« Ne renonçons donc pas à faire ce qui est excellent » (GAL. 6:9).

1, 2. Pourquoi réfléchir à l’organisation universelle de Jéhovah augmente-t-il notre confiance en elle ?

NE SOMMES-NOUS pas émerveillés de songer que nous appartenons à une organisation universelle ? Les visions d’Ézékiel chapitre 1 et de Daniel chapitre 7 représentent de façon frappante Jéhovah accomplissant magistralement son dessein. Sous la direction de Jésus, la partie terrestre de l’organisation divine se concentre sur la prédication de la bonne nouvelle, veille au bien-être spirituel des prédicateurs et favorise l’extension du vrai culte. De quoi nous inspirer une grande confiance dans l’organisation de Jéhovah ! (Mat. 24:45).

2 Personnellement, marchons-nous au pas de cette organisation ? Avec le temps, notre enthousiasme pour la vérité grandit-il ou diminue-t-il ? En nous posant ces questions nous découvrirons peut-être que la fatigue nous gagne ou que notre zèle n’est plus ce qu’il était. C’est arrivé à d’autres. Au Ier siècle, l’apôtre Paul a dû exhorter certains chrétiens à réfléchir à l’exemple de Jésus. S’ils se souvenaient du zèle du Christ, ils ne se « fatigu[eraient] pas et ne défailli[raient] pas dans [leurs] âmes » (Héb. 12:3). Pareillement, un examen attentif de l’article précédent, qui soulignait ce que l’organisation de Jéhovah accomplit, a sûrement stimulé notre volonté de rester enthousiastes et endurants.

3. Comment ne pas nous laisser gagner par la fatigue, et qu’allons-nous examiner dans cet article ?

3 Mais Paul a également souligné que, pour ne pas nous laisser gagner par la fatigue, il fallait « faire ce qui est excellent » (Gal. 6:9). Ainsi chacun de nous devrait être actif. Voyons cinq facettes de notre culte qui nous aideront à tenir ferme et à marcher au pas de l’organisation de Jéhovah. Nous pourrons alors, nous ou notre famille, déterminer si certaines  d’entre elles méritent une attention particulière.

RÉUNISSONS-NOUS POUR NOUS ENCOURAGER ET ADORER DIEU

4. Pourquoi peut-on dire que les rassemblements font partie intégrante du vrai culte ?

4 Les rassemblements ont toujours été une facette essentielle du vrai culte. Dans les sphères invisibles, les créatures spirituelles sont invitées à paraître devant Jéhovah à des moments précis (1 Rois 22:19 ; Job 1:6 ; 2:1 ; Dan. 7:10). Dans l’Antiquité, les Israélites devaient se rassembler « afin qu’ils écoutent et afin qu’ils apprennent » (Deut. 31:10-12). Au Ier siècle, les Juifs avaient l’habitude de se rendre à la synagogue pour lire les Écritures (Luc 4:16 ; Actes 15:21). Après la formation de la congrégation chrétienne, les rassemblements ont conservé leur importance et ils sont toujours un aspect majeur de notre culte. Les vrais chrétiens se « consid[èrent] les uns les autres pour [s’]inciter à l’amour et aux belles œuvres ». Nous devons « nous encourage[r] mutuellement, et cela d’autant plus que [n]ous voy[ons] approcher le jour » de Jéhovah (Héb. 10:24, 25).

5. Comment nous encourager mutuellement aux réunions ?

5 Nous nous encourageons mutuellement à nos réunions en particulier par nos commentaires. Nous exprimons publiquement notre foi quand nous répondons à la question d’un paragraphe, tirons une application d’un verset, racontons une brève anecdote illustrant la sagesse d’un principe biblique, etc. (Ps. 22:22 ; 40:9). Qu’en penses-tu : Quel que soit le nombre d’années depuis lequel tu assistes aux réunions, les commentaires sincères de tes compagnons de tous âges ne demeurent-ils pas une source d’encouragement ?

6. Que nous apportent nos réunions ?

6 Pour quelles autres raisons notre Dieu tient-il autant à ce que nous nous réunissions régulièrement ? Les réunions et les assemblées nous donnent la force, une fois dans nos territoires, de parler avec hardiesse et de faire face à l’opposition ou à l’indifférence (Actes 4:23, 31). Les exposés bibliques nous fortifient et nous affermissent dans la foi (Actes 15:32 ; Rom. 1:11, 12). L’enseignement et l’échange d’encouragements nous aident à trouver le vrai bonheur et nous procurent « le calme aux jours du malheur » (Ps. 94:12, 13). La préparation des programmes spirituels destinés à instruire les serviteurs de Jéhovah du monde entier est présidée par le Comité pour l’enseignement, l’un des comités du Collège central. Nous pouvons vraiment nous réjouir des dispositions grâce auxquelles nous recevons un enseignement salutaire toute l’année, semaine après semaine.

7, 8. a) Quel est l’objectif premier des réunions de la congrégation ? b) Quelle aide spirituelle les réunions t’apportent-elles ?

7 Cependant, si ce que nous retirons des réunions sur le plan personnel est important, nous nous rassemblons avant tout pour adorer Jéhovah (lire Psaume 95:6). Quel honneur de louer notre Dieu admirable ! (Col. 3:16). Jéhovah mérite que nous l’adorions régulièrement par notre assistance et notre participation aux rassemblements théocratiques (Rév. 4:11). D’où l’exhortation à ne pas « abandonn[er] [...] notre assemblée, comme c’est l’habitude de quelques-uns » (Héb. 10:25).

8 Voyons-nous nos réunions chrétiennes comme une aide pour endurer jusqu’à ce que Jéhovah détruise ce système de choses méchant ? Si oui, elles figureront parmi les « choses les plus importantes » auxquelles nous réservons une place dans notre vie bien remplie (Phil. 1:10). Seule une raison extrêmement importante  devrait nous amener à manquer une occasion de nous réunir pour adorer Jéhovah avec nos frères et sœurs.

RECHERCHONS LES PERSONNES SINCÈRES

9. Comment savons-nous que la prédication est une œuvre capitale ?

9 Pour marcher au rythme de l’organisation de Jéhovah, il nous faut aussi participer pleinement à la prédication. Jésus a inauguré cette œuvre quand il était sur terre (Mat. 28:19, 20). Depuis, prêcher le Royaume et faire des disciples est la préoccupation principale de toute l’organisation de Jéhovah. Quantité de récits contemporains prouvent que les anges soutiennent notre œuvre et nous guident vers ceux qui sont « dans la disposition qu’il faut pour la vie éternelle » (Actes 13:48 ; Rév. 14:6, 7). La partie terrestre de l’organisation de Jéhovah est aujourd’hui établie pour soutenir cette œuvre capitale. La prédication est-elle également au centre de ta vie ?

10. a) Montre par un exemple comment rester enthousiaste pour la vérité. b) Comment le ministère t’aide-t-il à ne pas te laisser gagner par la fatigue ?

10 Le zèle dans le ministère entretient l’enthousiasme pour la vérité. Note ce que déclare Mitchel, ancien et pionnier permanent de longue date : « J’aime parler aux gens de la vérité. Chaque fois que je découvre un article de La Tour de Garde ou de Réveillez-vous !, je suis émerveillé par la sagesse, la perspicacité et l’équilibre que reflète chaque numéro. J’ai envie  d’aller prêcher pour voir comment les gens vont réagir, comment je peux éveiller leur intérêt. La prédication me permet de rester stable. Je réserve des créneaux au ministère et je case toute autre occupation soit avant, soit après. » Si nous aussi, nous restons bien occupés dans le service sacré, nous pourrons demeurer fermes durant ces derniers jours (lire 1 Corinthiens 15:58).

ALIMENTONS-NOUS SPIRITUELLEMENT

11. Pourquoi devons-nous profiter pleinement de la nourriture spirituelle fournie par Jéhovah ?

11 Pour nous donner des forces, Jéhovah nous nourrit copieusement. Qui d’entre nous ne s’est pas dit un jour, après avoir lu une publication : « C’est exactement ce qu’il me fallait ! On dirait que Jéhovah a fait écrire ça spécialement pour moi ! » Ce n’est pas une coïncidence. En effet, Jéhovah nous guide et nous instruit grâce à ces aliments spirituels. Il a promis : « Je te rendrai perspicace et t’instruirai dans la voie où tu dois aller » (Ps. 32:8). Nous efforçons-nous d’absorber et de méditer toute la nourriture que nous recevons ? Cette habitude nous permettra de porter du fruit et de ne pas nous affaiblir en ces derniers jours pénibles (lire Psaume 1:1-3 ; 35:28 ; 119:97).

12. Qu’est-ce qui nous aide à ne pas banaliser la nourriture spirituelle ?

12 Il est bon de réfléchir à tout le travail que réclame notre approvisionnement continu en nourriture spirituelle. Le Comité de rédaction, autre comité du Collège central, supervise la préparation (recherches, rédaction, correction, illustration et traduction) des matières imprimées ou publiées sur notre site Internet. Les filiales qui impriment expédient les publications vers des congrégations de diverses zones du monde. Pourquoi tout ce travail ? Pour que le peuple de Jéhovah soit bien nourri (Is. 65:13). Alors mangeons avec appétit la nourriture spirituelle que nous fournit son organisation ! (Ps. 119:27).

SOUTENONS LES STRUCTURES EN PLACE

13, 14. Qui dans les cieux soutient les structures que Jéhovah a mises en place, et comment sur terre pouvons-nous manifester un soutien semblable ?

13 Dans la vision que l’apôtre Jean a reçue, Jésus, monté sur un cheval blanc, va vaincre ceux qui se rebellent contre Jéhovah (Rév. 19:11-15). Autre précision qui fortifie notre foi : Les anges fidèles le suivent de près et à ses côtés se trouvent les oints vainqueurs venant de la terre, qui ont déjà reçu leur récompense céleste (Rév. 2:26, 27). Quel excellent exemple de soutien aux structures établies par Jéhovah !

14 De la même manière, la grande foule soutient pleinement l’œuvre des frères oints du Christ encore sur terre, qui sont à la tête de la partie visible de l’organisation de Jéhovah (lire Zekaria 8:23). Comment, individuellement, soutenir les dispositions divines ? Notamment en étant soumis à ceux qui nous dirigent (Héb. 13:7, 17). À commencer par les anciens de notre congrégation. Nos propos incitent-ils au respect envers ces hommes fidèles et leur fonction de surveillance ? Encourageons-nous nos enfants à les respecter et à leur demander des conseils bibliques ? Par ailleurs, réfléchissons-nous en famille à des façons d’employer nos ressources pour soutenir l’œuvre mondiale ? (Prov. 3:9 ; 1 Cor. 16:2 ; 2 Cor. 8:12). Estimons-nous important de participer à l’entretien de la Salle du Royaume ? Quand un tel respect et une telle unité règnent, l’esprit de Jéhovah agit sans entrave. Et grâce au soutien continuel de cet esprit, nous ne céderons pas à la fatigue en ces derniers jours (Is. 40:29-31).

 VIVONS EN ACCORD AVEC NOTRE MESSAGE

15. Pourquoi vivre en accord avec l’admirable dessein divin est-il une lutte permanente ?

15 Enfin, pour endurer et suivre la cadence de l’organisation de Jéhovah, continuons de nous conformer au message que nous portons en « vérifi[ant] ce qui est agréable au Seigneur » (Éph. 5:10, 11). Nous combattons en permanence des influences négatives dues à notre imperfection ainsi qu’aux assauts de Satan et de l’actuel monde méchant. Certains parmi vous, chers frères et sœurs, mènent au quotidien un dur combat pour préserver leurs relations avec Jéhovah. Vos efforts vous rendent très chers à ses yeux. Ne baissez pas les bras ! Si nous vivons en accord avec le dessein de Jéhovah, nous en éprouverons une grande satisfaction et aurons la certitude que notre culte n’est pas futile (1 Cor. 9:24-27).

Annonce avec zèle à ton prochain que lui aussi peut appartenir à la grande organisation de Jéhovah.

16, 17. a) Que faire si nous commettons un péché grave ? b) Que nous apprend ce qu’a vécu Anne ?

16 Et si tu commets un péché grave ? Cherche aussitôt de l’aide. Garder le silence ne ferait qu’aggraver la situation. Souviens-toi de ce qu’a dit David alors qu’il dissimulait ses péchés : « Mes os s’usaient dans mon gémissement tout au long du jour » (Ps. 32:3). En effet, qui cache ses péchés se fatiguera moralement et spirituellement, mais « qui les confesse et les quitte, à celui-là il sera fait miséricorde » (Prov. 28:13).

17 À l’approche de la vingtaine, Anne * était pionnière permanente. Toutefois, elle s’est mise à mener une double vie. Cette situation la tourmentait beaucoup. Elle se souvient : « Le peu de conscience qui me restait me travaillait. J’étais tout le temps triste et déprimée. » Qu’a-t-elle fait ? Lors d’une réunion, Jacques 5:14, 15 a été commenté. Comprenant alors qu’elle avait besoin d’aide, elle est allée voir les anciens. Aujourd’hui elle dit : « Ces versets sont une véritable ordonnance rédigée par Jéhovah pour soigner les malades spirituels. Le médicament est difficile à avaler, mais il guérit. J’ai suivi le conseil que donnent ces versets, et ça a marché. » En quelques années, la jeune femme a remonté la pente et elle sert de nouveau Jéhovah avec zèle et une conscience nette.

18. Quelle doit être notre détermination ?

18 Quel bonheur, en ces derniers jours, d’appartenir à l’extraordinaire organisation de Jéhovah ! Ne banalisons jamais cet honneur. Efforçons-nous plutôt, en famille, d’adorer régulièrement Jéhovah avec notre congrégation lors des réunions, de chercher avec zèle les personnes sincères de notre territoire et d’attacher du prix au flot continu de nourriture spirituelle. Soutenons ceux qui nous dirigent et vivons en accord avec le message que nous portons. Ainsi, non seulement nous marcherons au pas de l’organisation de Jéhovah, mais nous ne nous fatiguerons jamais de faire ce qui est excellent !

^ § 17 Le prénom a été changé.