre 3:8). « Le chemin le plus court pour régler un différend, c’est l’humilité, parce qu’elle incite à demander pardon », a observé un  frère marié depuis 11 ans. Un ancien, heureux en ménage depuis 20 ans, a affirmé : « Il est parfois plus important de dire “Pardon” que “Je t’aime”. » Il ajoute : « La prière est un des meilleurs raccourcis vers l’humilité. Quand ma femme et moi prions ensemble, ça nous rappelle notre imperfection et la faveur imméritée de Jéhovah. Ce rappel discret m’aide à voir les choses sous le bon angle. »

Entretenez une bonne communication dans votre couple.

14. Pourquoi l’orgueil est-il nuisible au couple ?

14 L’orgueil, par contre, n’a jamais favorisé la réconciliation. Il étouffe la communication parce qu’il prive à la fois de l’envie et du courage de s’excuser. Au lieu de dire : « Je suis désolé ; s’il te plaît, pardonne-moi », l’orgueilleux se trouve des excuses. Il préfère attirer l’attention sur les défauts de l’autre que reconnaître courageusement une faiblesse. Quand on le blesse, plutôt que de poursuivre la paix, il se vexe, et rend peut-être la pareille en tenant des propos durs ou en se murant dans le silence (Eccl. 7:9). Oui, l’orgueil est un poison dans le couple. Souvenons-nous que « Dieu s’oppose aux orgueilleux, mais [qu’]aux humbles il donne la faveur imméritée » (Jacq. 4:6).

15. Explique comment l’application d’Éphésiens 4:26, 27 aidera les conjoints à résoudre d’éventuels différends ?

15 Évidemment, il serait naïf de croire que l’orgueil ne fera jamais surface. Il faut l’identifier et s’y attaquer rapidement. Paul a dit à des chrétiens : « Que le soleil ne se couche pas sur votre irritation, et ne donnez pas de champ au Diable » (Éph. 4:26, 27). Celui qui ne tient pas compte de la Parole de Dieu s’expose à des souffrances inutiles. « Une fois, mon mari et moi n’avons pas mis en pratique Éphésiens 4:26, 27, regrette une sœur. Ça m’a valu quelques-unes des pires nuits de ma vie ! » N’est-il pas préférable de se parler rapidement avec l’objectif de se réconcilier ? Bien sûr, les conjoints devront probablement s’accorder un peu de temps pour retrouver leur calme. Il convient également de demander à Jéhovah de l’aide pour avoir le bon état d’esprit. L’humilité, par exemple, t’incitera à te concentrer sur le problème plutôt que sur toi, de peur que la situation n’empire (lire Colossiens 3:12, 13).

16. Comment l’humilité aidera-t-elle chaque conjoint à avoir le bon point de vue sur les capacités de l’autre ?

16 L’humilité et la modestie aident à se concentrer sur les points forts de son conjoint. Illustrons : Une femme peut avoir des talents qu’elle exploite au profit de sa famille. Si son mari est humble et modeste, il ne la verra pas comme une rivale. Il l’encouragera plutôt à se servir de ses dons, prouvant ainsi qu’il l’aime et l’estime (Prov. 31:10, 28 ; Éph. 5:28, 29). La femme humble et modeste, quant à elle, ne fera pas étalage de ses capacités ni ne rabaissera son mari. Tous deux ne forment-ils pas « une seule chair » ? Ce qui blesse l’un blesse donc l’autre (Mat. 19:4, 5).

17. Qu’est-ce qui aide des couples d’aujourd’hui à être heureux et à rendre gloire à Dieu ?

17 Aimerais-tu que ton union ressemble à celle d’Abraham et Sarah ou d’Isaac et Rébecca ? Qu’elle soit profondément heureuse, durable et à la gloire de Jéhovah ? Sans aucun doute. Alors, épouse le point de vue de Dieu sur le mariage. Cherche dans sa Parole la perspicacité et la sagesse. Cultive l’amour authentique, « la flamme de Yah », en portant un regard positif sur ton conjoint (Chant de S. 8:6). Traite-le avec respect et cultive l’humilité de toutes tes forces. Si tu fais ces choses, ton union te rendra heureux, toi, mais aussi ton Père céleste (Prov. 27:11). Tu partageras alors sûrement le sentiment de ce frère, marié depuis 27 ans, qui a écrit : « Je ne peux imaginer la vie sans ma femme. Notre relation continue de se renforcer jour après jour. Nous le devons à notre amour pour Jéhovah et à une communication régulière. »