Vous êtes-​vous déjà demandé ce que l’avenir vous réserve, à vous et à votre famille ? Connaîtrez-​vous richesse ou pauvreté, amour ou solitude ? Vivrez-​vous longtemps, ou votre vie sera-​t-​elle écourtée ? Les gens se posent ce genre de questions depuis des milliers d’années.

Des spécialistes étudient les grandes tendances actuelles et font des prévisions pour l’avenir. Même si beaucoup d’entre elles se sont réalisées, d’autres ont échoué, parfois de façon lamentable. Par exemple, en 1912, Guglielmo Marconi, l’inventeur d’un dispositif de télégraphie sans fil, a prédit : « L’avènement de la communication sans fil va rendre la guerre impossible. » Et un agent de la maison de disques Decca Records, qui a refusé de prendre sous contrat les Beatles en 1962, pensait que les groupes jouant de la guitare étaient sur le déclin.

Beaucoup se tournent vers les sciences occultes pour avoir une idée de ce que leur réserve l’avenir. Certains recherchent les conseils d’astrologues, et de nombreux magazines et journaux contiennent une rubrique consacrée à l’horoscope. D’autres consultent des voyants ou des diseurs de bonne aventure, qui affirment « lire » l’avenir en interprétant les cartes, les nombres ou les lignes de la main.

Dans l’Antiquité, pour connaître l’avenir, certains consultaient des oracles — des prêtres ou des prêtresses qui transmettaient les réponses de la divinité qu’ils prétendaient représenter. On raconte que Crésus, roi de Lydie, a envoyé des cadeaux de grande valeur à l’oracle de Delphes, en Grèce, pour savoir quelle serait l’issue d’un combat contre Cyrus de Perse. L’oracle lui a répondu que s’il marchait contre Cyrus, il détruirait « un grand empire ». Certain de sa victoire, Crésus est parti au combat. Mais le grand empire qui a été détruit a été le sien !

La prédiction ambiguë de l’oracle n’avait aucune valeur ; elle aurait pu sembler exacte, quel que soit le vainqueur. Crésus a payé cher cette information trompeuse, qui l’a mené au désastre. Et aujourd’hui, ceux qui se tournent vers les méthodes de prédiction modernes s’en sortent-​ils mieux ?