• ANNÉE DE NAISSANCE : 1964

  • PAYS D’ORIGINE : ANGLETERRE

  • ANCIENNEMENT : MÈRE ADOLESCENTE REBELLE

MON PARCOURS

Je suis née à Paddington, un quartier très peuplé de Londres (Angleterre). Je vivais avec ma mère et mes trois sœurs aînées. Mon père n’a fait que quelques apparitions dans nos vies à cause de ses problèmes avec l’alcool.

Quand j’étais enfant, ma mère m’a appris à prier tous les soirs. J’avais une petite bible qui ne contenait que les Psaumes et j’inventais des mélodies pour pouvoir les chanter. Je me souviens avoir lu, dans un de mes livres, une phrase qui est restée gravée dans ma mémoire : « Un jour, il n’y aura plus de lendemain. » Ces mots m’empêchaient de dormir : je passais des nuits à songer à l’avenir. Je me disais : « Il y a sûrement mieux à attendre de la vie. Pourquoi suis-​je là ? » Je ne voulais pas mourir !

J’ai commencé à m’intéresser de près à l’occultisme. J’essayais de parler aux morts, j’allais dans des cimetières avec des camarades de classe et je regardais des films d’horreur avec eux. Nous trouvions cela à la fois effrayant et excitant.

À seulement dix ans, je suis devenue rebelle. Je me suis mise à fumer et suis rapidement devenue accro. Plus tard, j’ai fumé de la marijuana. À 11 ans, j’ai essayé l’alcool. Même si son goût ne me plaisait pas, j’aimais être sous l’effet de l’ivresse. J’aimais aussi la musique et la danse. J’allais à des soirées et en boîte de nuit dès que je le pouvais. Je sortais en cachette de chez moi le soir et je rentrais de la même façon juste avant le lever du soleil. Comme le lendemain j’étais fatiguée, je manquais régulièrement l’école. Et quand j’y allais, je buvais souvent de l’alcool pendant les pauses.

À la fin de ma dernière année scolaire, j’ai eu de très mauvais résultats. Loin d’imaginer à quel point j’étais rebelle, ma mère était déçue et en colère. Nous nous sommes disputées, et j’ai quitté la maison. Je suis restée pendant un temps avec mon petit ami, Tony, qui était rasta. Il volait, vendait de la drogue et avait la réputation d’être extrêmement violent. Je suis très vite tombée enceinte et, à 16 ans, j’ai donné naissance à notre fils.

 COMMENT LA BIBLE A CHANGÉ MA VIE

La première fois que j’ai rencontré des Témoins de Jéhovah, j’étais dans un foyer pour mères célibataires, où les autorités locales m’avaient attribué une chambre. Deux femmes Témoins de Jéhovah venaient régulièrement visiter d’autres jeunes mères. Un jour, je me suis jointe à leur conversation. Je voulais prouver que les Témoins avaient tort. Mais elles répondaient calmement et clairement avec la Bible à chacune de mes nombreuses questions. Elles étaient si gentilles et si douces que j’ai accepté d’étudier la Bible avec elles.

J’ai rapidement appris dans la Bible quelque chose qui a changé ma vie. Depuis l’enfance, j’avais peur de la mort. Mais à présent, je découvrais ce que Jésus avait enseigné sur la résurrection ! (Jean 5:28, 29). J’ai aussi appris que Dieu se souciait de moi personnellement (1 Pierre 5:7). Les paroles de Jérémie 29:11 m’ont particulièrement touchée. Il est dit : « “Car moi je connais bien les pensées que je pense à votre égard”, c’est là ce que déclare Jéhovah, “pensées de paix et non de malheur, pour vous donner un avenir et un espoir.” » J’ai commencé à croire que je pouvais espérer vivre éternellement dans le Paradis sur terre (Psaume 37:29).

Les Témoins de Jéhovah m’ont témoigné un amour sincère. Quand j’ai assisté pour la première fois à un de leurs offices, l’ambiance était chaleureuse et attirante : tout le monde était si amical ! (Jean 13:34, 35). C’était vraiment différent de l’accueil que j’avais reçu dans l’église locale. Les Témoins m’ont accueillie chaleureusement malgré ma situation. Ils m’ont accordé du temps et de l’attention, et m’ont aussi beaucoup aidée sur le plan pratique. J’avais le sentiment d’appartenir à une grande famille pleine d’amour.

En étudiant la Bible, je me suis rendu compte que je devais opérer des changements pour respecter les normes morales élevées de Dieu. Arrêter de fumer a été difficile. Dans le même temps, je me suis aperçue que certaines musiques attisaient mon envie de fumer de la marijuana ; j’ai donc écouté d’autres musiques. Voulant rester sobre, j’ai arrêté d’aller à des soirées et en boîte de nuit, où j’aurais été tentée de boire. De plus, j’ai cherché à me faire des amis qui m’encourageraient à garder mon nouveau mode de vie (Proverbes 13:20).

Pendant ce temps, Tony aussi étudiait la Bible avec les Témoins de Jéhovah. Comme les Témoins répondaient à toutes ses questions avec la Bible, il a également fini par être convaincu que ce qu’il apprenait était la vérité. Il a fait d’énormes changements : il a coupé les ponts avec ses anciens amis violents et a cessé de commettre des délits et de fumer de la marijuana. Dans le but de plaire entièrement à Jéhovah, nous avons compris l’importance de quitter notre mode de vie immoral et d’offrir à notre fils un environnement stable. Nous nous sommes mariés en 1982.

« La peur de l’avenir ou de la mort ne m’empêche plus de dormir la nuit. »

Je me revois encore rechercher dans les revues La Tour de Garde et Réveillez-vous ! * des biographies de personnes qui ont réussi à faire les changements que je voulais faire. Ces récits m’ont beaucoup encouragée ! Ils me donnaient de la force pour continuer à faire de durs efforts et ne pas abandonner. Je priais sans cesse Jéhovah de ne pas perdre espoir en moi. Nous nous sommes fait baptiser, Tony et moi, en juillet 1982.

CE QUE CELA M’A APPORTÉ

Devenir l’amie de Jéhovah m’a sauvé la vie. Tony et moi avons vu son soutien dans les moments difficiles. Les difficultés nous ont appris à nous appuyer sur lui. Jéhovah a toujours soutenu notre famille (Psaume 55:22).

J’ai éprouvé beaucoup de joie à aider mon fils et ma fille à connaître Jéhovah. J’éprouve aujourd’hui la même joie à voir leurs enfants apprendre à connaître Dieu.

La peur de l’avenir ou de la mort ne m’empêche plus de dormir la nuit. Tony et moi sommes bien occupés à visiter et à encourager toutes les semaines des congrégations (assemblées de fidèles). Nous prêchons avec nos compagnons chrétiens pour enseigner à d’autres personnes que si elles exercent la foi en Jésus, elles aussi profiteront de la vie éternelle.

^ § 19 Revue également publiée par les Témoins de Jéhovah.