Les conseils sur la façon de surmonter son chagrin ne manquent pas. Mais ils ne sont pas tous d’une grande aide. Certains vous diront qu’il ne faut pas pleurer ou montrer vos sentiments. À l’inverse, d’autres vous encourageront à exprimer ouvertement tout ce que vous ressentez. La Bible présente un point de vue plus équilibré, qui s’accorde avec les études récentes.

Dans certaines cultures, on estime que les hommes ne doivent pas pleurer. Mais faut-​il avoir honte de pleurer, surtout en public ? Des professionnels de la santé mentale affirment que pleurer est une étape normale du processus de deuil. Et ce processus peut permettre d’avancer, même si la souffrance est immense. Par contre, se retenir de pleurer peut faire plus de mal que de bien. La Bible ne dit pas qu’il est mal de verser des larmes ou que ce n’est pas viril. Pensez à Jésus, par exemple. Il avait le pouvoir de ressusciter les morts. Pourtant, après la mort de son ami Lazare, il a pleuré en public avec la famille de son ami (Jean 11:33-35).

La colère fait souvent partie du processus de deuil, surtout si le décès est soudain. Elle peut être déclenchée par les remarques maladroites ou injustifiées d’une personne respectée. Mike, un Sud-Africain, explique : « J’avais seulement 14 ans quand mon père est mort. À l’enterrement, le pasteur anglican a dit que Dieu rappelle les bons à lui quand il a besoin d’eux *. Ces paroles m’ont mis en colère ; nous avions tellement besoin de notre père. Aujourd’hui, 63 ans plus tard, elles me font encore souffrir. »

Et que dire du sentiment de culpabilité ? Une personne endeuillée se sent parfois coupable, en particulier quand le décès est inattendu. Elle se répétera peut-être : « Ça ne serait sans doute pas arrivé si j’avais fait ceci ou cela... » Ce sentiment peut être encore plus intense si elle s’est disputée avec la personne décédée la dernière fois qu’elle l’a vue.

Si vous éprouvez de la colère ou de la culpabilité, ne refoulez pas ces sentiments. Parlez plutôt de ce que vous ressentez à un ami qui vous écoutera et vous rappellera que beaucoup de personnes en deuil passent par les mêmes sentiments. La Bible dit : « Un véritable compagnon aime tout le temps et c’est un frère qui est né pour les jours de détresse » (Proverbes 17:17).

Le meilleur ami qu’une personne endeuillée puisse avoir, c’est le Créateur, Jéhovah *. Dites-​lui tout ce que vous avez sur le cœur parce qu’« il se soucie de vous » (1 Pierre 5:7). Il promet de soulager, grâce à sa « paix [...], qui surpasse toute pensée », l’esprit et le cœur de tous ceux qui s’approchent de lui (Philippiens 4:6, 7). Dieu peut également vous consoler par sa Parole, la Bible. Faites une liste de versets réconfortants (voir l’encadré «  Quelques versets réconfortants »). En apprendre quelques-uns pourrait vous être utile. Réfléchir aux idées qu’ils contiennent fait souvent du bien, particulièrement la nuit, quand on est seul et qu’on a du mal à dormir (Isaïe 57:15).

 Récemment, un homme de 40 ans, que nous appellerons Jack, a perdu sa femme d’un cancer. Il confie qu’il se sent parfois extrêmement seul. Mais la prière l’aide beaucoup. Il raconte : « Quand je prie Jéhovah, je ne me sens jamais seul. Je me réveille souvent la nuit et je suis incapable de me rendormir. Mais après avoir lu et médité des versets réconfortants de la Bible, et après avoir exprimé mes sentiments à Dieu dans la prière, une paix profonde m’envahit. Mon esprit et mon cœur s’apaisent, et j’arrive à me rendormir. »

Vanessa, une jeune femme dont la maman est morte à la suite d’une maladie, a elle aussi constaté le pouvoir de la prière. Elle explique : « Dans les moments les plus difficiles, la seule chose que j’arrivais à faire, c’était prier, et puis je fondais en larmes. Jéhovah a écouté mes prières et il m’a toujours donné la force dont j’avais besoin. »

Certains professionnels conseillent de faire du bénévolat. S’investir pour les autres peut apaiser la douleur d’une personne en deuil et lui apporter de la joie (Actes 20:35). De nombreux chrétiens endeuillés se sont rendu compte qu’aider les autres les a beaucoup réconfortés (2 Corinthiens 1:3, 4).

^ § 5 Ce n’est pas ce que la Bible enseigne. Elle donne trois raisons pour lesquelles on meurt (Ecclésiaste 9:11 ; Jean 8:44 ; Romains 5:12).

^ § 8 Jéhovah est le nom de Dieu révélé dans la Bible.