Le Royaume de Dieu : un nouveau gouvernement pour la terre

“ Le royaume [...] broiera tous ces royaumes et y mettra fin, et lui-​même subsistera pour des temps indéfinis. ” — DANIEL 2:44.

1. Quelle confiance pouvons-​nous avoir dans la Bible ?

LA Bible est la révélation de Dieu aux hommes. “ Quand vous avez reçu la parole de Dieu que vous entendiez de nous, a écrit l’apôtre Paul, vous l’avez acceptée, non comme la parole des hommes, mais, ainsi qu’elle l’est véritablement, comme la parole de Dieu. ” (1 Thessaloniciens 2:13). La Bible nous fait savoir tout ce que nous avons besoin de connaître sur Dieu : sa personnalité, ses desseins, ce qu’il attend de nous. On y trouve aussi les meilleurs conseils qui soient en matière de vie familiale et de conduite, ainsi que des prophéties précises dont la réalisation est passée, présente ou à venir. Il n’est donc pas exagéré de dire que “ toute Écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour reprendre, pour remettre les choses en ordre, pour discipliner dans la justice, pour que l’homme de Dieu soit pleinement qualifié, parfaitement équipé pour toute œuvre bonne ”. — 2 Timothée 3:16, 17.

2. Comment Jésus a-​t-​il mis en valeur le thème de la Bible ?

2 Mais la clef de voûte de la Bible, c’est son thème : comment Dieu, par son Royaume céleste, va justifier sa souveraineté, établir la légitimité de sa domination. Jésus en a fait l’idée centrale de son ministère. “ [Il] commença à prêcher et à dire : ‘ Repentez-​vous, car le royaume des cieux s’est approché. ’ ” (Matthieu 4:17). Il a défini la place que le Royaume devrait occuper dans notre vie : “ Continuez donc à  chercher d’abord le royaume et sa justice. ” (Matthieu 6:33). Il en a montré toute l’importance par cette prière à Dieu enseignée à ses disciples : “ Que ton royaume vienne. Que ta volonté se fasse, comme dans le ciel, aussi sur la terre. ” — Matthieu 6:10.

Un nouveau gouvernement pour la terre

3. Pourquoi le Royaume de Dieu revêt-​il une grande importance pour nous ?

3 Si le Royaume de Dieu revêt une telle importance pour la race humaine, c’est parce que son intervention prochaine va changer une fois pour toutes la façon dont la terre est gouvernée. “ Aux jours de ces rois-​là, annonce Daniel 2:44 à propos des gouvernements actuels, le Dieu du ciel établira un royaume [un gouvernement céleste] qui ne sera jamais supprimé. Et le royaume ne passera à aucun autre peuple. Il broiera tous ces royaumes [humains] et y mettra fin, et lui-​même subsistera pour des temps indéfinis. ” À partir du moment où le Royaume céleste aura établi sa suprématie, plus jamais les hommes n’auront le contrôle de la terre. La décevante domination humaine, source de divisions, appartiendra définitivement au passé.

4, 5. a) Pourquoi Jésus est-​il le mieux qualifié pour diriger le Royaume ? b) Quelle responsabilité va être confiée à Jésus dans un avenir proche ?

4 Le Royaume céleste aura pour principal dirigeant, placé sous l’autorité directe de Jéhovah, Christ Jésus ; nul n’est mieux qualifié pour cette fonction. Avant que Dieu ne l’envoie sur terre, il avait été au ciel son “ habile ouvrier ”, sa toute première création (Proverbes 8:22-31). “ Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute création ; parce que par son moyen toutes les autres choses ont été créées dans les cieux et sur la terre. ” (Colossiens 1:15, 16). Sur terre, il a toujours fait la volonté de Dieu. Les épreuves les plus pénibles n’ont pas eu raison de son endurance, et il est mort fidèle à son Père. — Jean 4:34 ; 15:10.

5 Sa fidélité jusqu’à la mort a valu à Jésus d’être ressuscité au ciel et désigné par Dieu pour être le Roi de Son Royaume céleste (Actes 2:32-36). À ce titre, Christ aura l’immense responsabilité, à la tête de myriades de créatures spirituelles puissantes, d’ôter de la terre et la domination humaine et la méchanceté (Proverbes 2:21, 22 ; 2 Thessaloniciens 1:6-9 ; Révélation 19:11-21 ; 20:1-3). Sous sa direction, le Royaume céleste de Dieu deviendra alors la nouvelle instance dirigeante, le seul et unique gouvernement de la terre. — Révélation 11:15.

6. À quel genre de domination pouvons-​nous nous attendre de la part du Chef du Royaume ?

6 Du nouveau Roi de la terre, la Parole de Dieu dit : “ On lui donna domination, dignité et royaume, pour que les peuples, communautés nationales et langues le servent tous. ” (Daniel 7:14). Jésus imitant l’amour de Dieu, sa domination engendrera la paix et le bonheur (Matthieu 5:5 ; Jean 3:16 ; 1 Jean 4:7-10). “ Il y aura une souveraineté étendue et une paix sans fin [...], qu’il établira et affermira sur le droit et la justice. ” (Isaïe 9:7, Traduction Œcuménique de la Bible). Quelle bénédiction d’avoir un Roi dont la domination reposera sur l’amour, le droit et la justice ! Ainsi est-​il annoncé en 2 Pierre 3:13 : “ Nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux [le Royaume céleste de Dieu] et une nouvelle terre [une nouvelle société terrestre], et dans ceux-ci habitera la justice. ”

7. Comment la prophétie de Matthieu 24:14 s’accomplit-​elle de nos jours ?

7 Pour qui aime la justice, la venue du Royaume de Dieu est assurément la meilleure nouvelle qui soit. En donnant le signe attestant que nous vivons “ les derniers jours ” de l’actuel système méchant, Jésus avait d’ailleurs annoncé : “ Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans toute la terre habitée, en témoignage pour toutes les nations ; et alors viendra la fin. ” (2 Timothée 3:1-5 ; Matthieu 24:14). Conformément à cette prophétie, quelque six millions de Témoins de Jéhovah répartis en 90 000 congrégations dans 234 pays et territoires consacrent aujourd’hui plus de un milliard d’heures par an à parler du Royaume de Dieu à leurs semblables. Ce n’est pas par hasard si leurs lieux de culte s’appellent Salles du Royaume, car on y enseigne ce que sera le nouveau gouvernement à venir.

 Des cosouverains

8, 9. a) D’où viennent ceux qui régneront avec Christ ? b) Quelle confiance pouvons-​nous avoir dans la façon dont le Roi et ses cosouverains exerceront leur domination ?

8 Christ Jésus ne gouvernera pas seul dans le Royaume céleste de Dieu. Révélation 14:1-4 annonçait que 144 000 personnes seraient ‘ achetées d’entre les humains ’ et ressuscitées pour vivre au ciel. Sur terre, ces hommes et ces femmes ne se sont pas fait servir ; ce sont eux, au contraire, qui ont servi Dieu et leurs semblables. “ Ils seront prêtres de Dieu et du Christ, et ils régneront avec lui pendant les mille ans. ” (Révélation 20:6). Infiniment plus nombreuse est la “ grande foule que personne ne pouvait compter, de toutes nations et tribus et peuples et langues ”, qui survivra à la fin de ce système. Ses membres aussi offrent à Dieu “ un service sacré jour et nuit ”, mais ils n’ont pas d’appel céleste (Révélation 7:9, 15). Sujets du Royaume, ils forment le noyau de la nouvelle terre. — Psaume 37:29 ; Jean 10:16.

9 Les humains fidèles que Jéhovah a choisis pour régner au ciel avec Christ ont eu à faire face à l’ensemble des problèmes de la vie. Il n’y a pour ainsi dire aucune situation de la sphère humaine que l’un ou l’autre de ces rois-prêtres n’ait connue. Cette expérience leur sera précieuse pour gouverner des humains. Jésus lui-​même “ a appris l’obéissance de par les choses qu’il a subies ”. (Hébreux 5:8.) Ce qui a fait dire à l’apôtre Paul : “ Nous avons pour grand prêtre, non pas quelqu’un qui ne puisse compatir à nos faiblesses, mais quelqu’un qui, à tous égards, a été mis à l’épreuve comme nous, mais sans péché. ” (Hébreux 4:15). Qu’il est rassurant de savoir que le monde nouveau de justice promis par Dieu sera dirigé par des rois-prêtres pleins d’amour et de compassion !

Le Royaume entrait-il dans le dessein de Dieu ?

10. Pourquoi le Royaume céleste n’entrait-​il pas dans le dessein originel de Dieu ?

10 Lorsque Dieu a créé Adam et Ève, le Royaume céleste faisait-​il partie de son dessein ? Nulle part dans le récit de la création la Genèse ne signale que les humains seraient soumis à un tel Royaume. Jéhovah en personne les dirigeait, et, tant qu’ils lui obéissaient, ils n’avaient pas besoin d’une autre autorité. En Genèse chapitre 1, des expressions comme “ Dieu leur dit ” ou “ Dieu dit encore ” indiquent que Jéhovah (sans doute par l’intermédiaire de son Fils céleste premier-né) communiquait avec le premier couple. — Genèse 1:28, 29 ; Jean 1:1.

11. Quel départ parfait l’humanité a-​t-​elle connu ?

11 La Bible précise : “ Dieu vit tout ce qu’il avait fait et, voyez, c’était très bon. ” (Genèse 1:31). Tout dans le jardin d’Éden était absolument parfait. Adam et Ève vivaient dans un paradis ; ils étaient eux-​mêmes parfaits de corps et d’esprit ; ils pouvaient communiquer avec leur Créateur, et lui avec eux. Et s’ils restaient fidèles, ils mettraient au monde des enfants également  sans défaut. Nul besoin donc d’un nouveau gouvernement céleste.

12, 13. À mesure que les humains parfaits se multiplieraient, pourquoi Dieu serait-​il toujours capable de communiquer avec eux ?

12 Comment Dieu ferait-​il pour communiquer avec les humains à mesure qu’ils se multiplieraient ? Intéressons-​nous aux étoiles. L’univers est peuplé de galaxies, des univers-îles qui peuvent contenir de un à mille milliards d’étoiles. Et selon les astronomes, il y aurait quelque 100 milliards de ces galaxies dans l’univers observable. Or, le Créateur nous dit : “ Levez bien haut vos yeux et voyez. Qui a créé ces choses ? C’est Celui qui fait sortir — selon le nombre — l’armée qu’elles sont ; il les appelle toutes par leur nom. Par suite de l’abondance de l’énergie vive, car il est aussi vigoureux en force, pas une ne manque. ” — Isaïe 40:26.

13 Si Dieu est capable de différencier tous ces corps célestes, à combien plus forte raison un nombre beaucoup plus faible d’humains ! Ne reçoit-​il pas instantanément les prières que lui adressent aujourd’hui ses millions de serviteurs ? Communiquer avec tous les humains parfaits ne lui aurait donc posé aucune difficulté ; il n’aurait pas eu besoin d’un Royaume céleste pour rester individuellement en contact avec eux. Peut-​on rêver condition plus enviable : être gouverné par Jéhovah, communiquer directement avec lui et avoir la perspective de ne jamais mourir, de vivre éternellement sur une terre paradisiaque !

“ Il n’appartient pas à l’homme ”

14. Pourquoi les humains auront-​ils éternellement besoin de la domination de Jéhovah ?

14 Tout parfaits qu’ils étaient, les humains ne pourraient jamais se passer de la domination de Jéhovah. Et pour cause : ils n’avaient pas été créés avec cette faculté. Rappelant cette loi propre à la nature humaine, le prophète Jérémie écrira plus tard : “ Je sais bien, ô Jéhovah, qu’à l’homme tiré du sol n’appartient pas sa voie. Il n’appartient pas à l’homme qui marche de diriger son pas. Corrige-​moi, ô Jéhovah. ” (Jérémie 10:23, 24). Ce serait folie de leur part de se croire capables d’administrer leur société indépendamment de Jéhovah. Ils iraient à l’encontre de leur nature. Cette émancipation par rapport à la domination divine engendrerait inévitablement l’égoïsme, la haine, la cruauté, la violence, la guerre, et la mort. ‘ L’homme dominerait l’homme à son détriment. ’ — Ecclésiaste 8:9.

15. Quelles furent les conséquences du mauvais choix fait par nos premiers parents ?

15 Malheureusement, nos premiers parents, jugeant qu’ils n’avaient pas besoin de la domination divine, optèrent pour la voie de l’indépendance, ce qui leur fit perdre la perfection. Comme un appareil électrique coupé de sa source d’énergie qui ralentit avant de s’arrêter, ils allaient décliner et finiraient par mourir. Modèles désormais défectueux, ils ne pourraient que transmettre cet état à leurs descendants (Romains 5:12). “ Le Rocher [Jéhovah], parfaite est son action, car toutes ses voies sont justice. [...] Ils ont, quant à eux, agi d’une manière perverse ; ils ne sont pas ses enfants, la tare est leur. ” (Deutéronome 32:4, 5). Il est vrai qu’Adam et Ève furent influencés par la créature spirituelle rebelle qui était devenue Satan, mais étant mentalement parfaits ils auraient pu rejeter ses propositions mauvaises. — Genèse 3:1-19 ; Jacques 4:7.

16. Quel témoignage l’Histoire offre-​t-​elle de ce que produit l’indépendance envers Dieu ?

16 L’Histoire offre un témoignage éloquent de ce que produit l’indépendance envers Dieu. Depuis des milliers d’années, les humains s’essaient à toutes les formes de gouvernements, à tous les systèmes socioéconomiques possibles et imaginables. Or la méchanceté continue à ‘ avancer vers le pire ’. (2 Timothée 3:13.) Le XXsiècle, siècle de toutes les haines, n’a-​t-​il pas connu plus de violence, de guerres, de famines, de pauvreté et de souffrance qu’aucune autre période ? Malgré les progrès de la médecine, ne continue-​t-​on pas à mourir tôt ou tard (Ecclésiaste 9:5, 10) ? En cherchant à diriger leurs pas, les humains sont tombés sous la coupe de Satan et de ses démons, au point que la Bible appelle Satan “ le dieu de ce système de choses ”. — 2 Corinthiens 4:4.

 Le libre arbitre

17. Comment les humains devaient-​ils utiliser le libre arbitre dont Dieu les avait dotés ?

17 Si Jéhovah a laissé les humains suivre la voie de leur choix, c’est parce qu’il les a créés avec la faculté extraordinaire qu’est le libre arbitre, la liberté de choisir. “ Là où est l’esprit de Jéhovah, a écrit Paul, là est la liberté. ” (2 Corinthiens 3:17). Qui aimerait être un robot auquel on dicte chaque seconde ce qu’il doit dire ou faire ? Ce que Jéhovah attendait des humains, cependant, c’était qu’ils fassent un usage responsable du libre arbitre, qu’ils voient la sagesse d’obéir à sa volonté et de lui rester soumis (Galates 5:13). Cette liberté ne devait donc pas être absolue, sous peine d’engendrer l’anarchie, mais s’exercer dans les limites des lois bienveillantes de Dieu.

18. Qu’a démontré Dieu en laissant l’homme exercer son libre arbitre ?

18 En laissant la famille humaine assumer son indépendance, Dieu a démontré une fois pour toutes qu’elle ne peut se passer de sa domination. La souveraineté de Jéhovah, sa façon de gouverner, est la seule qui soit juste, la seule qui procure vraiment bonheur, satisfaction et prospérité. À cela une raison : notre esprit et notre corps ont été conçus par Jéhovah pour être au maximum de leurs capacités lorsqu’ils fonctionnent en harmonie avec ses lois. “ Moi, Jéhovah, je suis ton Dieu, Celui qui t’enseigne pour ton profit, Celui qui te fait cheminer sur le chemin où tu dois marcher. ” (Isaïe 48:17). L’exercice du libre arbitre dans les limites des lois de Dieu n’aurait pas été pesant ; il aurait produit au contraire une variété agréable en matière de nourriture, d’habitat, d’art et de musique, bref une vie merveilleuse, éternellement passionnante, sur une terre paradisiaque.

19. Quel instrument Dieu utilise-​t-​il pour réconcilier les humains avec lui ?

19 Mais leur mauvais choix avait éloigné les humains de Jéhovah, les condamnant à l’imperfection, à la dégénérescence et à la mort. Pour retrouver de bonnes relations avec lui, redevenir ses fils et ses filles, ils devaient être rachetés de cette triste condition. Le Royaume serait le moyen que Dieu utiliserait à cette fin, Jésus  Christ étant le Racheteur (Jean 3:16). À l’image du fils prodigue de l’exemple de Jésus, les humains sincèrement repentants pourraient alors se réconcilier avec Dieu, qui les accepterait de nouveau comme ses enfants. — Luc 15:11-24 ; Romains 8:21 ; 2 Corinthiens 6:18.

20. Comment le Royaume accomplira-​t-​il le dessein de Dieu ?

20 Jéhovah accomplira immanquablement sa volonté sur la terre (Isaïe 14:24, 27 ; 55:11). Grâce à son Royaume dirigé par Christ, il justifiera, établira, totalement son droit d’être notre Souverain. Le Royaume mettra fin à la domination des humains et des démons sur la terre, et, du ciel, il gouvernera sans opposition pendant mille ans (Romains 16:20 ; Révélation 20:1-6). Mais comment, pendant cette période, la supériorité de la domination divine sera-​t-​elle démontrée ? Et après les mille ans ? Quel sera le rôle du Royaume ? Nous considérerons ces questions dans l’article suivant.

Points de révision

• Quel est le thème de la Bible ?

• De qui sera composé le nouveau gouvernement de la terre ?

• Pourquoi une domination humaine indépendante de Dieu sera-​t-​elle toujours vouée à l’échec ?

• Comment le libre arbitre doit-​il s’exercer ?

[Questions d’étude]

 1. Quelle confiance pouvons-​nous avoir dans la Bible ?

 2. Comment Jésus a-​t-​il mis en valeur le thème de la Bible ?

 3. Pourquoi le Royaume de Dieu revêt-​il une grande importance pour nous ?

 4, 5. a) Pourquoi Jésus est-​il le mieux qualifié pour diriger le Royaume ? b) Quelle responsabilité va être confiée à Jésus dans un avenir proche ?

 6. À quel genre de domination pouvons-​nous nous attendre de la part du Chef du Royaume ?

 7. Comment la prophétie de Matthieu 24:14 s’accomplit-​elle de nos jours ?

 8, 9. a) D’où viennent ceux qui régneront avec Christ ? b) Quelle confiance pouvons-​nous avoir dans la façon dont le Roi et ses cosouverains exerceront leur domination ?

10. Pourquoi le Royaume céleste n’entrait-​il pas dans le dessein originel de Dieu ?

11. Quel départ parfait l’humanité a-​t-​elle connu ?

12, 13. À mesure que les humains parfaits se multiplieraient, pourquoi Dieu serait-​il toujours capable de communiquer avec eux ?

14. Pourquoi les humains auront-​ils éternellement besoin de la domination de Jéhovah ?

15. Quelles furent les conséquences du mauvais choix fait par nos premiers parents ?

16. Quel témoignage l’Histoire offre-​t-​elle de ce que produit l’indépendance envers Dieu ?

17. Comment les humains devaient-​ils utiliser le libre arbitre dont Dieu les avait dotés ?

18. Qu’a démontré Dieu en laissant l’homme exercer son libre arbitre ?

19. Quel instrument Dieu utilise-​t-​il pour réconcilier les humains avec lui ?

20. Comment le Royaume accomplira-​t-​il le dessein de Dieu ?

[Illustration, page 10]

Le Royaume, instrument de la domination divine : tel était le thème de l’enseignement de Jésus.

[Illustrations, page 12]

Dans quelque pays que ce soit, les Témoins de Jéhovah mettent le Royaume au centre de leur enseignement.

[Illustrations, page 14]

L’Histoire témoigne de ce que produit l’indépendance envers Dieu.

[Indications d’origine]

Soldats de la Première Guerre mondiale : photo U.S. National Archives ; camp de concentration : Oświęcim Museum ; enfant : UN PHOTO 186156/J. Isaac