« Ô Jéhovah, [...] tu es notre Potier ; nous sommes tous l’œuvre de ta main » (IS. 64:8).

CANTIQUES : 89, 26

1. Pourquoi Jéhovah est-​il le meilleur des potiers ?

EN NOVEMBRE 2010, à Londres (Angleterre), une enchère de près de 70 millions de dollars a été faite sur un vase chinois en céramique datant du XVIIIsiècle. À l’évidence, un potier peut transformer une matière aussi courante et bon marché que l’argile en un chef-d’œuvre de grand prix. Pourtant, aucun potier humain ne saurait égaler Jéhovah. À la fin du sixième jour de création, Dieu a formé « avec de la poussière [« argile », note] tirée du sol » un homme parfait et lui a donné la capacité de refléter ses qualités (Gen. 2:7). Cet homme parfait, Adam, créé à partir de la terre a été appelé à juste titre « fils de Dieu » (Luc 3:38).

2, 3. Comment imiter l’état d’esprit des Israélites ?

2 En se rebellant contre son Auteur, Adam a perdu son statut de fils. Néanmoins, au fil des générations, une « grande nuée » de ses descendants a choisi de soutenir la souveraineté de Dieu (Héb. 12:1). Par leur soumission humble à leur Créateur, ils ont montré que c’est lui qu’ils voulaient pour Père et Potier, et non Satan (Jean 8:44). Leur fidélité à Dieu rappelle ces paroles des Israélites repentants : « Ô Jéhovah, tu es notre Père. Nous sommes l’argile, et tu es notre Potier ; nous sommes tous l’œuvre de ta main » (Is. 64:8).

 3 Aujourd’hui, tous ceux qui adorent Jéhovah avec l’esprit et la vérité s’efforcent de refléter cette attitude humble et soumise. Ils estiment que c’est un honneur d’appeler Jéhovah leur Père et de se soumettre à son action de Potier. Te considères-​tu comme de l’argile souple dans ses mains et souhaites-​tu être façonné en un vase désirable à ses yeux ? De même, vois-​tu chacun de tes frères et sœurs spirituels comme un ouvrage en cours, en train d’être modelé par Dieu ? Pour nous aider à cet égard, examinons trois aspects du modelage que Jéhovah réalise : comment il choisit ceux qu’il façonne, pourquoi il les façonne et comment il s’y prend.

JÉHOVAH CHOISIT CEUX QU’IL FAÇONNE

4. Comment Jéhovah choisit-​il les humains qu’il attire à lui ? Donne des exemples.

4 Quand Jéhovah observe les humains, il ne fait pas attention aux apparences. Il examine le cœur, la personne intérieure (lire 1 Samuel 16:7b). Il l’a largement démontré lorsqu’il a formé la congrégation chrétienne. Il a attiré à lui et à son Fils de nombreuses personnes qui, humainement, auraient pu sembler indésirables (Jean 6:44). L’une d’elles était un Pharisien nommé Saul, « un blasphémateur et un persécuteur et un homme insolent » (1 Tim. 1:13). Mais Dieu, « celui qui examine les cœurs », ne le voyait pas comme de l’argile inutilisable (Prov. 17:3). Il a discerné que Saul pouvait être modelé en un récipient désirable — en fait, en un « vase [...] choisi » pour prêcher « aux nations ainsi qu’aux rois et aux fils d’Israël » (Actes 9:15). D’autres en qui Dieu voyait de futurs récipients « pour un usage honorable » étaient des ivrognes, des fornicateurs ou des voleurs (Rom. 9:21 ; 1 Cor. 6:9-11). En acquérant une connaissance exacte de la Parole de Dieu et en cultivant la foi, ils ont laissé Jéhovah les façonner.

5, 6. Quelle influence notre confiance en Jéhovah devrait-​elle avoir sur notre façon de considérer a) les gens de notre territoire ? b) nos frères et sœurs ?

5 Comment ces pensées peuvent-​elles nous aider ? Notre confiance en la capacité de Jéhovah à lire dans les cœurs et à attirer à lui ceux que lui choisit devrait nous retenir de juger les autres, tant dans notre territoire que dans notre congrégation. Voyons l’exemple de Michael. « Quand les Témoins de Jéhovah frappaient chez moi, raconte-​t-​il, je leur fermais la porte au nez. J’étais très malpoli ! Plus tard, dans une situation différente, j’ai rencontré une famille qui m’a impressionné par sa belle conduite. Puis un jour, ç’a été le choc : j’ai appris qu’ils étaient Témoins de Jéhovah ! Leur conduite m’a poussé à me demander pourquoi j’avais des préjugés. Je me suis vite rendu compte que c’était à cause de mon ignorance et de rumeurs. Je ne me basais pas sur des faits. » Pour être mieux informé, Michael a accepté un cours biblique. Par la suite, il est venu à la vérité et a entrepris le service à plein temps.

6 Accepter Jéhovah pour Potier influence aussi notre attitude envers nos compagnons chrétiens. Vois-​tu tes frères et sœurs comme Dieu les voit, c’est-à-dire non comme des produits finis, mais comme des ouvrages en cours ? Jéhovah voit ce que l’on est intérieurement, ainsi que le genre de personne que l’on peut devenir entre ses mains expertes. C’est pourquoi il a un regard positif sur les humains et ne se concentre pas sur les imperfections, qui sont temporaires (Ps. 130:3). Nous pouvons l’imiter en voyant ses serviteurs sous un jour favorable. Nous pouvons même collaborer avec notre Potier en soutenant nos frères et sœurs dans leurs efforts pour progresser  spirituellement (1 Thess. 5:14, 15). Les anciens, des « dons en hommes », doivent montrer l’exemple sous ce rapport (Éph. 4:8, 11-13).

POURQUOI JÉHOVAH NOUS FAÇONNE-​T-​IL ?

7. Pourquoi apprécies-​tu la discipline de Jéhovah ?

7 Peut-être as-​tu déjà entendu dire : « Je n’avais jamais compris toute la valeur de la discipline de mes parents, jusqu’à ce que j’aie moi-​même des enfants. » En gagnant en expérience, nous voyons sans doute la discipline sous un jour nouveau ; nous la considérons comme Jéhovah la considère, comme une preuve d’amour (lire Hébreux 12:5, 6, 11). En effet, par amour pour nous, ses enfants, Jéhovah nous façonne patiemment. Il veut que nous soyons sages et heureux, et que nous l’aimions en retour (Prov. 23:15). Il n’aime pas nous voir souffrir, ni ne veut que nous mourions en tant qu’« enfants de la colère », ce qui est l’avenir légué par Adam (Éph. 2:2, 3).

8, 9. a) Que nous enseigne Jéhovah aujourd’hui ? b) Comment Jéhovah continuera-​t-​il à nous enseigner dans l’avenir ?

8 Autrefois « enfants de la colère », nous manifestions de nombreux traits de caractère qui déplaisent à Dieu, voire propres à des bêtes sauvages ! Mais grâce au modelage de Jéhovah, nous avons changé ; à présent, nous ressemblons plus à des agneaux (Is. 11:6-8 ; Col. 3:9, 10). C’est pourquoi on considère que l’environnement dans lequel Jéhovah nous modèle est un paradis spirituel en train de prendre forme. Nous nous y sentons en sécurité malgré le monde méchant qui nous entoure. Dans ce cadre, ceux qui ont grandi dans une famille sans amour se sentent enfin aimés (Jean 13:35). Nous avons aussi appris à montrer de l’amour aux autres. Par-dessus tout, nous avons appris à connaître Jéhovah et ressentons à présent son amour paternel (Jacq. 4:8).

9 Dans le monde nouveau, nous profiterons pleinement des bienfaits du paradis spirituel. Et ce paradis aura son équivalent physique parfait : un paradis littéral dominé par le Royaume de Dieu. Durant cette période de rétablissement mondial, Jéhovah continuera de façonner les habitants de la terre, en les instruisant dans une mesure qu’on a du mal à imaginer aujourd’hui (Is. 11:9). De plus, il rendra notre esprit et notre corps parfaits, pour que nous puissions assimiler son enseignement et faire sa volonté parfaitement. Soyons donc déterminés à continuer de nous soumettre à Jéhovah et à lui montrer que nous voyons son travail de modelage comme une preuve d’amour (Prov. 3:11, 12).

COMMENT JÉHOVAH NOUS FAÇONNE

10. Comment Jésus a-​t-​il imité la patience et l’habileté du Grand Potier ?

10 Tel un habile potier, Jéhovah connaît la qualité de l’« argile » qu’il a devant lui, et la modèle en conséquence (lire Psaume 103:10-14). Il considère chacun de nous individuellement, en tenant compte de nos faiblesses, de nos limites et de notre niveau de croissance spirituelle. Sa façon de traiter ses serviteurs imparfaits a été imitée par son Fils. Réfléchis à la manière dont Jésus a réagi aux imperfections de ses apôtres, en particulier à leur tendance à se disputer au sujet de leur position. Si tu avais assisté à leurs querelles enflammées, aurais-​tu estimé ces hommes humbles et malléables ? Jésus n’a pas adopté un regard négatif. Il savait que ses fidèles apôtres pouvaient être façonnés par des conseils patients et bienveillants, et par son exemple d’humilité (Marc 9:33-37 ; 10:37, 41-45 ; Luc 22:24-27). Après sa résurrection et  l’effusion de l’esprit saint, les apôtres se sont concentrés, non sur la position, mais sur l’œuvre qu’il leur avait confiée (Actes 5:42).

11. a) De quelles façons David a-​t-​il montré qu’il était comme de l’argile modelable ? b) Comment pouvons-​nous l’imiter ?

11 Aujourd’hui, Jéhovah façonne ses serviteurs principalement par le moyen de sa Parole, de son esprit saint et de la congrégation chrétienne. Sa Parole peut nous façonner si nous la lisons dans ce but, la méditons et demandons à Jéhovah de nous aider à l’appliquer. « Quand je me souviens de toi sur ma couche, a écrit David, durant les veilles de la nuit je médite sur toi » (Ps. 63:6). « Je bénirai Jéhovah qui m’a conseillé, a-​t-​il encore écrit. Oui, durant les nuits mes reins m’ont corrigé » (Ps. 16:7). David laissait les conseils divins, même énergiques, pénétrer au plus profond de lui, façonner ses pensées et ses sentiments les plus intimes (2 Sam. 12:1-13). Quel bel exemple d’humilité et de soumission ! Laisses-​tu, toi aussi, la Parole de Dieu pénétrer au plus profond de toi en la méditant ? Devrais-​tu le faire encore plus ? (Ps. 1:2, 3).

12, 13. Comment Jéhovah nous façonne-​t-​il par le moyen de l’esprit saint et de la congrégation ?

12 L’esprit saint nous modèle de différentes façons. Par exemple, il nous aide à acquérir une personnalité semblable à celle de Christ, caractérisée par le fruit de l’esprit de Dieu (Gal. 5:22, 23). Un aspect de ce fruit est l’amour. Nous aimons Dieu et nous voulons lui obéir et être façonnés par lui, conscients que ses commandements ne sont pas pesants. L’esprit saint peut aussi nous donner la force de résister à l’influence du monde et de son esprit mauvais (Éph. 2:2). L’apôtre Paul, profondément influencé dans sa jeunesse par l’esprit orgueilleux des chefs religieux juifs, a pu écrire plus tard : « Pour toutes choses j’ai cette force grâce à celui qui me donne de la puissance » (Phil. 4:13). Aussi, comme Paul, continuons à demander de l’esprit saint. Jéhovah ne ferme pas l’oreille aux requêtes sincères des humbles (Ps. 10:17).

Jéhovah se sert des anciens pour nous façonner, mais nous devons faire notre part (voir paragraphes 12, 13).

 13 Jéhovah nous façonne individuellement par le moyen de la congrégation et de ses surveillants. Si les anciens remarquent que nous rencontrons un problème spirituel, ils essaient de nous aider. Toutefois, ils ne se basent pas sur la sagesse humaine (Gal. 6:1). Ils se tournent humblement vers Dieu, en lui demandant perspicacité et sagesse. Avec notre situation à l’esprit, ils agissent selon leurs prières en faisant des recherches dans la Parole de Dieu et les publications chrétiennes. Ils peuvent ainsi nous apporter une aide personnalisée. S’ils viennent à toi pour te donner des conseils bienveillants, par exemple sur ton style vestimentaire, accepteras-​tu ces conseils comme une expression de l’amour de Jéhovah ? Si oui, tu te révéleras de l’argile souple entre ses mains ; tu seras prêt à être façonné pour ton bien.

14. Même si Jéhovah a autorité sur nous, comment montre-​t-​il qu’il respecte notre liberté de choix ?

14 Comprendre comment Dieu nous façonne améliore nos relations avec nos frères et sœurs et notre façon de considérer les personnes du territoire, y compris nos étudiants. Aux temps bibliques, un potier ne modelait pas l’argile immédiatement après l’avoir extraite. Il commençait par la préparer, notamment en la débarrassant des cailloux et autres matières indésirables. Au sens spirituel, Dieu prépare les personnes au cœur bien disposé afin de pouvoir les modeler. Il ne les force pas à changer, mais leur révèle ses normes justes pour qu’elles purifient leur vie ou opèrent des changements de leur plein gré.

15, 16. Comment les étudiants de la Bible montrent-​ils qu’ils veulent se laisser modeler par Jéhovah ? Donne un exemple.

15 Prenons le cas de Tessie, qui vit en Australie. « Tessie assimilait la vérité biblique assez facilement, raconte la sœur qui l’a enseignée. Mais elle ne faisait pas de grands progrès ; elle n’assistait même pas aux réunions ! Alors, après avoir beaucoup prié, j’ai décidé d’arrêter son cours biblique. Et puis, il s’est passé une chose étonnante. Lors de ce que je croyais être notre dernier cours, Tessie m’a ouvert son cœur. Elle m’a confié qu’elle se sentait hypocrite parce qu’elle aimait les jeux d’argent. Mais à présent, elle avait décidé d’arrêter de jouer. »

16 Peu après, Tessie a commencé à assister aux réunions et à manifester la personnalité chrétienne, même face aux moqueries de ses amies. La sœur ajoute : « Tessie s’est finalement fait baptiser et, plus tard, elle est devenue pionnière permanente, même avec des enfants en bas âge. » On le voit, quand un étudiant de la Bible se met à purifier sa vie pour plaire à Dieu, Dieu se rapproche de lui et le modèle en vase vraiment désirable.

17. a) Pourquoi es-​tu heureux que Jéhovah sois ton Potier ? b) À propos du modelage, qu’étudierons-​nous dans l’article suivant ?

17 Encore aujourd’hui, certaines poteries sont fabriquées à la main, résultat du travail attentif de l’artisan sur sa matière. De même, notre Potier nous travaille attentivement et patiemment, nous modelant par ses conseils et observant notre réaction (lire Psaume 32:8). Ressens-​tu l’intérêt que Jéhovah te porte ? Le vois-​tu te façonner entre ses mains bienveillantes ? Si oui, quelles autres qualités t’aideront à rester une argile souple et malléable ? Quelles tendances dois-​tu rejeter pour ne pas être dur ou inflexible ? Et comment les parents peuvent-​ils travailler avec Jéhovah à modeler leurs enfants ? L’article suivant répondra à ces questions.