« Parce que l’illégalité se multipliera, l’amour du grand nombre se refroidira » (MAT. 24:12).

CANTIQUES : 60, 135

1, 2. a) À qui les paroles de Jésus en Matthieu 24:12 s’appliquaient-elles en premier ? b) Comment le livre des Actes montre-t-il que la plupart des premiers chrétiens continuaient à manifester l’amour ? (voir illustration du titre).

UNE facette du signe que Jésus a donné concernant « l’achèvement du système de choses » est que « l’amour du grand nombre se refroidir[ait] » (Mat. 24:3, 12). Au Ier siècle, les Juifs, qui affirmaient être le peuple de Dieu, ont laissé leur amour pour lui se refroidir.

2 Par contre, la plupart des chrétiens de l’époque continuaient à « annoncer la bonne nouvelle concernant le Christ » et à manifester l’amour pour Dieu, leurs coreligionnaires et les non-croyants (Actes 2:44-47 ; 5:42). Il y a néanmoins certains disciples qui ont laissé leur amour se refroidir.

3. Pour quelle raison possible l’amour de certains chrétiens s’est-il refroidi ?

3 Jésus Christ ressuscité a dit aux chrétiens du Ier siècle vivant à Éphèse : « J’ai ceci contre toi : c’est que tu as laissé l’amour que tu avais au début » (Rév. 2:4). Quelle était une  raison possible à cette situation ? Ces disciples de Christ étaient peut-être influencés par l’état d’esprit charnel du monde (Éph. 2:2, 3). Comme de nombreuses villes aujourd’hui, Éphèse était très dépravée. C’était une ville incroyablement riche dont les habitants accordaient une grande importance au luxe, aux loisirs et à un mode de vie confortable. Les plaisirs égoïstes étouffaient manifestement l’amour désintéressé. De plus, la conduite effrontée et l’immoralité scandaleuse y étaient généralisées.

4. a) Comment l’amour se refroidit-il aujourd’hui ? b) Quels sont trois domaines dans lesquels notre amour pourrait être mis à l’épreuve ?

4 La prophétie de Jésus concernant le déclin de l’amour s’applique aussi à notre époque. De nos jours, les gens ont de moins en moins d’amour pour Dieu. Des millions lui ont tourné le dos et comptent sur les institutions humaines pour résoudre les problèmes du monde. Ainsi, parmi les personnes qui n’adorent pas Jéhovah Dieu, l’amour continue à se refroidir. Mais comme le montre la situation de la congrégation primitive d’Éphèse, même des vrais chrétiens aujourd’hui pourraient tomber dans l’autosatisfaction et laisser leur amour faiblir. Examinons trois domaines où notre amour pourrait être mis à l’épreuve : 1) l’amour pour Jéhovah, 2) l’amour pour la vérité biblique et 3) l’amour pour nos frères.

L’AMOUR POUR JÉHOVAH

5. Pourquoi devons-nous aimer Dieu ?

5 Le jour où il a mis ses disciples en garde contre le déclin de l’amour, Jésus a souligné un peu plus tôt quel était l’amour le plus important : « “Tu dois aimer Jéhovah ton Dieu de tout ton cœur, et de toute ton âme, et de toute ta pensée.” C’est là le plus grand et le premier commandement » (Mat. 22:37, 38). Un amour profond pour Jéhovah nous permet d’obéir à ses commandements, d’endurer, et de haïr ce qui est mauvais (lire Psaume 97:10). Cependant, Satan et son monde font tout pour saper notre amour pour Dieu.

6. Que se passe-t-il quand on perd son amour pour Dieu ?

6 Le monde a une vision déformée de l’amour. Au lieu de diriger leur amour vers le Créateur, les gens sont « amis d’eux-mêmes » (2 Tim. 3:2). Ce monde gouverné par Satan encourage le « désir de la chair et le désir des yeux et l’orgueilleux étalage de ses moyens d’existence » (1 Jean 2:16). L’apôtre Paul a mis en garde ses compagnons chrétiens contre la satisfaction de la chair, en ces termes : « Penser à la chair [...] signifie la mort [...] ; parce que penser à la chair signifie inimitié contre Dieu » (Rom. 8:6, 7). En effet, ceux qui passent leur vie à poursuivre les choses matérielles et à assouvir leurs désirs sexuels finissent par être déçus et profondément meurtris (1 Cor. 6:18 ; 1 Tim. 6:9, 10).

7. Quels dangers les disciples de Christ rencontrent-ils aujourd’hui ?

7 Dans certains pays, des personnes ouvertement athées, agnostiques ou évolutionnistes prônent des idées visant à éroder non seulement l’amour pour Dieu, mais aussi la croyance en lui. Elles en ont convaincu beaucoup que, pour croire en un Créateur, il faut être soit naïf soit inintelligent. Par ailleurs, les scientifiques sont mis sur un piédestal, ce qui détourne l’attention des gens du Créateur (Rom. 1:25). Si nous prêtions l’oreille à ces enseignements, nous pourrions nous éloigner de Jéhovah et notre amour pourrait se refroidir (Héb. 3:12).

8. a) Quelles situations décourageantes nombre de serviteurs de Jéhovah vivent-ils ? b) Quelle assurance trouvons-nous en Psaume 136 ?

 8 Un autre facteur qui peut affaiblir notre foi et refroidir notre amour pour Dieu est le découragement. Dans ce système méchant dirigé par Satan, il nous arrive à tous de vivre des situations décourageantes (1 Jean 5:19). Nous avons peut-être en ce moment des problèmes liés à l’âge, des ennuis de santé ou des soucis financiers. Ou bien nous luttons contre un sentiment d’infériorité, des déceptions ou nos propres défauts. Mais ne laissons jamais de telles situations ou de tels sentiments nous faire croire que Jéhovah nous a abandonnés. Méditons plutôt sur des paroles rassurantes concernant la constance de son amour pour nous. Nous en trouvons par exemple en Psaume 136:23, qui déclare : « Pendant notre abaissement [Jéhovah] s’est souvenu de nous, car sa bonté de cœur [ou : amour fidèle] est pour des temps indéfinis. » En effet, l’amour fidèle de Jéhovah pour ses serviteurs est constant. Nous pouvons donc être sûrs qu’il entend nos « supplications » et y répond (Ps. 116:1 ; 136:24-26).

9. Qu’est-ce qui a donné à Paul la force de conserver son amour pour Dieu ?

9 Comme le psalmiste, Paul s’est fortifié en méditant sur le soutien constant de Jéhovah. Il a écrit : « Jéhovah est mon aide ; je n’aurai pas peur. Que peut me faire l’homme ? » (Héb. 13:6). Cette confiance inébranlable dans les soins affectueux de Jéhovah l’a aidé à se débattre contre les problèmes de la vie. Il n’a pas laissé les situations négatives le miner. D’ailleurs, quand il était prisonnier, il a écrit plusieurs lettres encourageantes (Éph. 4:1 ; Phil. 1:7 ; Philém. 1). Oui, même rudement éprouvé, il a conservé son amour pour Dieu. Qu’est-ce qui lui en a donné la force ? Il a continué à s’appuyer sur « le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toute notre tribulation » (2 Cor. 1:3, 4). Comment, à l’exemple de Paul, garder un amour fort pour Jéhovah ?

Manifeste ton amour pour Jéhovah (voir paragraphe 10).

10. Comment garder un amour fort pour Jéhovah ?

10 Un moyen important de garder un amour fort pour Jéhovah est indiqué par Paul lui-même. Il a écrit à ses compagnons chrétiens : « Priez constamment », et plus tard : « Persévérez dans la prière » (1 Thess. 5:17 ; Rom. 12:12). Communiquer avec Jéhovah par la prière est le fondement d’une relation étroite avec lui (Ps. 86:3). Quand nous prenons suffisamment de temps pour lui exprimer nos pensées les plus profondes et nos sentiments les plus intimes, nous nous rapprochons forcément de notre Père céleste, celui « qui enten[d] la prière » (Ps. 65:2). De plus, quand nous discernons ses réponses à nos prières, notre amour pour lui grandit. Nous nous apercevons encore mieux que « Jéhovah est près de tous ceux qui l’invoquent » (Ps. 145:18). Cette confiance dans le soutien bienveillant de Jéhovah nous aidera à surmonter d’autres épreuves de notre foi.

L’AMOUR POUR LA VÉRITÉ BIBLIQUE

11, 12. Comment approfondir notre amour de la vérité biblique ?

11 Les chrétiens chérissent la vérité et y adhèrent. La Parole de Dieu est la source suprême de vérité. Jésus a dit dans une prière à son Père : « Ta parole est vérité » (Jean 17:17). L’amour de la vérité se fonde donc sur une connaissance exacte de la Parole de Dieu (Col. 1:10). Mais il ne s’agit pas d’une simple connaissance intellectuelle. Note comment le rédacteur du Psaume 119 nous aide à  comprendre ce que signifie aimer la vérité biblique (lire Psaume 119:97-100). Prenons-nous le temps de nous arrêter sur des versets tout au long de la journée ? Notre reconnaissance pour la vérité biblique grandira si nous méditons sur les bienfaits que nous retirons à l’appliquer dans notre vie.

12 Le psalmiste poursuit : « Qu’elles ont été douces à mon palais, tes paroles, plus que le miel à ma bouche ! » (Ps. 119:103). Nous aussi, nous pouvons savourer l’excellente nourriture spirituelle basée sur la Bible, que nous recevons de l’organisation de Dieu. Laissons-la imprégner notre palais symbolique afin de pouvoir nous souvenir des « paroles délicieuses » de vérité et les utiliser pour aider les autres (Eccl. 12:10).

13. a) Qu’est-ce qui a aidé Jérémie à aimer la vérité biblique ? b) Quel effet la vérité a-t-elle eu sur lui ?

13 Le prophète Jérémie aimait la vérité biblique. Remarque l’effet que les paroles de Dieu avaient sur son cœur : « Tes paroles ont été trouvées, et j’ai entrepris de les manger ; ta parole devient pour moi l’allégresse et la joie de mon cœur ; car ton nom a été invoqué sur moi, ô Jéhovah Dieu des armées ! » (Jér. 15:16). Jérémie « mangeait » et « digérait » les précieuses paroles de Dieu en les méditant. Il en est venu à éprouver une reconnaissance sincère pour le privilège d’avoir le nom de Dieu invoqué sur lui. Notre amour de la vérité biblique nous fait-il prendre conscience que porter le nom de Dieu et proclamer son Royaume en ce temps de la fin est un privilège incomparable ?

Manifeste ton amour pour la vérité biblique (voir paragraphe 14).

14. Comment pouvons-nous développer notre amour de la vérité biblique ?

14 Outre lire la Bible et nos publications, que faire pour approfondir notre amour de la vérité biblique ? Assister régulièrement aux réunions de la congrégation. L’étude hebdomadaire de la Bible à l’aide de La Tour de Garde est le moyen principal par lequel nous sommes enseignés. Pour comprendre le sujet traité, nous devons bien préparer chaque étude de La Tour de Garde. Une manière de le faire est de consulter tous les textes bibliques donnés en référence. Aujourd’hui, on peut télécharger La Tour de  Garde depuis le site jw.org ou la lire sur l’application JW Library en de nombreuses langues. Certains formats électroniques permettent d’accéder rapidement aux versets de chaque article d’étude. Peu importe la méthode utilisée, lire attentivement ces versets et les méditer augmentera notre amour de la vérité biblique (lire Psaume 1:2).

L’AMOUR POUR NOS FRÈRES

15, 16. a) Selon Jean 13:34, 35, quelle obligation avons-nous ? b) En quoi notre amour pour nos frères est-il lié à notre amour pour Dieu et la Bible ?

15 Au cours de sa dernière nuit sur la terre, Jésus a dit à ses disciples : « Je vous donne un commandement nouveau : que vous vous aimiez les uns les autres ; comme je vous ai aimés, que vous aussi vous vous aimiez les uns les autres. Par là tous sauront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour entre vous » (Jean 13:34, 35).

16 Notre amour pour nos frères est lié à notre amour pour Jéhovah. En fait, nous ne pouvons avoir l’un sans avoir l’autre. L’apôtre Jean a écrit : « Celui qui n’aime pas son frère, qu’il a vu, ne peut pas aimer Dieu, qu’il n’a pas vu » (1 Jean 4:20). De plus, notre amour pour Jéhovah et nos frères est lié à notre amour de la Bible. Pourquoi ? Parce que l’amour de la vérité biblique nous incite à obéir de tout cœur aux commandements d’aimer Dieu et d’aimer nos frères (1 Pierre 1:22 ; 1 Jean 4:21).

Manifeste ton amour pour les frères et sœurs (voir paragraphe 17).

17. Quelles sont quelques façons de manifester l’amour ?

17 (Lire 1 Thessaloniciens 4:9, 10.) Quelles sont quelques façons concrètes de manifester l’amour dans notre congrégation ? Un frère ou une sœur âgés peuvent avoir besoin d’un transport pour les réunions chrétiennes. Une veuve peut avoir besoin qu’on fasse des réparations chez elle (Jacq. 1:27). Qu’ils soient jeunes ou âgés, les frères et sœurs découragés, déprimés ou éprouvés autrement ont besoin de notre attention, de nos encouragements et de notre réconfort (Prov. 12:25 ; Col. 4:11). Nous démontrons que nous aimons vraiment « ceux qui nous sont apparentés dans la foi » en leur manifestant un vif intérêt en paroles et en actes (Gal. 6:10).

18. Qu’est-ce qui nous aidera à résoudre les désaccords mineurs avec d’autres chrétiens ?

18 La Bible a prédit que « les derniers jours » de ce système de choses méchant seraient marqués par l’égoïsme et l’avidité (2 Tim. 3:1, 2). Nous devons donc tout faire afin de croître en amour pour Dieu, pour la vérité biblique et les uns pour les autres. Certes, il peut nous arriver d’avoir des désaccords mineurs avec d’autres chrétiens. Mais quelle joie pour tous dans la congrégation quand, par amour et avec amour, nous réglons les différends ! (Éph. 4:32 ; Col. 3:14). Alors ne laissons jamais notre amour se refroidir ! Continuons à aimer intensément Jéhovah, sa Parole et nos frères.