Les diamants sont depuis longtemps considérés comme très précieux. Certains sont estimés à plusieurs millions d’euros. Se pourrait-il cependant qu’il y ait, du point de vue de Dieu, des choses de plus grande valeur que les diamants ou d’autres pierres précieuses ?

 Un jour, Haykanush, une proclamatrice non baptisée qui vit en Arménie, a trouvé un passeport près de chez elle. À l’intérieur, il y avait plusieurs cartes bancaires et une grosse somme d’argent. Elle en a parlé à son mari, lui aussi proclamateur non baptisé.

Le couple avait de graves problèmes financiers et s’était endetté. Ils ont pourtant décidé de rapporter l’argent à l’adresse indiquée sur le passeport. L’homme qui l’avait perdu n’en revenait pas, et sa famille non plus ! Haykanush et son mari leur ont expliqué que s’ils s’étaient montrés honnêtes, c’était grâce à ce qu’ils avaient appris dans la Bible. Ils ont profité de l’occasion pour leur parler des Témoins de Jéhovah et leur donner des publications.

La famille a voulu récompenser Haykanush en lui donnant de l’argent, mais celle-ci a refusé. Le lendemain, la femme a rendu visite au couple de proclamateurs et a insisté pour offrir à Haykanush une bague en diamant en signe de leur reconnaissance.

Comme cette famille, beaucoup auraient été surpris par l’honnêteté de Haykanush et de son mari. Mais Jéhovah est-il surpris ? Comment considère-t-il leur honnêteté ? Ont-ils eu raison d’être honnêtes ?

DES QUALITÉS PLUS PRÉCIEUSES QUE LES BIENS MATÉRIELS

Les réponses à ces questions ne sont pas difficiles. En effet, les serviteurs de Jéhovah sont convaincus qu’à ses yeux, manifester ses qualités est plus précieux que les diamants, l’or ou d’autres choses matérielles. Oui, son point de vue sur ce qui a de la valeur est différent de celui de la plupart des humains (Is. 55:8, 9). Et ses serviteurs savent que leurs efforts pour imiter ses qualités sont très précieux.

Cela ressort de ce que la Bible dit au sujet du discernement et de la sagesse. On lit en Proverbes 3:13-15 : « Heureux l’homme qui a trouvé la sagesse, et l’homme qui obtient le discernement, car mieux vaut l’avoir comme gain que d’avoir comme gain de l’argent, et mieux vaut l’avoir comme produit que d’avoir de l’or. Elle est plus précieuse que les coraux, et tous tes autres plaisirs ne peuvent l’égaler. » À l’évidence, Jéhovah attache plus d’importance à ces qualités qu’à n’importe quel trésor matériel.

Mais qu’en est-il de l’honnêteté ?

Jéhovah est lui-même honnête ; il « ne peut mentir » (Tite 1:2). Et il a poussé l’apôtre Paul à écrire ces paroles aux chrétiens hébreux du Ier siècle : « Priez pour nous, car nous avons la conviction d’avoir une conscience droite, étant donné que nous voulons nous conduire d’une manière droite en toutes choses » (Héb. 13:18).

Jésus Christ a laissé un bel exemple d’honnêteté. Souvenez-vous par exemple de l’épisode où le grand prêtre Caïphe s’est exclamé : « Par le Dieu vivant je te fais jurer de nous dire si tu es le Christ le Fils de Dieu ! » Jésus a honnêtement fait savoir qu’il était le Messie, même si cet aveu pouvait inciter le Sanhédrin à l’accuser de blasphème et à le faire exécuter (Mat. 26:63-67).

Et nous ? Resterons-nous honnêtes dans des situations où une petite omission ou une légère déformation des faits pourraient nous procurer des avantages matériels ?

ÊTRE HONNÊTE : UN DÉFI

Il faut reconnaître qu’il est difficile de se montrer honnête durant ces derniers jours où beaucoup sont « amis d’eux-mêmes, amis de l’argent » (2 Tim. 3:2). Face à une crise financière ou aux inquiétudes liées à l’emploi, beaucoup se sentent libres de voler, de tricher ou de se livrer à d’autres pratiques  malhonnêtes. Cette attitude est tellement courante que, pour beaucoup, être honnête est tout simplement hors de question quand il y a des avantages matériels à la clé. Même des chrétiens ont pris de mauvaises décisions dans ce domaine. Et pour avoir voulu réaliser « un gain malhonnête », certains ont perdu leur bonne réputation dans la congrégation (1 Tim. 3:8 ; Tite 1:7).

Cependant, la grande majorité des chrétiens imitent Jésus. Ils comprennent que les qualités divines sont plus importantes que n’importe quelle richesse ou n’importe quel avantage. C’est pourquoi les jeunes chrétiens ne trichent pas pour obtenir de bonnes notes à l’école (Prov. 20:23). C’est vrai, l’honnêteté ne mène pas toujours à une récompense, comme pour Haykanush. Mais être honnête est juste aux yeux de Dieu et nous permet de garder une conscience nette, ce qui n’a pas de prix.

L’exemple de Gagik l’illustre bien. Il raconte : « Avant de devenir chrétien, je travaillais pour une grande entreprise. Le propriétaire ne déclarait qu’une petite partie des bénéfices de la société pour ne pas payer tous les impôts. En tant que directeur général, on s’attendait à ce que j’arrive à un « accord » avec le contrôleur des impôts en le soudoyant pour qu’il ferme les yeux sur les pratiques frauduleuses de l’entreprise. J’avais donc la réputation d’être malhonnête. Quand j’ai découvert la vérité, j’ai refusé de continuer dans cette voie, même si cet emploi était très bien payé. J’ai alors monté ma propre affaire. Dès le premier jour, j’ai enregistré légalement mon entreprise et depuis, j’ai toujours payé mes impôts » (2 Cor. 8:21).

Gagik poursuit : « Mes revenus ayant diminué de moitié, ça a été plus compliqué de subvenir aux besoins de ma famille. Mais je me sens plus heureux maintenant. J’ai une conscience nette devant Jéhovah. Je suis devenu un bon exemple pour mes deux fils et on m’a confié des responsabilités dans la congrégation. Les contrôleurs des impôts et les autres personnes avec qui je traite me connaissent maintenant comme quelqu’un d’honnête. »

JÉHOVAH NOUS AIDE

Jéhovah aime ceux qui l’honorent en manifestant ses qualités extraordinaires, telles que l’honnêteté (Tite 2:10). Le roi David a écrit sous inspiration divine : « J’étais un jeune homme, j’ai même vieilli, et pourtant je n’ai pas vu le juste complètement abandonné, ni sa descendance cherchant du pain » (Ps. 37:25).

La vie de la fidèle Ruth confirme cette idée. Elle a choisi de rester aux côtés de sa belle-mère, Naomi, plutôt que de la quitter en raison de son âge avancé. Ruth est allée vivre en Israël, où elle pourrait adorer le vrai Dieu (Ruth 1:16, 17). Là-bas, elle s’est montrée honnête et travailleuse, glanant courageusement comme le prévoyait la Loi. Conformément aux paroles que David a plus tard exprimées, Jéhovah n’a pas abandonné Ruth et Naomi quand elles ont été dans le besoin (Ruth 2:2-18). Et notons que Jéhovah a fait bien plus que combler les besoins matériels de Ruth. Il lui a donné le privilège de faire partie des ancêtres du roi David et même du Messie promis ! (Ruth 4:13-17 ; Mat. 1:5, 16).

Certains serviteurs de Jéhovah peuvent se retrouver dans des situations où ils ont du mal à gagner le minimum pour vivre. Plutôt que de rechercher une solution facile mais malhonnête, ils s’efforcent de travailler dur et avec sérieux. Ils montrent ainsi qu’ils attachent plus de valeur aux qualités extraordinaires  de Dieu, dont l’honnêteté, qu’aux choses matérielles (Prov. 12:24 ; Éph. 4:28).

Comme Ruth autrefois, les chrétiens du monde entier démontrent leur foi dans la capacité de Jéhovah à les aider. Ils ont une confiance totale dans Celui qui a fait consigner cette promesse dans sa Parole : « Je ne te quitterai en aucune façon ni ne t’abandonnerai en aucune façon » (Héb. 13:5). Jéhovah a prouvé à de nombreuses reprises qu’il peut et qu’il veut aider les défavorisés qui font preuve d’honnêteté en tout temps. Conformément à sa promesse, il veille à ce que leurs besoins quotidiens soient comblés (Mat. 6:33).

Les humains attachent peut-être beaucoup de prix aux diamants et aux autres objets de valeur. Mais nous pouvons être sûrs que, pour notre Père céleste, nos efforts pour manifester l’honnêteté et ses autres qualités ont beaucoup plus de valeur que n’importe quelle pierre précieuse !

Être honnêtes nous permet d’aller prêcher en toute bonne conscience.